Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le journaliste Yves Debay tué en Syrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Admin
Chef d'Etat Major des Armées
Chef d'Etat Major des Armées
avatar

Nombre de messages : 7387
Age : 60
Localisation : Reims, Epernay, Chalons en Champagne.
Points : 5497
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Lun 4 Fév 2013 - 16:14

Il a au moins reçu cet hommage si mérité. merci Jean Michel de nous avoir donner ces informations.

Il aurait tant aimé voir ce drapeau tricolore sur son cercueil, d'ailleurs, aurait il pu l'imaginer !!Une belle marque de respect de la part du gouvernement !

_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
le livre sur le VAB est enfin disponible, pensez à le commander !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.materiel-militaire.com
mr le comte
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 887
Age : 45
Localisation : quelque part dans les brumes du nord
Points : 727
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Mar 5 Fév 2013 - 9:03

il est heureux que pour son adieu à la vie terrestre, il est était entouré par ceux qu'ils aimaient par dessus tout, les militaires. La présence des confréres journallistes de défense est un hommage à l'homme et au journaliste. Le fait que la cérémonie religieuse soit célébré par l'évéque aux armées rend hommage à l'ancien militaire qui n'avait jamais rééllement quitté cet univers qui comptait tant pour lui et un aussi une forme de clin d'oeil à l'image de mécréant qu'il n'était certainement pas...

adieu mr Debay vous restez présent dans nos coeurs ...reposez en paix auprés des compagnons de tant de campagne, de souffrance et de gloire...

_________________________________________________
et par Saint Georges vive la cavalerie !
Revenir en haut Aller en bas
http://mrlecomte1970.skyrock.com
mr le comte
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 887
Age : 45
Localisation : quelque part dans les brumes du nord
Points : 727
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Jeu 7 Fév 2013 - 2:02

j'ai vainement cherché sur quelques chaines tv le jour du dernier adieu a mr debay des images ou au moins un commentaire mais je n'ai rien vu, l'un d'entre vous aurait il connaissance d'une vidéo quelquonque ?

cordialement

_________________________________________________
et par Saint Georges vive la cavalerie !
Revenir en haut Aller en bas
http://mrlecomte1970.skyrock.com
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4381
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5864
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Jeu 7 Fév 2013 - 16:00

Nous vous informons que le n°81 d’ASSAUT paraîtra le 15 février
De la part de toute l’équipe d’ASSAUT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3419
Age : 73
Localisation : centre
Points : 2549
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Jeu 7 Fév 2013 - 16:33

Merci Walker. Je le réserve chez mon marchand de journaux.

jcj
Revenir en haut Aller en bas
xave
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4745
Age : 50
Localisation : Région parisienne
Points : 8086
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Ven 8 Fév 2013 - 5:16

j'avais peur que cette revue disparaisse. Je l'acheterais aussi le 15/02

_________________________________________________
"C'est à la France que le monde doit ses ailes" Jean Mermoz
-------------------------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par xave le Ven 8 Fév 2013 - 8:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3419
Age : 73
Localisation : centre
Points : 2549
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Ven 8 Fév 2013 - 5:50

Oui mais en espérant qu'elle continue avec le même allant !
Yves Debay en était le moteur principal. Il faudra que l'équipe qui lui succède se surpasse, remplacer ce géant du reportage mili, n'est pas chose aisée.
On verra bien. En attendant, restons fidèle à Assaut, juste pour la mémoire et le fantastique boulot d'Yves Debay. On lui doit bien ça.

jcj
Revenir en haut Aller en bas
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4381
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5864
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Lun 11 Fév 2013 - 10:28

Info toute fraîche tombée tout à l'heure sur la "Page en Hommage à Yves DEBAY".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Copier coller pour ceux qui ne sont pas sur la plateforme facebook.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


messages de soutien
par Page en Hommage à Yves DEBAY, lundi 11 février 2013, 18:20 ·

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les obsèques ont eu lieu la semaine dernière, ce fut le dernier envol de Yves, la douleur est présente, et le manque est réel, nous vous remercions vivement pour votre soutien et vos différentes marques d'affection. Merci de nous avoir accompagné dans les douloureux moments que nous connaissons actuellement. Ces soutiens nous ont apporté beaucoup de réconfort, et votre présence ici sur cette page, renommé dans ce but, est l'évocation de la gratitude vis à vis du travail de Yves toutes ces années, passionné jusqu'au bout, il s'est consacré à son travail, ces textes piquant ont fait mouche dans nos cœurs et c'est grâce à vous que Yves resteras présent, vous êtes la continuité de son travail, c'est toute l'équipe qui vous remercie
ainsi pour compléter votre soutien, nous tenons à partager les différents messages que nous avons reçu via d'autres moyens de communication, certains sont de la profession, et cela traduit que tout ce travail n'aura pas été en vain

voici donc ces messages, merci encore à tous

Cher Assaut,
C'est avec beaucoup de peine que je vous ecrit ces quelques mots pour rendre hommage
à ce grand reporter qu'etait monsieur Debay. Je n'ai jamais eu l'occasion de le rencontrer mais c'etait toujours avec impatience que j'attendai son edito ! J'aimai son franc parlé, son humour, sa passion, sa capacité à faire le lien entre les jeunes et les anciens, son non-conformisme et son politiquement incorrect ! J'ai une pensée toute particuliére pour l'équipe d'Assaut qui vient de perdre son boss.
Je suis abonnée à votre magazine depuis plusieurs année, vous m'avez fait découvrir en premier le régiment dans lequel j'allai m'engagé comme réserviste (voir Assaut n°10) , d'ailleur vous êtes les seuls à avoir un petit mot pour la réserve opérationnelle lorsque vous présentez un de nos régiments, et rien que pour cela je vous en remercie.
J'éspére de tout mon coeur que vous trouverez le courage de continuer l'aventure sans lui . Votre magazine fait parti des éléments qui réveilleront peut etre notre pays, et on a donc encore besoin de vous. La rédaction n'aura plus jamais besoin d'excuser les propos du boss et j'en suis atristé .
C'etait un combatant, qui avait l'amour de son métier, de la France et son armée. Je suis sur que Baccus fera la plus belle place pour l'un de ses grands disciple.
R. Lemaire


Je suis carrément effondré par l’info que je viens de lire sur le Nouvel Obs
Je guettais Assaut chaque mois dans ma librairie-papeterie préférée et je commençais, forcément, par lire avec délectation son coup de gueule mensuel en début de revue. J’ai eu la chance de pouvoir échanger quelques mots lors de la toute première manifestation anti-islamisation, le 18 juin 2010, place de l’Etoile à Paris, reconnaissable avec sa stature caractéristique, un drapeau français accroché à l’épaule (voir photos jointes).
Une énorme pensée à sa famille, ses amis, ainsi qu’à vous, à Assaut, désormais orphelins du « Chef »...
Les mots malheureusement ne peuvent tout exprimer.
Courage à vous dans cette épreuve.
Romuald WEYMANN, un fidèle lecteur d’Assaut


Nous venons d'apprendre le decès d'Yves DEBAY.
Je me fais le porte-parole de l'ensemble des membres de l'association Servir & Défendre et des lecteurs de son forum pour vous dire notre immense douleur. En de telles circonstances les mots sont vides de sens. Puisse Yves avoir trouvé le repos et que la bière coule à flots en sa Mémoire. Chienne de vie !
Jean-François Brillant


Si le "stégosaure" a décidé de nous quitter, je ne puis imaginer qu'il cesse un jour son combat, d'une façon ou d'une autre,
pour continuer à fustiger les lâchetés, les incompétences et les abandons de tous genres.
Je ne le connaissais pas personnellement. Nous avions seulement échangé quelques mails à l'occasion du décès de vieux copains paras.
Je vous prie donc de bien vouloir accepter mes très sincères condoléances.
Yves nous ne t'oublierons pas. Puisses tu avoir formé suffisamment de disciples, aussi mordants que toi, pour continuer à clouer au pilori les ennemis déclarés ou non, de notre vieux pays.
Michel LECANU


Je viens d'entendre une terrible nouvelle à la radio, Yves Debay vient d'être la victime d'un de ces nombreux "salopards" en Syrie ? Je prie pour que cela ne soit qu'une erreur, mais si cela était avéré, je vous présente ainsi qu'à ses proches toutes les condoléances et vous assure de ma fidélité envers votre magasine (que j'achète tous les mois).
R.I.P. Yves
Yannick ARLEN


Je viens d'apprendre la mort d'Yves Debay. Je le lisais depuis le premier numéro de RAID, ce qui fait un bail. Condoléances pour toute l'équipe et sa famille.
Frédéric Ginèbre.


> > Bonjour,
> > Je viens d'apprendre dans le Monde le décès d'Yves Debay. Ce
> > journaliste au franc-parler m'était éminemment sympathique, et ses
> > reportages passionnants ont contribué à mon amour des soldats
> > français.
> > Je vous présente à tous mes condoléances et vous souhaite bon
> > courage pour la suite.
> > Bien à vous,


Je suis un fidèle , lecteur de votre magasine est fervent admirateur de “votre boss” MR DEBAY. Je viens d’apprendre avec stupeur le décès de votre patron sur BFMTV ;qui m’attriste .Si les info son vrai !!!!. Et tiens à vous adresser tous mes sincères condoléance à votre magasine et à sa famille.
Arnaud BARAT


> > C'est avec une immense tristesse que je viens d'apprendre lé décès
> > du Patron.
> > Lecteur occasionnel de votre magasine, je souhaite vous présenter
> > mes plus sincères condoléances face a ce douloureux évènement.
> > Guillaume


> > Je suis bouleversé en apprenant la nouvelle. La Patrie perd l'un de
> > ses fils les plus fidèles. C'est une idée certaine de la France qui
> > part avec Yves Debay. Les paroles de Mon Camarade résonnent dans ma
> > tête à sa mémoire


C’est avec une grande peine que je viens d’apprendre sur « Opex360 » le décès de notre camarade Yves DEBAY, nous nous étions croisé plusieurs fois lors de la première guerre du golf, il nous avait photographier à As Salman, et nous avait promis que nous passerions dans le magasine Raid. Parole qu’il avait tenu.
Mes pensées vont à sa famille et s’est collègues, qui je sais sont certainement très nombreux. Nous venons de perdre un super mec et un très grand reporter de guerre.
Qu’il repose en paix
Philippe, un ancien des Troupe de Marine du 3° RIMa.


Je viens de lire sur le site ‘’Lignes de Défense » qu’Yves Debay, grand prêtre de Bacchus devant l’éternel avait terminé sa vie terrestre en Syrie.
Nous ne le verrons plus, mais il sera présent, debout, à coté de Charlemagne, Charles Martel, Jeanne et de tous ceux et celles qui ont fait notre civilisation.
Appareil photo et stylo contre fusil à lunette, un connard de sniper certainement illettré va me priver de l’Ordre du Jour N°81 que j’attendais avec impatience.
Le langage sans complaisance du Chef vis-à-vis de ceux qui détruisent notre Nation va nous manquer, j’espère « qu’Assaut continuera le combat jusqu'à la limite de ses forces » en son absence.
Courage à l’Equipe d’Assaut car pour elle le combat continue.
Le chef est parti trop tôt, mais les grands ‘’dinosaures’’ ne meurent pas dans leur lit.
Je vais me plonger dans ma cave et, à défaut de Régab, Primus ou Gala, je vais bien trouver une bouteille digne d’être ‘’percutée’’ en son souvenir. Salut l’Ami.
J Sablé


> > J'apprends à l'instant qu'Yves Debay est tombé en Syrie, victime de
> > sa volonté d'informer. Pour moi il reste l'homme de RAIDS que je
> > dévorais tous les mois dans les années 80 et 90. C'est une partie
> > de ma jeunesse qui disparaît avec lui. Nous avions eu l'occasion de
> > nous parler au téléphone à plusieurs reprises et il m'avait réservé
> > le meilleur accueil.
> > So long, on ne t'oubliera pas !
> > Partagez avec la rédaction d'Assaut et ses proches mes condoléances
> > attristées.
> > Guillaume Roux de Bézieux
> > Actium Éditions


je viends par ce courrier vous dire ma tristesse apres l annonce du dece de mr yves debay dans l exercice de son metier qu il aimait par dessus tout .toutes mais condoleances a sa famille et ses amis ,les mots ne peuvent helas pas tout exprimer ,mais je suis de tous coeur avec vous ....
assaut a perdu son plus grand deffenseur....
bien cordialement devic stephane


Je viens d'entendre sur radio bleue La Rochelle l'assassinat de Yves Debay en Syrie.
J'en suis très attristé car lecteur depuis le n°1 du magasine, ses coups de gueule vont me manquer.
R I P Yves DEBAY tu as rejoint le paradis des guerriers et des Grands Chefs de Guerre.
Comme tu le disais souvent tu vas pouvoir enfin boire un bon coup avec EUX.
Pierre Pastourel


Je viens d'apprendre le décès du rédacteur en chef, je tiens à vous signaler toute ma peine pour la perte d'un journaliste fort en gueule et patriote comme je les aime et comme on en fait peu. j'espère évidemment qu'assaut perdurera car je suis un fidèle lecteur du magazine.
Bien à toute l'équipe ! force et honneur !
Rémy Canuti


C'est avec une extreme tristesse que je viens d'apprendre la disparition de Monsieur Yves Debay. Non abonne, mais lecteur tres assidu de Raids et d'Assaut, et ce , depuis le debut , je suis abasourdi par cette brutale annonce. La pertinence des propos de Monsieur Yves Debay va me manquer, surtout lorsque j'entends, pas plus tard que maintenant, la pauvrete des commentaires des journalistes (des reporters de guerre de bureau) de TF1 et autre BFM couvrant les evenements syriens et maliens. Je tiens a presenter a ses collaborateurs, a ses amis et a sa famille toutes les condoleances d'un simple lecteur tres attache a la presentation reelle (et non officielle) de l'Histoire comtemporaine.
Gilles MERLIER


Je souhaite simplement rendre un dernier hommage a Yves Debay qui restera pour moi un trés grand journalite de guerre qui emener ces lecteurs directement sur la ligne de front! Sachez que je suis de tout cœur avec vous!
Vous adressant mes plus sincères condoléances,
un fidèle lecteur


> > Bonjour , je rentre du boulot et je viens d'apprendre la nouvelle
> > de la mort de YVES DEBAY , je présente mes sincéres condoléances a
> > sa famille ainsi qu'a la rédaction
> > d'ASSAUT , le grand dinosaure a su nous faire vibrer a chaque
> > parution d'un nouveau numéro , salut YVES et par BACCHUS je boirais
> > un coup a ta mémoire ,cordialement , un
> > fidéle lecteur


> > Je viens d'apprendre la disparition de Mr Debay. Je voulais vous
> > adresser mon respect et ma solidarité dans cet événement tragique
> > qui touche votre revue.
> > Marc Renon


à toute l’équipe d’assaut,
je viens d’appendre par la télé (France 2 ) que le “chef” YVES DEBAY se serait fait avoir en Syrie ,par des tireurs isolés ?
Quelle triste nouvelle en ce début d’année ,la perte de notre râleur ,notre chef ,notre guide préféré .Ce fut un choc pour moi d’apprendre ,cette terrible nouvelle ce midi , cela m’a coupé le souffle ,l’appétit j’en suis désemparé car nous venons de perdre un ami ,un frère d’arme , dont les écrits ‘les paroles vont nous manquer et surement plus .Tout ses lecteurs vont se retrouver orphelins j’ ai envie d’en pleurer tellement l’émotion est grande.
que faire pour honorer sa mémoire ,même s ’il est encore tôt pour en discuter.
j’espère que vous pourrez nous en dire plus sur ce qui lui est arrivé, sur ses obsèques, sur assaut et son avenir car il faut continuer .Je suis avec vous et j’espère que tous les lecteurs d’assaut aussi.
Recevez toutes ma sympathie , ma compassion , ma tristesse en ce dur moment ,pour toute l’équipe d’assaut et les proches d’YVES DEBAY.
Lionel CECCOLINI, ancien de la colo et un fidèle lecteur


> > Je ne suis pas abonné de votre magazine, mais suis un fidèle
> > lecteur et suit le parcours et les écrits d'Yves Debay depuis de
> > longues années.. Je viens d'apprendre la nouvelle. Malheureuse,
> > tragique. Je ne suis personne, mais me permets de vous exprimer mes
> > plus sincères condoléances. Je suis de tout coeur avec vous. Faites
> > que le journal perdure. faites que son franc-parler demeure.
> > Comprenez, que loin de ce drame, dans le silence de leur achat
> > mensuel, des personnes vous soutiennent moralement, sincèrement et
> > affectueusement.
> > Dominique M.


> > je viens d'apprendre qu'Yves DEBAY a été tué jeudi en Syrie, touché
> > par un sniper. Mon émotion est énorme.
> > Je suis ancien hussard, présentement graphiste et j'ai pu échanger
> > avec Yves à plusieurs reprises il y a quelques mois, on était bien
> > en phase.
> > J'adorais ses coups de gueule, ses éditoriaux aussi justes que
> > politiquement incorrects dans Assaut.
> > Quelle tristesse !
> > Je vous présente toutes mes condoléances et je pense beaucoup à la
> > douleur de sa maman.
> > Qu'Yves repose en paix, à côté de ces guerriers qu'il adorait !
> > Bien à vous
> > Paul AMIET



C'est avec une infinie tristesse que je viens d'apprendre la disparition de votre rédacteur en chef Yves Debay. J'ai l'impression de perdre un proche car j'ai plaisir à le lire et il avait déjà répondu à mes courriers. Je tenais à présenter mes sincères condoléances à ses collaborateurs et à sa famille.
Philippe Barraud


Je viens d'apprendre la mort de notre cher Yves Debay!
Ca m'a fait un véritable choc! surtout que je viens de recevoir hier le dernier numéro d'Assaut et je me suis délecté une fois de plus en lisant l'édito toujours aussi trash et réaliste de ce cher Debay. C'est vraiment ça qui me fait aimer votre magazine.
Je suis très ébranlé par sa mort foudroyante. Mais je suis certain qu'un homme comme lui n'aurait pas voulu une autre mort que celle-ci. Un journaliste et un militaire dans l'âme, un vrai comme on en voit plus en France. Les jeunes padawan (Erwan de Ch., Carl Sch., Snoek et tout les autres) comme il aimait à les appeler, qu'il a formé, aguerris, peuvent être fier de leur chef rédac'. J'espère que Assaut ne va pas s'arrêter là! c'est sûr l'édito ne sera plus le même!
Allez continuer à avancer dans la tranchée que vous a creusé Yves Debay! vous laisser pas abattre! En tout cas vous pouvez croire à toute ma sympathie et mes sincères condoléance et, étant catholique, je vais prier ce soir pour le repos de son âme. je ne sais pas s'il était athée ou s'il avait la foi, mais je suis sûr qu'il ne détestait pas les cathos et le Bon
Dieu. Puisse-t-il trouver Grâce et Miséricorde auprès du Bon Dieu.
Du courage et comme disait le Maréchal Pétain en 1916 "on les aura"
François Broquet, un Français abonné, au Québec.



Nous venons d'apprendre par les journaux, le décès de Yves Debay. Même si je n'avais pas le plaisir de le connaitre personnellement, j'avoue que j'appréciais beaucoup son franc-parler et la qualité du magazine. Mais maintenant, nous pouvons espérer qu'il pourra boire de bonnes bières avec tous ceux qui sont morts aux combats.
Adieu donc à Monsieur Yves Debay.
Mes sincères condoléances
Jean-Yves Lefèvre


> > Monsieur Debay était passé nous virus à Kaboul quand je commandais
> > le centre opérationnel de l'on régiment en 2006.
> > Autour d une bière nous nous étions raconté nos guerres.
> > Sacré bonhomme.
> > Il se sentait bien au milieu de nous.
> > Lieutenant-colonel (r) Orsetti


Je tiens tout particulièrement à vous faire part de mes sincères condoléances pour la disparition d’Yves lors de son reportage en Syrie.
Lecteur fidèle de Raids et Assaut depuis les premiers numéros, il est mort prématurément mais surtout pas dans son lit.
On entendra plus tes coups de gueule, alors salut vieux frère et bois une bonne bière chez Bacchus à notre santé.
Olivier de VULPIAN, Actuellement sur Abidjan


> > Je viens d'apprendre avec stupéfaction la mort d'yves Debay.
> > Lecteur assidu depuis de nombreuses années de votre magasine, je
> > vous présente mes plus sincères condoléances, à toute l'équipe du
> > magasine ainsi qu'à sa famille.
> > "Adieu soldat"
> > Lt (R) Jean-François Audrerie



Je viens de voir la nouvelle... Je lis les articles d'Yves depuis que je suis ado, ça fait 25 ans.... je reste sans voix.... Un monde disparaît. Des foules de souvenirs remontent... Je vous adresse mes plus sincères condoléances
SM

Lecteur de votre revue je suis désolé et choqué d' apprendre le décès de Mr YVES DEBAY journaliste talentueux.
il est au panthéon des héros qui se sont engagés jusqu'au bout de leurs convictions ,je lui tire mon béret amarante et honore sa mémoire de vieux soldat,il est heureux car il est allé au bout de la piste de ceux qui ne renoncent jamais.
MICHEL ancien Para Métro France Instructeur Co.


J'ai appris aux infos la mort cruelle de ce cher Journaliste de guerre, dont j'appréciais déjà les photos lors des débuts de Raids.
J'appréciais son ton libre et anti-politiquement correct.
J'ai l'impression de perdre comme un père...dans le combat de terrain et de la vie. Il manquera à la France, mais j'ai confiance qu'il intercédera pour nous auprès de l'armée des anges où il sera invité au banquet céleste, sans alcootest ni gilet jaune. Santé éternelle à ce grand homme et soldat.
Amitié permanente d'un autre ancien Para.
Que Saint-Michel l'accueille au ciel.
Et par Saint Michel, ...Vive les Paras!


Je voudrais présenter toutes mes condoléances à la famille et aux amis de Yves Debay. En effet, je viens d’apprendre son décès en Syrie. Cette nouvelle m’attriste, et vois là la disparition de celui que je considère comme le meilleur journaliste militaire, bien qu’il n’est jamais été tendre avec mon institution (je suis sous-officier gradé de Gendarmerie). j’espère qu’il est maintenant aux côtés du grand Bacchus, a vider des tonneaux d’hydromel et a veiller tous nos camarades militaires et journalistes spécialisés.
Adieu vieux dinosaure, et à ta santé.
Jean-Etienne Prevot.


Je viens d'apprendre par la presse était décédé au cours d'un reportage.
Je tiens à présenter mes sincères condoléances à sa famille et à toute l'équipe du magazine.
La presse écrite militaire vient de perdre un très bon journaliste dont le franc parler va nous manquer.
Et si je puis me permettre de finir sur ces quelques mots:
Le roi est mort, vive le roi et longue vie à "Assault"
Romain MONNERET


> > yves debay étais un super journaliste et m'a fais découvrir le
> > monde militaire comme je ne l'imaginais pas
> > j'espere encore voire en kiosque des numeros de son superbe
> > magazine "assault"
> > condoléence encore
> > pro patria


> > Je viens d'apprendre le décès d'Yves par les infos TV de ce soir ...
> > Je tiens à faire part à l'équipe d'ASSAUT que je partage leur
> > douleur ...
> > Le 20 juin 2003, nous avions fait connaissance en Belgique au 1er
> > Régiment d'Artillerie de Campagne situé à BASTOGNE et avions pas
> > mal discuté photo et métier.
> > Bien cordialement,
> > Jean-Paul GUILLAUME.


> > Permettez-moi de vous transmettre toutes mes condoléances suite au
> > décès d'Yves DEBAY.
> > Merci pour le travail que vous effectuez, même si le prix à payer
> > est bien trop lourd dans ces circonstances.
> > Je partage votre douleur.
> > Christophe BADEROU, un lecteur régulier de la revue Assaut



C'est avec une vive émotion que j'ai appris le décès de notre plus grand reporter de guerre via France 3.
J'avais eu la chance de le rencontrer et de lui serrer la main lorsqu'il lançait Assaut.
J'aimais beaucoup le lire et appréciais ses "coups de gueule".
Je sais qu'il tenait Assaut à bout de bras et espère que le magazine pourra continuer avec
Erwan de Cherisey ou un autre. Si ce superbe mensuel doit malheureusement arrêter la parution,
je souhaite ne pas être remboursé des numéros pas encore parus compris dans mon abonnement.
Est ce que Assaut rendra hommage quelque part lors d'un office religieux ou autre ?
Bon courage à l'équipe et toutes mes condoléances,
William LANGLOIS


J'ai appris par un de mes collègues puis par la presse que M. Yves Debay venait de nous quitter en faisant son métier.
Je suis un lecteur régulier de votre magazine et je voulais simplement vous adresser un petit message de soutien en ces heures difficiles.
Je garderai de M. Debay (même si je ne l'ai jamais rencontré) une excellente image, celui de la personne qui va sur le front pour chercher l'information que nous ne pouvons trouver ailleurs, celui qui sait écouter, parler et partager avec les troupes, celui qui envoie des coups de gueules (très souvent justifiés) pour faire une piqûre de rappel sur de nombreuses menaces. Je pense qu'il était bon vivant au vu de ses publications et j'admirais son franc parlé.
C'est un vrai journaliste qui nous quitte mais encore plus un homme plein de bon sens et l'armée, je pense, viens de perdre un de ses plus grands défenseurs et ami.
Je vous apporte tout mon soutien dans cette épreuve.
Bertrand P, un marin de la Royale d'active, grand fan de votre mensuel.



C'est avec stupeur et consternation que j'ai appris la disparition de Mr Yves Debay assassinée par un snipper.
A toute la rédaction, sa famille et ses proches j'adresse mes condoléances les plus sincères. Que la mémoire de Mr Debay continue à vivre dans la revue.
Mr BORCETTO


Je me souviens encore du premier RAIDS que j'ai acheté en 1987 c'était le numéro 13 !! je les ai tous depuis et n'en rate aucun !
Il y a quelques années j'ai découvert ASSAULT avec quelques numéros de retard encore une fois ! depuis , j'attend impatiemment les débuts de mois.
Je me suis souvent dit que je t'enverrais un mail pour te dire à quel point j'appréciais ton style, ton franc parlé et surtout ta clairvoyance ! je ne l'ai pas fait ! comme toujours pris par ce temps qui file à toute allure.
Alors aujourd'hui je te dis merci ! merci pour ces centaines d'heures de lecture et merci pour avoir tenté d'ouvrir les yeux à cette génération devenue aveugle.
Le monde perd un grand homme à la vision de l'avenir fort claire mais sache que tes efforts n'ont pas été vains pour tout le monde.
Je transmettrai tes idéaux devenus miens il y a longtemps à mes enfants en tentant de leur ouvrir les yeux !
Salut Yves !! un flic de Belgique


> > J'ai appris la triste nouvelle avec une grande émotion.
> > C'est bouleversé par cet évènement tragique que je veux témoigner à
> > l'équipe d'ASSAUT et aux proches de Monsieur DEBAY mon soutient et
> > ma sympathie .
> > Je vous présente mes plus sincères condoléances et prends part à
> > votre profonde douleur.
> > Laurent.


Je suis bien triste ce soir d'apprendre la mort d'Yves. Je resterai alors avec tous les bons souvenirs de lieutenant de la Légion étrangère qui avait lu tout petit ses articles dans Raids et qui a poursuivi la lecture avec Assaut.
Je garde le souvenir des franches rigolades, des manoeuvres saucissons-pinard dans la pampa, des coins de France où Yves faisait toujours le plein de produits du terroir.
Quand il est venu nous voir en Kapisa, dans nos montagnes, ce n'était pas un journaliste qui buvait un coup avec nous, c'était un camarade. Nous étions heureux de le voir parmi nous.
Alors salut camarade, le lieutenant GO te souhaite bon vent.
LE LIEUTENANT GO


> > Simplement quelques mots pour exprimer ma tristesse à l'annonce de
> > la mort de Monsieur Debay. Merci à lui pour sa franchise et ses
> > analyses qui me réconciliait avec le métier de journaliste !
> > Malheureusement nous ne pourrons plus en profiter. Il aimait être
> > dans les conflits pour nous faire partager la vie des soldats. Il
> > en est mort.
> > Bon vent à lui là haut.
> > David.



> > J'ai appris avec tristesse la mort de votre rédac'chef dans la
> > ville d'Alep.
> > C'est pourquoi, je vous adresse, mes condoléances, à votre
> > magazine, à vos collaborateurs, ainsi qu'à la famille de Mr DEBAY.
> > Le métier de reporter de guerre est à risque, et l'illustration est
> > bien triste : mourrir pour une ogive blindée de 7.62*51.
> > J'ai eu l'information du décès de votre patron, via France Info,
> > aux alentours de 11h00.
> > L'essentiel, pour votre prochain numéro, est de récupérer les
> > appareils photos numériques, ainsi que ses notes.
> > Bonne continuation, bon courage pour la suite.
> > Jean-Michel MOTCHOULSKY.



J ai croisé Yves en Irak en 2003.
Je bossais pour Arte , il est venu vers nous pour nous filer qq tuyaux car on allait vers Mossoul et lui , il en revenait .. C'était un bon moment ,la petite bouf qu'on a partagée me laisse le souvenir d'un mec bien et humble .
Ca me fait chier pour vous qui devez etre ses potes , tenez bon et continuer son chemin!
Sinceres Condoléances
Nicolas Froehner



Ayant appris la mort d’Yves Debay, je souhaite vous faire parvenir mes condoleances les plus sinceres.
Il y a quelques annees, j’avais été en contact avec Yves lors d’une tentative ratee pour obtenir une autorisation de reportage sur les forces armees indonesiennes. Nous avions prevu de prendre un pot ensemble a Paris, mais cela ne s’est jamais concretise car il était en reportage a chaque fois que je rentrais en France. Ses coups de gueule editoriaux et son audace de reporter vont manquer dans paysage ‘politiquement correct’ de la presse actuelle.
J’ai eu ce matin le redacteur des revues militaires indonesiennes Commando et Angkasa, et il me demande de transmettre ses condoleances.
Bon courage pour la suite, le numero de fevrier va sans doute etre dur à boucler.
Marc Koelich, Jakarta


> > Avec tristesse je te salue camarade
> > Et si la haut tu peux leur botter le cul à tous ces hypocrites ou
> > rats d'antichambre fais le
> > J'espère te retrouver un jour pour te serrer la main
> > Médecin en chef( r) piller alain


Fidèle lecteur d’assaut et ancien marin, j’adresse toutes mes condoléances à la famille du pacha, ainsi qu’à la rédaction.
Yves est parti comme un soldat, lui qui les aimait tant et savait si bien les photographier.
Longue vie à Assaut, et continuer à nous faire rêver.



Bjr
à tte l'équipe de votre journal mes condoléances pour cette perte( il l'aurait sans doute souhaité cette mort plutot que dans un lit meme si c'est difficile à écrire ou à penser)
Continuez son journal ce sera sans doute ce qui lui fera d'en haut le plus plaisir
Dans l'attente de retrouver Assault meme s'il ne signera pas l'ODJ 81
F PECQUERIE, Docteur Vétérinaire



> > Le vieux centurion est mort au champ d'honneur, ses coups de
> > gueules iconoclastes me manqueront.
> > Condoléances.
> > Un vieux lecteur, infirmier urgentiste et amateur de polémologie.
> > Bruno GAMBLIN


> > Je viens, dans ce modeste courriel, présenter mes plus sincères
> > condoléances à l'équipe du magazine Assaut et à la famille du
> > "Boss" Yves DEBAY. Fidèle lecteur de ce magazine depuis près de
> > trois ans, je me délectais, à chaque réception de celui-ci, des
> > préfaces caustiques mais toujours véridiques du "Grand Patron". Ce
> > Patton à la française n'est malheureusement plus, tombé sous les
> > tirs de l'armée Syrienne.. Combattant éternel de la médiocrité et
> > de la mollesse dans lesquelles on enferme le citoyen, il est, comme
> > nos 88 soldats, mort pour la France ! Sa disparition est semblable
> > à celle d'un proche, pour nous, lecteurs, qui l'avons côtoyé au fil
> > de ses articles.
> > Mais le Boss vivra toujours au travers de son magazine et de
> > son équipe ! Longue vie à Assaut et à son équipe !
> > Joseph MASSOT, 18 ans


Je me permets de vous adresser ce massage, j'ai appris hier la disparition de Monsieur Yves DEBAY et je dis bien MONSIEUR!
Nous ne nous connaissions pas, mais chaque mois j’attends impatiemment mon facteur pour découvrir ce que mon vrai journal
« ASSAUT » va m'apprendre sur les conflits dans le monde, ainsi que les éditos, les commentaires qui sont propre à notre chef DEBAY!
Hier soir, j'ai trinqué à la mémoire d'un ami qui est disparu dans l'exercice de ses fonctions, Grand défenseur de l'armée Française et surtout d'un homme Humain, proche de ses lecteurs qui va me manquer!
J'adresse toutes mes condoléances à sa Famille et ses amis.
David Ruellan


Lecteur de assaut et raid depuis de longues années , je vous présente mes très sincères condoléances pour la disparition de Yves.
je suis profondément bouleversé car c'etait un honnête homme , bien debout dans ses bottes. c'est rare de nos jours.
bien cordialement à toute l' équipe d'assaut.
Christophe Cacaly


C'est avec stupeur et grande peine que j'ai appris la mort tragique d'Yves DEBAY.
Je n'arrive pas à croire qu'un baroudeur pareil ; Une pointure comme lui, ai fini comme cela .
Aucune excuse pour cet assassin de "Sniper", il savait exactement qui il tenait en joue :Un civil, en l'occurence un grand homme de Presse.
Un très grand Monsieur nous quitte en cette nouvelle année.
Merci à lui d'avoir montré au public, par ses superbes photos, le "boulot" des soldats français en Opex.
Il était toujours là ou bien souvent personne n'osait aller : La signature d'un Grand.
Il nous manque déja, Bon repos éternel à toi Yves.
"Fait gris sur la vie, il manque un ami, la dame blanche l'a emporté"
De tout coeur avec sa famille et ses collégues reporters et photographes.
Sincéres condoléances,
Un ancien du 2eme de Marine.(Afrique, Irak,Koweït, Yougoslavie)



Bonjour .
Je viens d’apprendre le décès De Monsieur Debay.
Je vous envoie mes condoléances à vous tous qui travaillez avec lui ainsi qu’a tous ses proches.
Repose en paix Guerrier et profites en bien où que tu sois.
Philippe Tempera


> > C'est aux informations au journal télévisé, qu'avec stupeur,
> > émotion, et une très grande tristesse, j'ai appris le départ
> > d'Yves. Il nous quitte en assouvissant son métier, sa passion, ses
> > rêves. Yves est un ami, un gros nounours, il va me manquer même si
> > dans le Pilatus il prenait trop de place quand nous sautions
> > ensemble, toujours sur sa tête son casque de tankiste Russe,
> > toujours un sourire sur sa bonne bouille. J'ai eu l'honneur et la
> > chance de le connaître, il m'avait dédicacé son livre sur l'Irak. A
> > chaque venue a Pujaut il ne manquait jamais de venir me voir, et
> > nous partions dans de grandes discussions sans pour autant refaire
> > le monde. Je l'admire pour sa passion, son humilité, sa franchise,
> > son parlé directe, mais toujours avec douceur, sans haine, sans
> > hypocrisie, sans tricherie. Sa gentillesse était connue de tous.
> > C'est l'ami sur qui on pouvait compter, toujours disponible pour
> > les amis, homme de parole, homme de terrain, homme de passion,
> > tombé au champs d'honneur des reporters.
> > Pour la première fois tu me fais de la peine. Les mots me manquent.
> > Mais plus important que les paroles c'est le silence qui les entoures.
> > Marc.


C'est avec grande tristesse que j'ai appris la mort de M. DEBAY, quel choc, le boss est tombé...
Je ne suis pas abonné, mais tous les mois j'achète avec plaisir votre revue, que j'apprécie tant sur son point de vue photo que pour le côté "grande gueule" du boss !!
C'était toujours un grand plaisir de lire ses éditos !!
Je vous présente toutes mes condoléances, à vous ses collaborateurs et aux membres de sa famille.
M. GUILLOU J.



Je viens d'apprendre le départ de Régis pour un monde que j'espère meilleur.
J'ai les boules... Je l'avais connu à droite et à gauche, là où la mission entraîne...
Sûr que Saint Pierre l'emmenera faire un tour à la popotte du Paradis!
Mes prières vont à sa famille et ceux qu'il aimait.
On t'aime, Old Boy!
Jean-Charles
Juteux-chef en retraite



> > Merci Yves !
> > Tu m'avais dit..."De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont
> > les plus braves"
> > Certains diront que tu étais trop brave, trop libre, trop
> > iconoclaste ,...trop
> > Mais au moins ta liberté de parole nous faisait du bien....tout en
> > égratignant ceux qui auraient eu bien des leçons à recevoir de toi,
> > de tes articles, de tes passions !
> > "A la grosse louche" ,sans mettre des gants,...mais en toute
> > honnêteté tu nous donnait ton point de vue sur ce métier (notre
> > métier!) de journaliste ,de photographe...
> > Combien de fois n'ai-je pas regretté de ne pas avoir les C*******
> > de passer la barrière pour pouvoir tirer une meilleure photo tout
> > en maudissant l'attaché de presse qui tentait de m'expliquer du
> > haut de sa grande incompétence que la photo ne pouvait pas être
> > prise parce que ....et bla bla bla !
> > A mon prochain reportage, retranché derrière mon Nikon....j'aurais
> > une pensée pour toi qui me faisait marrer et rêver....
> > Remet le bonjour là haut à tout ceux que à qui tu as rendu
> > hommage....légionnaires, chasseurs ardennais, paras, soldats de
> > France et d'ailleurs, reporters....
> > Et ne fout pas trop le bordel...quoi que !
> > BRUNO


> > C'est avec surprise que j'ai appris le meutre de Mr Yves Debay le
> > 18 janvier 2013. Je viens exprimer mes condoléances à son équipe de
> > collaborateurs, à sa famille et à ses amis.
> > Je connaissais Yves Debay que par ses articles et ses éditos hyper
> > décapants. Un vrai "Gaulois" ! Je pense que "nos bien-pensants de
> > France" ne devaient pas le lire. Sinon, ils auraient crier au
> > scandale. Sa perte doit les soulager. Moi, elle me scandalise. En
> > effet, à part un très petit commentaire au journal de 20H le
> > vendredi 18 janvier 2013, pas d'autres hommages. C'est vrai qu'Yves
> > Debay devait déranger dans la profession. Si il avait été
> > "politiquement plus" correct, il aurait eu droit à l'hommage qu'il
> > méritait. Mais il n'aurait pas été le Yves Debay qu'on appréçiait.
> > J'espère que votre magazine Assaut, sa création, continuera à vivre
> > malgré la disparition de son mentor. C'est un grand ami de l'Armée
> > Française et de ses hommes qui disparait. De là-haut, il pourra
> > suivre tous les conflits qui endeuillent notre terre.
> > Bonne continuation à l'aventure du magazine Assaut. Longue vie à
> > Assaut.
> > Mr LENAIN Philippe



> > Je tiens par ce message à vous dire toute la tristesse que j'ai
> > ressenti en apprenant la triste nouvelle.
> > Je m'associe à vous tous tous les jours dans la peine qui doit être
> > à la vôtre, famille, amis, collaborateurs du journal.
> > Pour moi Mr Debay était un grand Monsieur qui savait parler de nos
> > militaires, moi-même étant militaire de réserve.
> > Quelqu'un qui met la France à l'honneur est à saluer.
> > La vie est injuste, merci Mr Debay.
> > Qu'Assaut perdure en sa Mémoire
> > Gildas LESAGE


J'ai appris vendredi après-midi la mort d'Yves Debay.
Le souvenir de ses reportages sur les différents théâtres sur lesquels ils s'est rendu que ce soit pour "Raids" ou plus récemment pour "Assaut" restera pour ceux qui suivent l'actualité des armées et des conflits contemporains.
En dépit d'idées politiques très arrêtées, c'était un Monsieur dans son domaine. A titre personnel, je garde en mémoire la rencontre que j'avais eu avec lui il y a bientôt 30 ans sur un camp de notre chère Champagne.
Salut soldat, salut Yves, nul doute qu'au pays de Bacchus tu t'enivres de l'ambroisie des Dieux du reportage...
CLE



Je suis consterné par la mort d'Yves que j'ai connu lors de déplacements plus ou moins lointains. Il couvrait certains événements pour Raids et je faisais de même pour la revue Commando.
Je suis très triste de cette nouvelle, mais il m'avait à plusieurs confié qu'il n'y avait pas de plus belle mort que celle sur la ligne de front pour couvrir l'événement au plus près du terrain.
Je salue sa mémoire.
Jean-Louis Courtois


Mes condoléances attristées pour la famille et les camarades de Monsieur Yves DEBAY qui a rejoint le "paradis des guerriers", dans l'accomplissement de son travail journalistique dangereux et conformément à son engagement auprès des militaires de notre pays.
En mémoire de tous ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie.
M. Noëlle Hablot


C'est avec grande tristesse que j'ai appris la mort de M. DEBAY, quel choc, le boss est tombé...
Je ne suis pas abonné, mais tous les mois j'achète avec plaisir votre revue, que j'apprécie tant sur son point de vue photo que pour le côté "grande gueule" du boss !!
C'était toujours un grand plaisir de lire ses éditos !!
Je vous présente toutes mes condoléances, à vous ses collaborateurs et aux membres de sa famille.
M. GUILLOU J.

Yves a donné à plusieurs générations l'envie de voyages et d'odeurs de poudre! Sa gouaille plaisait ou pas... Mais laissait peu de lecteurs indifférents. Je rends hommage à un baroudeur qui a traversé le temps ,multiplié les aventures (au sens noble du terme) d'une autre époque . Qu'il repose en paix,un vrai journaliste s'en est allé "Seuls les parachutistes savent pourquoi les oiseaux chantent!" Saint Michel te feras une place sans aucun doute.
Richard Bender

Wildcat, merci pour tout ce que tu as partagé avec nous. Ton souvenir restera dans nos mémoires comme l'homme vrais et authentique que tu étais. Garde nous une place la haut pour le jour ou on se retrouvera tous pour boire des canons et se raconter nos histoires. Adieu l'ami.
Xavier Flambert

Une grosse perte autant pour l'homme que son oeuvre. il est mort comme il as vécu avec l'odeur de la poudre a canon, honneur et respect, camarade.ST
Sébastien Tardif

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
daniel bechennec
Brigadier chef
Brigadier chef


Nombre de messages : 118
Age : 67
Localisation : sucy
Points : 124
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Lun 11 Fév 2013 - 11:39

Merci Walker , merci pour lui et pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4381
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5864
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Mer 20 Fév 2013 - 6:17

Le dernier Assaut numéro 81 est dans les kiosques.

Retrouvez l'hommage rendu à notre Ami Yves ainsi que de nombreuses photos de Yves sur le terrain.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
mdl/gmb
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 72
Localisation : pas-de-calais
Points : 537
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Ven 17 Jan 2014 - 14:33

SOUVENONS NOUS c'était il y a un an Yves... on ne t'oubliera pas!...

_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4381
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5864
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Dim 19 Jan 2014 - 10:38

Une pensée pour Yves ...
Une page lui a été dédié.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
mare nostrum
Adjudant chef
Adjudant chef


Nombre de messages : 353
Age : 54
Localisation : nice
Points : 339
Date d'inscription : 09/05/2012

MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   Dim 19 Jan 2014 - 15:46

c est fou que le temps passe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le journaliste Yves Debay tué en Syrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le journaliste Yves Debay tué en Syrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» anniversaire Yves
» Yves Rocher pas si vieillot que ca!!
» Sous l'ombre des pommiers - Yves Jacob
» Guerres et épaves - Le Syrie
» la poupée lin-z (lindsay pierce) la journaliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: In Mémoriam.-
Sauter vers: