Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
militaire 42
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 26
Localisation : Loire (42)
Points : 394
Date d'inscription : 19/10/2011

MessageSujet: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 3:10


En début d’après-midi, les militaires avaient été mis en place par hélicoptères dans le secteur de Dorlin, au sud-ouest du département. Lorsque le groupe s’est déployé, les militaires ont été pris à partis par des tireurs embusqués.

Au cours de cet échange de tirs, un soldat a été mortellement touché et un autre est décédé des suites de ces blessures après son évacuation. Deux gendarmes ont également été gravement blessés.

Afin de sécuriser la zone et prendre en charge les blessés, un dispositif de réaction rapide et des hélicoptères ont été immédiatement envoyé sur les lieux de l’opération. Les blessés ont été évacués vers Maripasoula avant de rejoindre Cayenne dans la soirée.

Par ailleurs, dans la matinée, un hélicoptère de la gendarmerie avait essuyé des tirs et un gendarme avait été très légèrement blessé.

Les deux militaires tués (un caporal-chef et un adjudant) servaient au 9erégiment d’infanterie de marine de Cayenne.

Harpie est une opération de grande envergure, menée conjointement par les forces de gendarmerie et les forces armées en Guyane (FAG). Près d’un millier de militaires des FAG participent à cette mission. 350 militaires de FAG sont déployés en permanence sur les réseaux fluviaux pour neutraliser les flux logistiques des orpailleurs et en forêt pour démanteler les sites d’exploitation d’or illégaux.

Militaire 42
Revenir en haut Aller en bas
xave
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4709
Age : 50
Localisation : Région parisienne
Points : 8028
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 3:50

Triste nouvelle. Shocked

_________________________________________________
"C'est à la France que le monde doit ses ailes" Jean Mermoz
-------------------------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
matt
Lieutenant Colonel
Lieutenant Colonel
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 41
Localisation : à proximité de LAON (02)
Points : 1469
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 3:57

Ah! L'orpaillage en Guyane....

Bientôt une nouvelle zone de non droit.... On attend quoi pour sanctionner sévèrement les dirigeants locaux qui laissent faire ????

Des morts??? Et ben, voilà, c'est chose faite!...

C'est quand même un département français...Là,on parle pas d'OPEX ni de guerre....Ca devient grave!!!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Chef d'Etat Major des Armées
Chef d'Etat Major des Armées
avatar

Nombre de messages : 7387
Age : 60
Localisation : Reims, Epernay, Chalons en Champagne.
Points : 5497
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 5:59

Ce qui veut donc dire que le plan vigipirate est de même, les FAMAS que nos militaires portent lors de leurs patrouilles, ne serviraient à rien en cas de besoin ? pale


_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
le livre sur le VAB est enfin disponible, pensez à le commander !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.materiel-militaire.com
matt
Lieutenant Colonel
Lieutenant Colonel
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 41
Localisation : à proximité de LAON (02)
Points : 1469
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 7:22

Admin a écrit:
Ce qui veut donc dire que le plan vigipirate est de même, les FAMAS que nos militaires portent lors de leurs patrouilles, ne serviraient à rien en cas de besoin ? pale


Pour vigipirate, le chargeur était (en 1998) emballé sous vide et dans la poche du treillis.(pour éviter les vols de munitions)...
Revenir en haut Aller en bas
ANDEGOOD
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2927
Age : 60
Localisation : LYON
Points : 3367
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 9:26

François Hollande a condamné l'attaque qui a coûté la vie à deux militaires, mercredi en Guyane, lors d'une opération de lutte contre l'orpaillage clandestin. Dans un communiqué publié par l'Elysée, le président de la République a «fait part de sa vive émotion après le décès des deux militaires français en service, du 9ème RIMA, lors d'une intervention conjointe de la gendarmerie et de l'armée en Guyane».


Cette intervention, rappelle-t-on, «faisait suite aux tirs essuyés par un hélicoptère pendant une opération de lutte contre l'orpaillage illégal, dans le secteur de Dorlin, au sud-ouest de Cayenne». «Le chef de l'Etat adresse aux familles et aux proches des défunts ses sincères condoléances et s'associe pleinement à leur douleur. Ses pensées vont également à leurs deux camarades blessés pendant l'intervention», ajoute le communiqué de la présidence.

UN MOT: Pourritures


Article presse ce soir à 17 20

«Que tous les moyens soient mis en oeuvre afin de retrouver les auteurs de ces crimes»

François Hollande a «salué le courage de nos soldats et gendarmes engagés sur l'ensemble des Outre-mer, dans le cadre de leurs missions de protection du territoire national et des populations» et s'engage «à ce que tous les moyens soient mis en oeuvre afin de retrouver les auteurs de ces crimes».

A la demande du président de la République, le ministre des Outre-mer Victorin Lurel se rend sur place ce jeudi pour rendre hommage aux militaires décédés.

Selon le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, «un tel niveau de violence n'était jamais arrivé, avec des individus très déterminés qui avaient une volonté de tuer», «la lutte contre l'orpaillage en Guyane doit continuer», a déclaré à Dreux le ministre en marge du congrès de l'Unsa-Police, 3e syndicat de gardiens de la paix. «Ceux qui ont tué et blessé doivent être poursuivis et traduits devant la justice», a encore dit Manuel Valls.
Revenir en haut Aller en bas
xave
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4709
Age : 50
Localisation : Région parisienne
Points : 8028
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 12:07

Adjudant Stéphane Moralia, mort pour le service de la Nation

Admis à l’Ecole nationale des sous-officiers de Saint-Maixent en mars 2002, Stéphane Moralia est affecté au régiment de marche du Tchad (RMT) à l’issue de sa scolarité, avec les galons de sergent. Chef de groupe AMX 10P, puis de groupe anti-char courte-portée, il est promu sergent-chef en octobre 2006, puis adjudant 5 ans plus tard.

Engagé à maintes reprises dans des opérations extérieures, ce sous-officier était particulièrement expérimenté : Côte d’Ivoire en 2003, Afghanistan en 2005, Kosovo en 2007 et Liban en 2008. L’année suivante, il avait participé pour la première fois à l’opération Harpie, en Guyane, avant d’enchaîner pour une mission au Tchad, puis, une nouvelle fois, en Côte d’Ivoire.

Décrit comme étant un « homme de terrain au charisme hors du commun », exemplaire et compétent, , il avait rejoint le 9ème RIMa le 1er août 2011. Il était titulaire d’une citation du niveau régiment avec attribution de la croix de la Valeur militaire, de la médaille d’Outre-Mer et de la médaille d’or de la Défense nationale avec citation à l’ordre du régiment

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]


Caporal-chef de 1ère classe Sébastien Pissot, mort pour le service de la Nation

Le caporal-chef de 1ère classe Sébastien Pissot s’est engagé au 1er RIMa d’Angoulême en décembre 1998. Affecté au 1er escadron après sa formation initiale, il rejoint le 6ème bataillon d’infanterie de marine (BIMa) au Gabon en qualité de tireur sur ERC-90.

Après cette parenthèse, il retrouve le 1er RIMa en 2006 et devient adjoint chef de patrouille sur véhicule blindé léger en 2008, puis chef de patrouille deux ans plus tard, alors qu’il vient d’être promu au grade de caporal-chef de 1ère classe.

Egalement expérimenté de par le nombre des missions qu’il a accomplies sur un théâtre d’opérations extérieures (Côte d’Ivoire, Djibouti, ex-Yougoslavie, Mayotte, Afghanistan – mission Heracles -, Tchad), le caporal-chef Pissot avait rejoint le 9ème RIMa en août 2011 en qualité de de chef d’équipe débarquée et d’auxiliaire sanitaire à la section de commandos de recherche et d’actions en jungle.

Militaire « particulièrement compétent et volontaire », servant avec abnégation, le caporal-chef de 1ère classe Pissot était titulaire de la médaille d’Outre-Mer et de la médaille d’or de la Défense nationale.

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]

_________________________________________________
"C'est à la France que le monde doit ses ailes" Jean Mermoz
-------------------------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par xave le Mer 29 Mai 2013 - 15:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4380
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5863
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 12:45

Mise à jour : 28/06/2012 19:56
L’adjudant Stéphane Moralia et le caporal-chef Sébastien Pissot ont été tués en Guyane le 27 juin 2012 au cours d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane.


Agé de 28 ans, l’adjudant Stéphane MORALIA s’est engagé à l’Ecole nationale des sous-officiers de Saint-Maixent le 1er mars 2002. Nommé sergent le 1er septembre suivant et il rejoint le Régiment de marche du Tchad (RMT) alors à Noyon le 4 novembre.
Chef de groupe infanterie AMX 10P puis chef de groupe anti-char courte portée, il est promu sergent-chef le 1er octobre 2006 puis adjudant le 1er octobre 2011.
Le remarquable parcours professionnel de ce jeune sous-officier est jalonné de nombreuses opérations extérieures. En 2003, il fait partie de l’opération LICORNE en République de Côte d’Ivoire. En 2005, 2007 et 2008 il part respectivement pour l’Afghanistan, le Kosovo et le Liban.
En 2009, il est pour la première fois sur le continent sud- américain, en Guyane, dans le cadre de la mission HARPIE.
Homme de terrain au charisme hors du commun, il brille par son exemplarité et par ses compétences techniques. Doué de remarquables qualités de chef, volontaire et motivé, il fait preuve d’un professionnalisme sans faille dans l’exercice de ses fonctions.

Le 1er août 2011, il est affecté en Guyane, au 9e Régiment d’infanterie de marine 9e RIMa – Cayenne), comme sous-officier adjoint au sein des Commandos de recherche et d’actions en jungle (CRAJ) et il est engagé plus particulièrement dans le cadre de l’opération de lutte contre l’orpaillage illégal HARPIE.

Le 27 juin 212, engagé dans le cadre de la mission Harpie de lutte contre l’orpaillage clandestin, dans le secteur de Dorlin, dans le Sud-ouest de la Guyane, l’adjudant MORALIA, chef d’élément commando de recherche et d’action en jungle, est grièvement blessé au cours d’un accrochage avec des tireurs embusqués.
Il est évacué par hélicoptère vers Maripasoula sur une structure médicale. L'adjudant MORALIA meurt des suites de ses blessures.

L’adjudant MORALIA est détenteur d’une citation du niveau régiment avec attribution de la croix de la valeur militaire, de la médaille d’outre-mer et de la médaille d’or de la Défense nationale avec citation à l’ordre du régiment.

Célibataire et sans enfant, l’adjudant Stéphane MORALIA a été tué dans l’accomplissement de sa mission au service de la France. Il aura servi la France pendant plus de neuf ans.

Agé de 33 ans, le caporal-chef Sébastien Pissot, s’engage au 1er Régiment d’infanterie de marine (1er RIMa – Angoulême) le 1er décembre 1998. En juillet 2004, il rejoint le 6e Bataillon d’infanterie de marine (6e BIMa) au Gabon, en tant que tireur sur véhicule blindé ERC 90.
En 2006, il rejoint à nouveau le 1er RIMa et devient adjoint chef de patrouille sur véhicule blindé léger en 2008, puis chef de patrouille en 2010.
Le remarquable parcours professionnel de ce militaire du rang est jalonné de nombreuses opérations et missions extérieures. En 1999, il est en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’opération LICORNE. En 2000, il est envoyé en mission à Djibouti. En 2001, il intervient au profit de la SFOR ONU en Ex-Yougoslavie. En 2002, 2004 et 2008, il part respectivement pour Mayotte, puis en Afghanistan puis pour Djibouti en 2008. En 2009, il participe à l’opération EPERVIER au Tchad.

Affecté depuis le 1er août 2011, à la compagnie de commandement et de logistique du 9e de Marine, le caporal-chef de 1ère classe Sébastien PISSOT est employé en qualité de chef d’équipe débarquée et d’auxiliaire sanitaire à la section de Commandos de recherche et d’actions en jungle (CRAJ). Particulièrement compétent et volontaire, il sert avec abnégation et montre une réelle maitrise des savoir-faire techniques et tactiques. Engagé régulièrement dans le cadre de l'opération HARPIE de lutte contre l’orpaillage illégal, il remplit toujours avec succès l’ensemble des missions en jungle qui lui sont confiées. Animé des plus belles qualités, il est apprécié de ses cadres et de tous ses camarades.

Le 27 juin 2012, engagé dans le cadre de la mission Harpie de lutte contre l’orpaillage clandestin, dans le secteur de Dorlin, dans le Sud-ouest de la Guyane, le caporal-chef de 1ère classe Sébastien PISSOT a été mortellement touché au cours d’un accrochage avec des tireurs embusqués, alors qu’il portait secours à un militaire blessé.

Il est titulaire de la médaille d’outre-mer et de la médaille d’or de la Défense nationale. Pacsé avec un enfant à charge, le caporal-chef de 1ère classe Sébastien PISSOT a été tué dans l’accomplissement de sa mission au service de la France. Il aura servi la France durant plus de treize ans.

Le 9e RIMa et l’ensemble de l’armée de Terre sont unis dans le deuil. Que leurs familles, leurs proches et les camarades de ces deux soldats soient assurés du soutien indéfectible de toute la communauté militaire. Nos pensées accompagnent également dans leur chemin vers la guérison les deux gendarmes blessés à leurs côtés.

Droits : Armée de Terre 2012



Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Sincères condoléances à leurs familles, camarades.

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4380
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5863
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Jeu 28 Juin 2012 - 19:29

Guyane : 2 militaires du 9e régiment d’infanterie de marine tués lors d’une opération


Le 27 juin 2012, vers 15h00 une trentaine de soldats et gendarmes français engagés dans une opération de lutte contre l’orpaillage illégal, en Guyane, ont été pris pour cible par des orpailleurs clandestins.

En début d’après-midi, les militaires avaient été mis en place par hélicoptères dans le secteur de Dorlin, au sud-ouest du département. Lorsque le groupe s’est déployé, les militaires ont été pris à parti par des tireurs embusqués.

Au cours de cet échange de tirs, un soldat a été mortellement touché et un autre est décédé des suites de ses blessures après son évacuation. Deux gendarmes ont également été gravement blessés.

Afin de sécuriser la zone et prendre en charge les blessés, un dispositif de réaction rapide et des hélicoptères ont été immédiatement envoyés sur les lieux de l’opération. Les blessés ont été évacués vers Maripasoula avant de rejoindre Cayenne dans la soirée.

Par ailleurs, dans la matinée, un hélicoptère de la gendarmerie avait essuyé des tirs et un gendarme avait été très légèrement blessé.

Les deux militaires tués (un caporal-chef et un adjudant) servaient au 9e régiment d’infanterie de marine de Cayenne.

L'opération Harpie
Harpie est une opération de grande envergure, menée conjointement par les forces de gendarmerie et les forces armées en Guyane (FAG). Près d’un millier de militaires des FAG participent à cette mission. 350 militaires de FAG sont déployés en permanence sur les réseaux fluviaux pour neutraliser les flux logistiques des orpailleurs et en forêt pour démanteler les sites d’exploitation d’or illégaux.

Lancée par le président de la République en 2008, Harpie est une opération de grande envergure, menée par les forces de gendarmerie et les forces armées en Guyane (FAG).

Sous l'autorité du préfet et du procureur de la République pour la partie judiciaire, elle vise à asphyxier les zones d'orpaillage clandestin et à déstabiliser durablement l'économie souterraine.

Environ 1 000 militaires des FAG participent à cette mission. 350 d’entre eux sont déployés en permanence sur les réseaux fluviaux pour neutraliser les flux logistiques des orpailleurs et en forêt pour démanteler les sites d’exploitation d’or illégaux.

Des postes de contrôles fluviaux sont construits par les sapeurs des FAG et armés par des détachements mixtes de gendarmerie et de l’armée de Terre. Des barrages dissuasifs sur les fleuves Maroni et Opayok permettent de limiter la circulation et visent à empêcher tout franchissement illégal.

Ce dispositif fixe est complété par des patrouilles mobiles et des opérations dans la profondeur, notamment sur les sites d’exploitation. Un avion à hélices permet le déploiement des détachements sur des terrains difficiles d’accès, même pendant la saison des pluies.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
Jacob
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2407
Age : 68
Localisation : Meuse
Points : 2513
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Ven 29 Juin 2012 - 0:51

bien triste pour leur famille et la France
Revenir en haut Aller en bas
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4380
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5863
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Ven 29 Juin 2012 - 2:28

Guyane : l'opération militaire contre des orpailleurs est "légitime

Voir Vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
xave
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4709
Age : 50
Localisation : Région parisienne
Points : 8028
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Lun 2 Juil 2012 - 13:57


Les cérémonies d'hommage aux deux marsouins seront ouvertes au public

Des cérémonies d’hommage national aux deux soldats tués en Guyane la semaine dernière se dérouleront demain mardi, à Paris.

Les deux militaires appartenant au 9e régiment d’infanterie de marine de Cayenne ont été tués en Guyane le 27 juin 2012 au cours d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal. Il s’agit de :
- l’adjudant-chef Stéphane Moralia, célibataire ; il avait 28 ans ;
- le sergent Sébastien Pissot avait un enfant ; il avait 33 ans.

Le programme de l'hommage:
- entre 12h et 12h15 : rassemblement sur le pont Alexandre III, au passage du convoi funéraire ;
- à 16h : office religieux dans la cathédrale Saint-Louis des Invalides (ouvert à tous) ;
- à 17h : honneurs militaires, présidés par le ministre de la Défense dans la cour d’honneur (ouvert à tous).

_________________________________________________
"C'est à la France que le monde doit ses ailes" Jean Mermoz
-------------------------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jacob
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2407
Age : 68
Localisation : Meuse
Points : 2513
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Mar 3 Juil 2012 - 9:56

nous y étions par la pensé
Revenir en haut Aller en bas
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4380
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5863
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Mar 3 Juil 2012 - 11:28

Les cercueils de l'adjudant Stéphane Moralia, du caporal-chef Christophe Legeron et du sergent Sébastien Pissot présents sur la place d'armes du 9e régiment d'infanterie de marine lors de la lecture des ordres du jour et de l'éloge funèbre durant la cérémonie de levée des corps, le 2 juillet 2012.

Le 2 juillet 2012 à Cayenne, l’ensemble de la communauté de Défense en Guyane a rendu hommage à l’adjudant Stéphane Moralia et au caporal-chef Sébastien Pissot, tués lors d’un accrochage au cours d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal, ainsi qu’au sergent Christophe Legeron décédé dans un accident de la route, le 27 juin dernier.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lecture des ordres du jour et de l'éloge funèbre par le colonel Alain Vidal, chef de corps du 9e régiment d'infanterie de marine, lors de la cérémonie de levée des corps de l'adjudant Stéphane Moralia, du caporal-chef Christophe Legeron et du sergent Sébastien Pissot, le 2 juillet 2012.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le colonel Alain Vidal, chef de corps du 9e régiment d'infanterie de marine, le général de division aérienne Bernard Metz, commandant supérieur des forces armées en Guyane, et monsieur Denis Labbé, le préfet de la Guyane, saluent les cercueils à leur arrivée sur la place d'armes du 9e régiment d'infanterie pour la cérémonie de levée des corps, le 2 juillet 2012.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les cercueils de l'adjudant Stéphane Moralia, du caporal-chef Christophe Legeron et du sergent Sébastien Pissot présents sur la place d'armes du 9e régiment d'infanterie de marine lors de la lecture des ordres du jour et de l'éloge funèbre durant la cérémonie de levée des corps, le 2 juillet 2012.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lecture des ordres du jour et de l'éloge funèbre par le colonel Alain Vidal, chef de corps du 9e régiment d'infanterie de marine lors de la cérémonie de levée des corps.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le colonel Alain Vidal, chef de corps du 9e régiment d'infanterie de marine, le général de division aérienne Bernard Metz, commandant supérieur des forces armées en Guyane, et monsieur Denis Labbé, le préfet de la Guyane, saluent les cercueils à leur départ de la place d'armes du 9e régiment d'infanterie pour la cérémonie de levée des corps, le 2 juillet 2012.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lecture des ordres du jour et de l'éloge funèbre par le colonel Alain Vidal, chef de corps du 9e régiment d'infanterie de marine lors de la cérémonie de levée des corps
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
Walker
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4380
Age : 46
Localisation : Région Centre
Points : 5863
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   Mar 3 Juil 2012 - 19:44

Cérémonie d’hommage national aux 2 militaires tués en Guyane le 27 juin 2012 au cours d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal. (Crédit Rolland Pellegrino)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Pour la France et de bon coeur"
"Je crois que c’est le rôle de Dieu de leur pardonner, notre boulot c'est d'organiser la rencontre"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soldatsdefrance.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guyane : 2 militaires français tués lors d’une opération
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brevets parachutistes militaires français
» Une dizaine d'ex-militaires français sont partis faire le jihad en Syrie et en Irak
» Neuf aviateurs Français tués dans le crash d'un F-16 grec en Espagne
» Guyane - Matoury : 18 engins trafiqués saisis lors d'une opération de gendarmerie.
» Des soldats français ont-ils servi de cobaye lors des essais nucléaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: In Mémoriam.-
Sauter vers: