Matériel-Militaire
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Matériel-Militaire

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

 

 Barkhane capture des cadres de l'EIGS

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 4383
Age : 62
Localisation : Limoges
Points : 7926
Date d'inscription : 23/06/2017

Barkhane capture des cadres de l'EIGS Empty
MessageSujet: Barkhane capture des cadres de l'EIGS   Barkhane capture des cadres de l'EIGS EmptyMer 16 Juin 2021 - 10:55



Le 15 juin, dans la région d’In Araban [Mali], située près de la frontière avec le Niger, une cinquantaine de kilomètres au nord de la localité de Tongo Tongo, un groupement commando de la force Barkhane et des soldats des forces armées nigériennes [FAN] ont été pris à partie par un important groupe armé terroriste [GAT] alors qu’ils effectuaient une mission de reconnaissance.

Barkhane capture des cadres de l'EIGS Barkha31

Au cours du combat, deux soldats nigériens ont été touchés. L’un d’eux a malheureusement perdu la vie. Et deux commandos français ont également été blessés.

Barkhane capture des cadres de l'EIGS Le-tig11

Selon l’État-major des armées, les assaillants ont été neutralisés, grâce en partie à l’appui des aéronefs de Barkhane [hélicoptères d’attaque et Mirage 2000]. Quant aux trois blessés, ils ont été évacués vers l’hôpital militaire de Gao. Leur pronostic vital n’est pas engagé.

Barkhane capture des cadres de l'EIGS Mirage13

Cette séquence survenue quelques heures après que des hauts responsables de l’État islamique au grand Sahara [EIGS] ont été capturés lors d’une opération conduite par Barkhane [et un détachement nigérien] dans la même région.

Selon des informations de Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste de la mouvance jihadiste, Rhisssa al-Sahraoui, le principal lieutenant d’Adnane Abou Walid al-Sahraoui, le chef de l’EIGS, fait partie de ces cadres capturés par Barkhane.

De même qu’Abou Dradar, un ancien du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest [Mujao]. Ce dernier avait déjà été arrêté par militaires français en 2014, avant d’être remis aux autorités maliennes, qui l’ont libéré en octobre 2020. Au début de l’opération Serval [11 janvier 2013], il avait menacé de « frapper le cœur de la France ».

Par ailleurs, d’autres sources évoquent aussi la capture d’un certain Jouleybib as Sahraoui ainsi que celle d’un quatième cadre dont l’identité n’a pas été encore été dévoilée.

Ce coup de filet contre l’EIGS a été réalisé quelques jours après l’annonce de l’élimination par Barkhane de Baye ag Bakabo, un cadre du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM, lié à al-Qaïda, ndlr], impliqué dans l’enlèvement et l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux journalistes de RFI, à Kidal, en novembre 2013.

Selon le dernier compte rendu de l’EMA, les militaires français ont aussi capturé des jihadistes « proches de la structure de commandement » du GSIM lors d’une opération conduite dans le nord du Mali, le 6 juin.

Source : Opex360

Revenir en haut Aller en bas
 
Barkhane capture des cadres de l'EIGS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matériel-Militaire :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Serval - Barkhane - Guerre du Mali-
Sauter vers: