Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cinéma et ses grands films de guerre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
mistereric
Brigadier chef
Brigadier chef
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 48
Localisation : BAUVIN (59221 Nord ) un CH'TI
Points : 121
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Sam 30 Jan 2010 - 1:03

Moi au niveau film de guerre j' aime bien

Bataille:

la Bataille des Ardenne , le jour le plus long , le pont de Remaguen , Paris brûle - t - il , Un pont trop Loin , Patton , etc....

Pour l ' aviation :

Tora,tora,tora, Pearl Hardour, la bataille de Midway, La bataille d ' angleterre , les tigres Volants ,etc.....

naval :

Coulez le Bismarck , etc


signe le Bandit

_________________________________________________
Comment vient- on chef ? chef
Revenir en haut Aller en bas
PAA Pierry 6531738
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 169
Age : 53
Localisation : En Suisse depuis 20 ans
Points : 126
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mer 10 Fév 2010 - 13:59

Mon film de guerre favori c'est l'Honneur d'un Capitaine. Pour le reste j'ai adoré Das Boot, apocalypse Now, Colonel Chaber film sur l'époque Napoleonnienne et la Chute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Jeu 11 Fév 2010 - 8:58

Mon préféré reste "la ligne rouge".
Revenir en haut Aller en bas
Jacob
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2433
Age : 68
Localisation : Meuse
Points : 2542
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Jeu 11 Fév 2010 - 10:41

je rejoins un peu vos préférences mais j'adore band of Brothers je crois qu'il devait sortir le méme genre en guerre dans le pacifique
Revenir en haut Aller en bas
mistereric
Brigadier chef
Brigadier chef
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 48
Localisation : BAUVIN (59221 Nord ) un CH'TI
Points : 121
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Jeu 11 Fév 2010 - 11:39

IL y a deux qui et vraiment bien aussi ses Pearl - Harbor et U-boat





signe le Bandit

_________________________________________________
Comment vient- on chef ? chef
Revenir en haut Aller en bas
izarn
1ère classe
1ère classe
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 49
Localisation : aude
Points : 57
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Lun 30 Aoû 2010 - 12:45

bonjour à tous
je suis d'accord avec vous
mais vous avez oublié Croix de Fer avec James Coburn, James Masson ...
on y voit des T34/85 des vrais armes allemandes et russes, pas comme la bataille des ardennes où les chars allemands sont des M47 ou M48 ^^
Revenir en haut Aller en bas
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3398
Age : 73
Localisation : centre
Points : 2528
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Lun 30 Aoû 2010 - 22:50

Et Paris brûle t-il ?. Pas mal aussi hein ?

jcj
Revenir en haut Aller en bas
boniface
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

Nombre de messages : 560
Age : 74
Localisation : Paris
Points : 303
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Jeu 2 Sep 2010 - 13:01

Malgré ma passion pour la chose militaire, et plus particulièrement pour notre armée , j'avoue ne pas particulièrement aimer les films de guerre, surtout américains. En cherchant bien dans ma mémoire je ne vois qu'un seul film de guerre remarquable, réalisé par un homme - Pierre Schoendoerffer - qui avait vécu sur le terrain la guerre d'Indochine, je parle de la "317ème section". Les héros de ce film, les combats, les cadres d'ordre, les réactions des hommes, tout y est criant de vérité. Pas de charges héroîques au coude à coude (les distances, les distances !..), pas de colonels au premier rang maniant eux même le FM, pas de hordes d'ennemis tombant avec des gestes surjoués. Je me souviens qu'à Coët alors que j'était aux EOR ce film nous avait été passé comme un film d'instruction. Maintenant c'est mon avis, et on n'est pas obligé de le partager.
Revenir en haut Aller en bas
mummel
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2630
Age : 71
Localisation : paris
Points : 2925
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Jeu 2 Sep 2010 - 14:09

Un excellent film, avec d'excellents acteurs dont Bruno Cremer qui nous a quité il y a peu.

_________________________________________________
Mummel

Et par Saint Gabriel vive les Transmissions

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par mummel le Ven 3 Sep 2010 - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/hornis/
le camionneur29
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 970
Age : 28
Localisation : Pouldreuzic dans le finistere
Points : 766
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Jeu 2 Sep 2010 - 14:55

C'est Bruno Cremer, et merde je ne savais pas qu'il était mort!

C'est tout recent en effet!

Un bon acteur qui a fait une multitude de bons films!

_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://camionsanciens.forumpro.fr/
lauris
Brigadier chef
Brigadier chef
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 59
Localisation : Lyon
Points : 117
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 2:30

Salut les amis,

Dans tous les films il ya des erreurs,

- les modèles de jeeps avec des pare-brises en un seul vitrage, (Indigènes ou Un pont trop loin)
- les blindés impossibles (les Patton de La Bataille des Ardennes)
- les obstacles de plage inversés dans Saving private Ryan de Spielberg
- les hélices 4 pales des Spitfire de Pearl Harbour
- les faux BF 109 de la Bataille d'Angleterre (Buchon espagnols)
- les casques improbables entre français , US, période vietnam...

Vous pouvez vous amuser à aller sur certains sites internet qui les comptabilisent.

Mais comme tous, c'est l'histoire, l'émotion et les acteurs qui nous font aimer ces films si prenants.

Cordialement

Lauris
Revenir en haut Aller en bas
ANDY80
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 55
Localisation : AMIENS
Points : 745
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 5:09

quelques films non-cités : "KATYN" , "WALKYRIE", "MENPHIS BELLE", "L'ARME A L'OEIL"


@+
Revenir en haut Aller en bas
coyoteghost
Lieutenant Colonel
Lieutenant Colonel
avatar

Nombre de messages : 1062
Age : 43
Localisation : Eclose 38300
Points : 1186
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 5:30

Liste de films sur la Première Guerre mondiale
( source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] :

Voici une liste de films ayant pour thème la Première Guerre mondiale ou des événements durant ce conflit.
Une page de Gloire (Léonce Perret, 1915)
Civilisation (Thomas H. Ince, 1916)
N'oublions jamais (Lest We Forget) (Léonce Perret, 1918)
Stars of Glory (Les Etoiles de gloire (Léonce Perret, 1919)
Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (Rex Ingram,1921)
Quatre de l'infanterie (Georg Wilhelm Pabst, 1930)
J'accuse (Abel Gance, 1918) remake en 1932
Charlot soldat (Charles Chaplin, 1918)
La Grande Parade (King Vidor, 1925)
Les Derniers Jours de Saint-Pétersbourg (Vsevolod Poudovkine, 1927)
Verdun. Visions d'Histoire (Léon Poirier, 1928)
Fragment d'un empire (Fridrikh Ermler, 1929)
À l'Ouest rien de nouveau (Lewis Milestone, 1930), remake en 1979
Les Croix de bois (Raymond Bernard, 1932)
Je suis un évadé (Mervyn LeRoy, 1932)
L'Adieu aux armes (A Farewell to Arms) (Frank Borzage, 1932)
L'Homme que j'ai tué (Ernst Lubitsch, 1932)
La Grande Illusion (Jean Renoir, 1937)
Les Fantastiques années 20 (Raoul Walsh, 1939)
Le Dictateur (intro consacrée à la Première Guerre mondiale) (Charles Chaplin, 1940)
Les Sentiers de la gloire (Path of Glory) (Stanley Kubrick, 1957)
Lawrence d'Arabie (David Lean, 1962)
Pour l’exemple (Joseph Losey, 1964)
Mata-Hari (Jean-Louis Richard, 1964) remake en 2003
Le Crépuscule des aigles (The Blue Max) (John Guillermin, 1966)
Le Baron Rouge (Von Richthofen and Brown) (Roger Corman, 1971)
Johnny s'en va-t-en guerre (Dalton Trumbo, 1971)
La Victoire en chantant (Jean-Jacques Annaud, 1977)
À l'Ouest rien de nouveau (remake version 1930) (Delbert Mann, 1979)
Gallipoli (Peter Weir, 1981)
Colonel Redl (István Szabó, 1985)
La Vie et rien d'autre (Bertrand Tavernier, 1987)
Capitaine Conan (Bertrand Tavernier, 1996)
Raspoutine (Uli Edel, 1996)
Le pantalon (Yves Boisset, 1997)
La Tranchée (The Trench) (William Boyd, 1999)
La Chambre des officiers (François Dupeyron, 2001)
The Lost Battalion (Rick Schroder, 2001)
Fusillés pour l'exemple (Patrick Cabouat, 2003)
Mata Hari, la vraie histoire (Alain Tasma, 2003)
Un long dimanche de fiançailles (Jean-Pierre Jeunet, 2004)
Joyeux Noël (Christian Carion, 2005)
L'escadrille Lafayette (Flyboys) (Tony Bill, 2005)
Les Fragments d'Antonin (Gabriel Le Bomin, 2006)
My Boy Jack (Brian Kirk, 2007)
Saint George Tue le Dragon (Srđan Dragojević, 2008)
La Bataille de Passchendaele (Passchendaele) (Paul Gross, 2008)
La tranchée des espoirs (Jean-Louis Lorenzi, 2003)


Films sur la Seconde Guerre mondiale
( source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) :

Classement thématique

En première ligne

Dans l'océan Atlantique

Les Hommes de la mer (The Long Voyage Home en anglais) (de John Ford, 1940)
Convoi vers la Russie (Action in the North Atlantic en anglais) (de Lloyd Bacon, 1943)
La Mer cruelle (The Cruel Sea en anglais) (de Charles Frend, 1953)
Le Navire en feu (en) (San Demetrio London en anglais) (de Charles Frend et Robert Hamer (non crédité), 1943)
Commando sur la gironde (en) (The Cockleshell Heroes en anglais) (de José Ferrer, 1955)
Opération Tirpitz (Above Us the Waves en anglais) (de Ralph Thomas, 1955)
La Bataille du Rio de la Plata (The Battle of the River Plate en anglais) (de Michael Powell et Emeric Pressburger, 1956)
Torpilles sous l'Atlantique (The Enemy Below en anglais) (de Dick Powell, 1957)
The Silent Enemy (en) (de William Fairchild, 1958)
Coulez le Bismarck ! (Sink the Bismarck! en anglais) (de Lewis Gilbert, 1960)
Attack on the Iron Coast (en) (de Paul Wendkos, 1967)
La Guerre de Murphy (Murphy's War en anglais) (de Peter Yates, 1971)
Das Boot (de Wolfgang Petersen, 1981)
U-571 (de Jonathan Mostow, 2000)
Enigma (Enigma – Das Geheimnis en allemand) (de Michael Apted, 2001)
Abîmes (Below en anglais) (de David Twohy, 2002)

Dans l'océan Pacifique

La Bataille de Midway (The Battle of Midway en anglais) (de John Ford, 1942)
La Sentinelle du Pacifique (Wake Island en anglais) (de John Farrow, 1942)
Air Force (de Howard Hawks, 1943)
Les Sacrifiés (They Were Expendable en anglais) (de John Ford, 1945)
Iwo Jima (Sands of Iwo Jima en anglais) (de Allan Dwan, 1949)
Les Diables de Guadalcanal (Flying Leathernecks en anglais) (de Nicholas Ray, 1951)
Tant qu'il y aura des hommes (From Here to Eternity en anglais) (de Fred Zinnemann, 1953)
Ouragan sur le Caine (The Caine Mutiny en anglais) (de Edward Dmytryk, 1954)
Dieu seul le sait (Heaven Knows, Mr Allison en anglais) (de John Huston, 1957)
La Dernière Torpille (Torpedo Run en anglais) (de Joseph Pevney, 1958)
Les Nus et les morts (The Naked and the Dead) (de Raoul Walsh), 1958
L'Odyssée du sous-marin Nerka (Run Silent Run Deep en anglais) (de Robert Wise, 1958)
Opération jupons (Operation Petticoat en anglais) (de Blake Edwards, 1959)
Duel dans le Pacifique (Hell in the Pacific en anglais) (de John Boorman, 1968)
Tora ! Tora ! Tora ! (Tora! Tora! Tora! en anglais) (de Kinji Fukasaku, Toshio Masuda et Richard Fleischer, 1970)
Trop tard pour les héros (en) (Too Late the Hero en anglais) (de Robert Aldrich, 1970)
La Bataille de Midway (Midway) (de Jack Smight, 1976)
MacArthur, le général rebelle (MacArthur en anglais) (de Joseph Sargent, 1977)
1941 (de Steven Spielberg, 1979)
Le Commando de sa Majesté (The Sea Wolves en anglais) (de Andrew V. McLaglen, 1980)
Nimitz, retour vers l'enfer (The Final Countdown en anglais) (de Don Taylor, 1980)
Attack Force Z (de Tim Burstall (en), 1982)
Mission of the Shark: The Saga of the U.S.S. Indianapolis (de Robert Iscove, 1991)
La Ligne Rouge (The Thin Red Line en anglais) (de Terrence Malick, 1998)
Pearl Harbor (de Michael Bay, 2001)
Lettres d'Iwo Jima (Letters from Iwo Jima en anglais) (de Clint Eastwood, 2006)
Mémoires de nos pères (Flags of Our Fathers) (de Clint Eastwood, 2006)
The War (de Ken Burns et Lynn Novick, 2007)
Australia (de Baz Luhrmann, 2008)

En Europe

One of our bombers is missing en anglais
Ceux qui servent en mer (In Which We Serve en anglais) (de Noel Coward et David Lean, 1942)
Went the Day Well? (de Alberto Cavalcanti, 1942)
Bomber's Moon (de Edward Ludwig et Harold D. Schuster, 1943)
Colonel Blimp (The Life and Death of Colonel Blimp en anglais) (de Michael Powell et Emeric Pressburger, 1943)
Plongée à l'aube (We dive at Dawn en anglais) (d'Anthony Asquith, 1943)
Jours de gloire (en) (Days of Glory en anglais) (de Jacques Tourneur, 1944)
Le Commando de la mort (A Walk in the Sun en anglais) (de Lewis Milestone, 1945)
Païsa (Paisà en italien) (de Roberto Rossellini, 1946)
Une question de vie ou de mort (A matter of Life and Death en anglais) (de Michael Powell et Emeric Pressburger, 1946)
Le Bataillon du ciel (de Alexandre Esway, 1947)
La Bataille de l'eau lourde (Kampen om tungtvannet en norvégien) (de Jean Dréville, 1948)
Tragique Désicion (en) (Command Decision en anglais) (de Sam Wood, 1948)
Bastogne (Battleground en anglais) (de William A. Wellman, 1949)
Un homme de fer (Twelve O'Clock High en anglais) (de Henry King, 1949)
Le Traître (Decision Before Dawn en anglais) (de Anatole Litvak, 1951)
Appointment in London (en) (de Philip Leacock (en), 1952)
Les Briseurs de barrages (The Dam Busters en anglais) (de Michael Anderson, 1954)
L'Homme qui n'a jamais existé (The Man Who Never Was en anglais) (de Ronald Neame, 1956)
Vainqueur du ciel (Reach for the Sky en anglais) (de Lewis Gilbert, 1956)
Quand passent les cigognes (Летят журавли (Letyat Juravli) en russe) (de Mikhaïl Kalatozov, 1957)
Agent secret S.Z. (Carve Her Name with Pride en anglais) (de Lewis Gilbert, 1958)
Le Bal des maudits (The Young Lions en anglais) (de Edward Dmytryk, 1958)
Les commandos passent à l'attaque (Darby's Rangers en anglais) (de William A. Wellman, 1958)
Dunkerque (Dunkirk en anglais) (de Leslie Norman, 1958)
La Ballade du soldat (Баллада о солдате (Ballada o soldate) en russe) (de Grigori Tchoukhraï, 1959)
La Grande Pagaille (Tutti a casa en italien) (de Luigi Comencini, 1961)
Les Canons de Navarone (The guns of Navarone en anglais) (de J. Lee Thompson, 1961)
L'Homme qui aimait la guerre (The War Lover en anglais) (de Philip Leacock (en), 1962)
Le Jour le plus long (The Longest Day en anglais) (de Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki, Gerd Oswald (en) et Darryl F. Zanuck, 1962)
L'enfer est pour les héros (Hell Is for Heroes en anglais) (de Don Siegel, 1962)
633 Squadron (en) (de Walter Grauman, 1964)
Week-end à Zuydcoote (de Henri Verneuil, 1964)
Les Héros de Télémark (The Heroes of Telemark en anglais) (d'Anthony Mann, 1965)
La Bataille des Ardennes (Battle of the Bulge en anglais) (de Ken Annakin, 1965)
Les Douze Salopards (The Dirty Dozen en anglais) (de Robert Aldrich, 1967)
La Bataille pour Anzio (Lo Sbarco di Anzio en italien, Anzio en anglais) (de Edward Dmytryk, 1968)
La Brigade du diable (Devil's brigade en anglais) (de Andrew V. McLaglen, 1968)
Quand les aigles attaquent (Where Eagles Dare en anglais) (de Brian G. Hutton, 1968)
La Bataille d'Angleterre (Battle of Britain) (de Guy Hamilton, 1969)
La Bataille de la Neretva (Bitka na Neretvi en serbe, Battle of Neretva en anglais, La battaglia della Neretva en italien, Die Schlacht an der Neretva en allemand) (de Veljko Bulajić, 1969)
Un château en enfer (Castle Keep en anglais) (de Sydney Pollack, 1969)
Le Pont de Remagen (The Bridge at Remagen en anglais) (de John Guillermin, 1969)
Patton (de Franklin J. Schaffner, 1970)
Catch 22 (en) (de Mike Nichols, 1970)
De l'or pour les braves (Kelly's Heroes en anglais) (de Brian G. Hutton, 1970)
Troisième partie de la nuit (Trzecia część nocy en polonais) (d'Andrzej Żuławski, 1971)
Abattoir 5 (Slaughterhouse-Five en anglais) (de George Roy Hill, 1972)
La 359e section ou Ici les aubes sont calmes (А зори здесь тихие en russe) (de Stanislav Rostotski, 1972)
Série de la septième compagnie (1973-1977) :
Mais où est donc passée la septième compagnie ? (de Robert Lamoureux, 1973)
On a retrouvé la septième compagnie (de Robert Lamoureux, 1975)
La Septième Compagnie au clair de lune (de Robert Lamoureux, 1977)
Ils ont combattu pour la patrie (Они сражались за Родину en russe) (de Sergueï Bondartchouk, 1975)
L'aigle s'est envolé (The Eagle Has Landed en anglais) (de John Sturges, 1976)
Croix de fer (Cross of Iron en anglais, Steiner – Das Eiserne Kreuz en allemand) (de Sam Peckinpah, 1977)
Un pont trop loin (A Bridge Too Far en anglais) (de Richard Attenborough, 1977)
L'ouragan vient de Navarone (Force 10 From Navarone en anglais) (de Guy Hamilton, 1978)
Au-delà de la gloire (The Big Red One en anglais) (de Samuel Fuller, 1980)
Allons z'enfants (de Yves Boisset, 1981)
L'Arme à l'œil (Eye of the Needle en anglais) (de Richard Marquand, 1981)
Requiem pour un massacre (Иди и смотри en russe) (de Elem Klimov, 1985)
Memphis Belle (de Michael Caton-Jones, 1990)
Stalingrad (de Joseph Vilsmaier, 1993)
Vent d'est (de Robert Enrico, 1993)
Un jour avant l'aube (de Jacques Ertaud, 1994)
George Stevens: D-Day to Berlin (de George Stevens Jr., 1994)
Le Patient anglais (The English Patient en anglais) (d'Anthony Minghella, 1996)
La vie est belle/Roberto Benigni(1997)
Il faut sauver le soldat Ryan (Saving Private Ryan en anglais) (de Steven Spielberg, 1998)
Série de Ils ont filmé la guerre en couleur (2000-2005) :
Ils ont filmé la guerre en couleur (de René-Jean Bouyer, 2000)
Ils ont filmé la guerre en couleur : Londres capitale de la liberté (de René-Jean Bouyer, 2002)
Ils ont filmé la guerre en couleur : La Libération (de René-Jean Bouyer, 2003)
Ils ont filmé la guerre en couleur : L'Enfer du Pacifique (de René-Jean Bouyer, 2005)
Capitaine Corelli (Capitaine Corelli's Mandolin en anglais) (de John Madden, 2001)
Tmavomodrý svět (Dark Blue World en anglais) (de Jan Svěrák, 2001)
Nowhere in Africa ou Nulle part en Afrique (Nirgendwo in Afrika en allemand) (de Caroline Link, 2001)
Stalingrad (Enemy at the Gates en anglais) (de Jean-Jacques Annaud, 2001)
The Bunker (en) (de Rob Green (en), 2001)
Les Hommes de sa majesté (All the Queen's Men en anglais, Die Männer ihrer Majestät en allemand) (de Stefan Ruzowitzky, 2002)
Saints and Soldiers (de Ryan Little (en), 2003)
Ike. Opération Overlord (Ike: Countdown to D-Day en anglais) (de Robert Harmon (en), 2004)
Vaillant, pigeon de combat ! (Valiant en anglais) (de Gary Chapman (en), 2005)
Une autre mère (Äideistä parhain en finnois (de Klaus Härö (fi), 2005)
Le « siège » de Bitche 1944-1945 (de Mallory Grolleau, 2005)
Indigènes (إنديجان en arabe) (de Rachid Bouchareb, 2006)
Le Labyrinthe de Pan (El Laberinto del fauno en espagnol ou Pan's Labyrinth en anglais) (de Guillermo del Toro, 2006)
Reviens-moi (Atonement en anglais) (de Joe Wright, 2007)
Inglourious Basterds (de Quentin Tarantino, 2009)
Spoils of war (de Jean Liberté, 2009 (Téléfilm))

En Asie

La Dame de Chongqing (en) (Lady from Chungking en anglais) (de William Nigh, 1942)
Trente secondes sur Tokyo (Thirty Seconds over Tokyo en anglais) (de Mervyn LeRoy, 1944)
Aventures en Birmanie (Objective, Burma! en anglais) (de Raoul Walsh, 1945)
Les Sacrifiés (They were expendable en anglais) (de John Ford, 1945)
Retour aux Philippines (Back to Bataan en anglais) (de Edward Dmytryk, 1945)
Les Diables de Guadalcanal (Flying Leathernecks en anglais) (de Nicholas Ray, 1951)
L'Affaire Cicéron (Five Fingers en anglais) (de Joseph L. Mankiewicz, 1952)
La Proie des vautours (Never So Few en anglais) (de John Sturges, 1959)
Les Maraudeurs attaquent (Merrill's Marauders en anglais) (de Samuel Fuller, 1962)
Ne pleure pas Nanjing (南京1937 (Nánjīng yī jiǔ sān qīen) en mandarin) (de Ziniu Wu (en), 1995)
Windtalkers, les messagers du vent (Windtalkers en anglais) (de John Woo, 2002)
Désir, danger (色、戒 en mandarin et Lust, caution en anglais) (d'Ang Lee, 2007)
Nanjing, Nanjing (南京! 南京! en mandarin, City of Life and Death en anglais) (de Lu Chuan, 2009)

En Afrique

Casablanca (de Michael Curtiz, 1942)
Le Renard du désert (The Desert Fox: The Story of Rommel en anglais) (de Henry Hathaway, 1951)
Les Rats du désert (en) (The Desert Rats en anglais) (de Robert Wise, 1953)
Le désert de la peur (en) (Ice-cold in Alex en anglais) (de J. Lee Thompson, 1958)
I Was Monty's Double (en) (de John Guillermin, 1958)
Mer de Sable (Sea of Sand en anglais) (de Guy Green, 1958)
Un taxi pour Tobrouk (de Denys de La Patellière, 1961)
La Colline des hommes perdus (The Hill en anglais) (de Sydney Lumet, 1965)
Commandos (en) (d'Armando Crispino (en), 1969)
Le Cinquième Commando (Raid on Rommel en anglais) (de Henry Hathaway, 1971)
Les Morfalous (de Henri Verneuil, 1984)
Le Fou de guerre (de Dino Risi, 1985)
Nowhere in Africa (Nirgendwo in Afrika en allemand) (de Caroline Link, 2001)

À l'arrière

Politique

Correspondant 17 (Foreign Correspondent en anglais) (d'Alfred Hitchcock, 1940)
Why We Fight (de Frank Capra, sept film de 1942 à 1945)
La Fin de Hitler (de) (Der letzte Akt en allemand) (de Georg Wilhelm Pabst, 1955)
Jugement à Nuremberg (Judgment at Nuremberg en anglais) (de Stanley Kramer, 1961)
Trahison sur commande (en) (The Counterfeit Traitor en anglais) (de George Seaton, 1962)
Les Dix Derniers Jours d'Hitler (Gli ultimi 10 giorni di Hitler en italien, Hitler: The Last Ten Days en anglais) (de Ennio De Concini, 1973)
Le Dernier empereur (The Last Emperor en anglais ou L'Ultimo Imperatore en italien) (de Bernardo Bertolucci, 1987)
Les Maîtres de l'ombre (Shadow Makers en anglais) (de Roland Joffé, 1989)
Pétain (de Jean Marbœuf, 1993)
Hitler : la Naissance du mal (Hitler: The Rise of Evil en anglais) (de Christian Duguay, 2003)
La Chute (Der Untergang en allemand) (de Oliver Hirschbiegel, 2004)
Mon Führer (Mein Führer - Die wirklich wahrste Wahrheit über Adolf Hitler en allemand) (de Dani Levy, 2007)
Résistance et collaboration[modifier]
La Longue Marche d'Alexandre Astruc (1965), scénario du réalisateur et de Jean-Charles Tacchella.
The Foreman Went to France (de Charles Frend, 1942)
Jeux dangereux (To Be or Not to Be en anglais) (d'Ernst Lubitsch, 1942)
Hitler's Madman (de Douglas Sirk, 1943)
Les bourreaux meurent aussi (Hangmen Also Die! en anglais) (de Fritz Lang, 1943)
Jours de gloire (Giorni di gloria en italien) (de Luchino Visconti et Marcello Pagliero, 1945)
Rome, ville ouverte (Roma città aperta en italien) (de Roberto Rossellini, 1945)
La Bataille du rail (de René Clément, 1946)
Le Père tranquille (de René Clément, 1946)
Un ami viendra ce soir (de Raymond Bernard, 1946)
13 Rue Madeleine (en) (de Henry Hathaway, 1947)
Le Silence de la mer (de Jean-Pierre Melville, 1947)
Odette, agent S 23 (Odette en anglais) (de Herbert Wilcox, 1950)
Nous sommes tous des assassins (Siamo tutti assassini en italien) (de André Cayatte, 1952)
Les Honneurs de la guerre (de Jean Dewever, 1960)
Le Train (The Train en anglais ou Il treno en italien) (de John Frankenheimer, 1964)
Opération Crossbow (Operation Crossbow en anglais) (de Michael Anderson, 1965)
La Grande Vadrouille (de Gérard Oury, 1966)
Paris brûle-t-il ? (Is Paris Burning? en anglais) (de René Clément, 1966)
La Nuit des généraux (The Night of the Generals en anglais) (de Anatole Litvak, 1967)
L'Armée des ombres (de Jean-Pierre Melville, 1969)
Le Chagrin et la Pitié (de Marcel Ophüls, 1969)
Le Mur de l'Atlantique (de Marcel Camus, 1970)
[[Le Franc-tireur] (Jean-Max Causse, Roger Taverne]], Année de production : 1972 Date de sortie cinéma : 16 janvier 2002) 2
Lacombe Lucien (de Louis Malle, 1974)
Operation Daybreak (en) (de Lewis Gilbert, 1975)
Le Vieux Fusil (de Robert Enrico, 1975)
Monsieur Klein (de Joseph Losey, 1976)
Le Choix du destin (Soldaat van Oranje en néerlandais) (de Paul Verhoeven, 1977)
L'Arme à l'œil (Eye of the Needle en anglais) (de Richard Marquand, 1981)
Papy fait de la résistance (de Jean-Marie Poiré, 1983)
To Be or Not to Be (de Alan Johnson (en), 1983)
Au revoir les enfants (Auf Wiedersehen, Kinder en allemand) (de Louis Malle, 1987)
Mon ami le traitre (de José Giovanni, 1988)
Swing Kids (de Thomas Carter, 1993)
Fortitude (Fall from Grace en anglais) (de Waris Hussein, 1994)
Lucie Aubrac (de Claude Berri, 1997)
L'Espionne par amour (Charlotte Grey en anglais) (de Gillian Armstrong, 2001)
Effroyables Jardins (de Jean Becker, 2003)
Le Silence de la mer (de Pierre Boutron, 2004)
Sophie Scholl - les derniers jours (Sophie Scholl - Die letzten Tage en allemand) (de Marc Rothemund, 2005)
Black Book (Zwartboek en néerlandais) (de Paul Verhoeven, 2006)
Monsieur Léon (de Pierre Boutron, 2006)
Monsieur Max (de Gabriel Aghion, 2006)
Jean Moulin (de Yves Boisset, 2007)
Les Femmes de l'ombre (de Jean-Paul Salomé, 2008)
Les Soldats de l'ombre (Flammen og Citronen en danois) (de Ole Christian Madsen, 2008)
L'Évasion (de Laurence Katrian, 2009)
Les Insurgés (Defiance en anglais) (de Edward Zwick, 2009)
Valkyrie (de Bryan Singer, 2009)
Winter in wartime (Oorlogswinter en Néerlandais) (de Martin Koolhoven, 2010)
Prisonniers de guerre[modifier]
Captives à Bornéo (Three came home en anglais) (de Jean Negulesco, 1950)
Stalag 17 (Stalag 17 en anglais) (de Billy Wilder, 1953)
Les Indomptables de Colditz (The Colditz Story en anglais) (de Guy Hamilton, 1955)
Le Pont de la rivière Kwaï (The Bridge on the River Kwai en anglais) (de David Lean, 1957)
La Vache et le Prisonnier (de Henri Verneuil, 1959)
Le Passage du Rhin (de André Cayatte, 1960)
Le Caporal épinglé (de Jean Renoir, 1962)
Mot de passe : courage (The Password Is Courage en anglais) (de Andrew L. Stone, 1962)
La Grande Évasion (The Great Escape en anglais) (de John Sturges, 1963)
L'Express du colonel Von Ryan (Von Ryan's Express en anglais) (de Mark Robson, 1965)
Un caïd (en) (King Rat en anglais) (de Bryan Forbes, 1965)
La Vingt-cinquième Heure (La venticinquesima ora en italien) (d'Henri Verneuil, 1966)
À nous la victoire (Escape to Victory en anglais) (de John Huston, 1981)
Furyo (戦場のメリークリスマス (senjou no Merii kurisumasu) en japonais et Merry Christmas Mr. Lawrence en anglais) (de Nagisa Ōshima, 1983)
Empire du soleil (Empire of the Sun en anglais) (de Steven Spielberg, 1987)
Route du paradis (Paradise Road en anglais) (de Bruce Beresford, 1997)
Chungkai, le camp des survivants (de David L. Cunningham, 2000)
Mission évasion (Hart's War en anglais) (de Gregory Hoblit, 2002)
Le Grand Raid (The Great Raid en anglais) (de John Dahl, 2005)

Shoah

Nuit et brouillard (de Alain Resnais, 1956)
Le Journal d'Anne Frank (film, 1959) (de George Stevens, 1959)
Kapò (de Gillo Pontecorvo, 1961)
Jacob le menteur (de Frank Beyer, 1975)
Shoah (de Claude Lanzmann, 1985)
Au revoir les enfants (Auf Wiedersehen, Kinder en allemand) (de Louis Malle, 1987)
Les Rescapés de Sobibor (Escape from Sobibor en anglais) (de Jack Gold ,1987)
La Liste de Schindler (Schindler's List en anglais) (de Steven Spielberg, 1993)
Les Misérables (de Claude Lelouch, 1995)
La vie est belle (La vita è bella en italien) (de Roberto Benigni, 1997)
Train de vie (Trenul vieţii en roumain) (de Radu Mihaileanu, 1998)
Jakob le menteur (יעקב השקרן en hébreu, Jakob the Liar en anglais) (de Peter Kassovitz, 1999)
Conspiracy (de Frank Pierson, 2001)
Le Pianiste (Pianista en polonais) (de Roman Polanski, 2002)
Amen. (de Costa-Gavras, 2002)
Taking sides, le cas Furtwängler (Taking sides en anglais) (de István Szabó, 2002)
Un amour à taire (de Christian Faure, 2005)
Les Faussaires (Die Fälscher en allemand) (de Stefan Ruzowitzky, 2007)
The Reader (de Stephen Daldry, 2009)
La Rafle (de Roselyne Bosch, 2010)
Elle s'appelait Sarah (de Gilles Paquet-Brenner, 2010)
Vie de civils[modifier]
La Fille du puisatier (de Marcel Pagnol, 1940)
Madame Miniver (Mrs. Miniver en anglais) (de William Wyler, 1942)
Der Fuehrer's Face (de Jack Kinney, 1943)
Les Enfants d'Hitler (en) (Hitler's Children en anglais) (de Edward Dmytryk, 1943)
Le Silence de la mer (de Jean-Pierre Melville, 1947)
Whisky à gogo (Whisky Galore en anglais) (de Alexander Mackendrick, 1947)
Jeux interdits (de René Clément, 1952)
La Traversée de Paris (de Claude Autant-Lara, 1956)
Le Chemin des écoliers (de Michel Boisrond, 1959)
La Verte Moisson (de François Villiers, 1959)
La Paysanne aux pieds nus (La Ciociara en italien) (de Vittorio de Sica, 1960)
Arrêtez les tambours (de Georges Lautner, 1961)
L'Enfance d'Ivan (Иваново детство (Ivanovo detstvo) en russe) (d'Andreï Tarkovski, 1962)
La Mélodie du bonheur (The Sound of Music en anglais) (de Robert Wise, 1965)
Le Vieil Homme et l'Enfant (de Claude Berri, 1966)
Les Patates (de Claude Autant-Lara, 1969)
Le Train (de Pierre Granier-Deferre, 1973)
Un sac de billes (de Jacques Doillon, 1975)
Un enfant dans la foule (de Gérard Blain, 1976)
Le Dernier Métro (de François Truffaut, 1980)
Lili Marleen (de Rainer Werner Fassbinder, 1980)
Yanks (de John Schlesinger, 1980)
L'As des as (de Gérard Oury, 1982)
Le Choix de Sophie (Sophie's Choice en anglais) (d'Alan J. Pakula, 1982)
Hope and Glory (de John Boorman, 1987)
Le Tombeau des lucioles (火垂るの墓 (hotaru no haka) en japonais) (de Isao Takahata, 1988)
Europa Europa (Hitlerjunge Salomon en allemand) (de Agnieszka Holland, 1990)
Les Vendanges de feu (A Walk in the Clouds en anglais) (de Alfonso Arau, 1994)
Un héros très discret (de Jacques Audiard, 1996)
Aimée et Jaguar (de Max Färberböck (de), 1999)
Un thé avec Mussolini (Tea with Mussolini en anglais) (de Franco Zeffirelli, 1999)
1943 l'ultime révolte (Uprising en anglais) (de Jon Avnet, 2001)
Monsieur Batignole (de Gérard Jugnot, 2002)
Bon voyage (de Jean-Paul Rappeneau, 2003)
Les Égarés (Strayed en anglais) (de André Téchiné, 2003)



Séries télévisées

Le Bateau (Das Boot en allemand)
Papa Schultz (Hogan's heroes en anglais) (de Bernard Fein et Albert S. Ruddy, 1965 à 1971)
Commando du désert (en) (The Rat Patrol en anglais) (de Tom Gries, 1966 à 1968)
Dad's Army (en) (de David Croft et Jimmy Perry (en)), 1968 à 1977)
Colditz (en) (de Brian Degas et Gerard Glaister (en), 1972 à 1974)
The World at War (en) (de Jeremy Isaacs (en), 1973 à 1974) : série de documentaires narré par Laurence Olivier
Les Têtes brûlées (Baa Baa Black Sheep puis Black Sheep Squadron en anglais) (de Stephen J. Cannell, 1976 à 1978)
Secret Army (en) (de Gerard Glaister (en), 1977 à 1979)
Holocauste (Holocaust en anglais) (de Marvin J. Chomsky, 1978)
The Nazis: A Warning from History (en) (1997, de Laurence Rees) : série de documentaires de la BBC
Goodnight Mr Tom. (en) (1998, avec John Thaw, de Jack Gold)
The War of the Century: When Hitler Fought Stalin (en) (1999, de Laurence Rees) : série de documentaires de la BBC
La Bicyclette bleue (de Thierry Binisti, 2000)
Frères d'armes (Band of Brothers en anglais) (de Tom Hanks et Steven Spielberg, 2001)
Broken Silence (de Steven Spielberg, Luis Puenzo (en), Janos Szasz, Pavel Chukhrai (en), Andrzej Wajda et Vojtěch Jasný, 2002)
Auschwitz: The Nazis and the 'Final Solution' (en) (2005, de Laurence Rees) : série de documentaires de la BBC
World War II Behind Closed Doors: Stalin, the Nazis and the West (en) (2008, de Laurence Rees) : série de documentaires de la BBC
Le Pacifique (en) (The Pacific en anglais) (de Tom Hanks et Steven Spielberg, 2009)
Un village français (de Frédéric Krivine, Philippe Triboit et Emmanuel Daucé, 2009)
Nazi Hunters (2009, documentaire) Documentaire film sur le SAS britannique et SOE 1945 d'enquête et de traduire en justice des membres de la SS et la Gestapo responsable des meurtres de civils français à Moussey, SAS prisonniers de guerre, et de quatre agents du SOE féminin.
Enemy at the Door (en) London Weekend Television pour ITV. German occupation of the British Channel Islands. (1978 à 1980)
Monsignor Renard (en) Carlton Television pour ITV, avec John Thaw, de David Wheatley, Malcolm Mowbray (2000)
Bomber Harris (en) avec John Thaw, de Michael Darlow, BBC, (1989)
The Battle of the Atlantic (en) série de documentaires de la BBC, de Andrew Williams (2002)
D-Day to Berlin (en) série de documentaires de la BBC, de Andrew Williams (2005)
Island at War (en) ITV. German occupation of the British Channel Islands. (2004)


Cordialement .
Revenir en haut Aller en bas
xave
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4886
Age : 51
Localisation : Région parisienne
Points : 8283
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 5:42

Sacrée liste Coyotteghost ! Et encore, je suis sur qu'il en manque (ex: Baron rouge). De futurs DVD à rechercher et de futurs films pour la rubrique "programmes TV" ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
coyoteghost
Lieutenant Colonel
Lieutenant Colonel
avatar

Nombre de messages : 1062
Age : 43
Localisation : Eclose 38300
Points : 1186
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 6:23

+ 1 .

Beaucoup de visionnages en perspective !!! lol!

Le baron rouge , j'ai bien aimé ( je connaissais pas trop la guerre vu du ciel lors de la Première Guerre Mondial au sein du camp adverse ) .
Dernier film vu dans la liste : Opération Tirpitz ( Bof , un peu vieux et un poil long )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
envoyé par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
envoyé par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Cordialement .

Revenir en haut Aller en bas
ANDY80
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 55
Localisation : AMIENS
Points : 745
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 12:40

j'ai vu chez mon marchand de journaux, que le DVD : "LA BATAILLE DES ARDENNES"

était proposé avec "tele-loisirs" environ 6€


@+
Revenir en haut Aller en bas
coyoteghost
Lieutenant Colonel
Lieutenant Colonel
avatar

Nombre de messages : 1062
Age : 43
Localisation : Eclose 38300
Points : 1186
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 12:44

Il a l'air pas mal :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
envoyé par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cordialement .
Revenir en haut Aller en bas
xave
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 4886
Age : 51
Localisation : Région parisienne
Points : 8283
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 12:49

ANDY80 a écrit:
j'ai vu chez mon marchand de journaux, que le DVD : "LA BATAILLE DES ARDENNES"

était proposé avec "tele-loisirs" environ 6€


@+

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
Revenir en haut Aller en bas
ANDY80
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 55
Localisation : AMIENS
Points : 745
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   Mar 8 Fév 2011 - 13:07

quand on cause programme télé, Xave n'est pas loin !

EN PLUS vous avez un article sur loana pig

à propos des Ardennes, il y a un autre film , moins connu sur cette période : "Bastogne"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

@+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma et ses grands films de guerre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma et ses grands films de guerre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les classiques du cinéma
» offre de stage marseille indexation de films
» Les femmes et les affiches de cinéma
» Votre genre cinématographique préféré.
» cinéma flamand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: Le cinéma et les grands films de guerre :: les films de guerre.-
Sauter vers: