Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 historique de la gendarmerie

Aller en bas 
AuteurMessage
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Jeu 6 Mai 2010 - 14:22

Les grands spectacles en publique ne sont pas une nouveauté :
(article déjà publié sur un autre Forum par mes soins)


Après l’immense succès remporté en France, l’exposition universelle organisée à Montréal en 1967 fournit l’occasion d’exporter la Grande parade. Telle un cirque itinérant, l’organisation de l’événement mobilise des moyens considérables. Quelques 750 hommes, 120 chevaux et de nombreux matériels traversent l’Atlantique. Une fois encore le succès est au rendez-vous. Du 21 août au 9 septembre 1967, près de 300 000 spectateurs assistent aux représentations données dans l’Autostade sous la direction de Christian-Jacque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Le succès de la Grande Parade, peut-on lire dans Le Monde, a été d’autant plus remarquable qu’à aucun moment elle n’est apparue, après le récent voyage du général de Gaulle au Canada, comme une opération de prestige. En fait, dès l’an dernier un accord avait signé entre l’Expo 67 et la direction de la gendarmerie. Les services de l’exposition prenaient en charge l’ensemble du spectacle au même titre que tous ceux qui se sont déroulés pendant la grande saison de Montréal. La seule subvention a été versée… par les gendarmes eux-mêmes, qui, tous volontaires et sans indemnité particulière, ont accepté de fournir, sur leur congé, cette épuisante prestation, sous les ordres du commandant de la garde républicaine de Paris, le colonel Dumont ».

Source : SHD
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Jeu 6 Mai 2010 - 14:25

Et maintenant un peu d'histoire :
(déjà publié par mes soins sur un autre forum)

Plutôt que de rédiger un article personnel qui eu été une redite de celui que vous trouverez ci-dessous, j'ai préféré vous en donner copie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le 45° Bataillon de Chars de la GENDARMERIE
par Richard ZIELINSKI
Mise en page pour le Net MAGUET Jean-Pierre


45ème Bataillon de Chars de Combat :
Dès le début des hostilités de 1939, et malgré les nombreux personnels ( Officiers et sous - Officiers ) déjà mobilisés dans les Prévôtés ou participant à l' encadrement de l' Infanterie ( Chef de Sections d' Infanterie des Divisions de série "B" ) et de la Cavalerie ( encadrement des GRDI ) et pour 1/3 celui des Gardes Frontières ( 6ème et 20ème Régions ), la Sous - Direction de l' Arme souhaite voir créer une unité combattante formée de personnels de la Gendarmerie et combattant sous son drapeau.

Finalement après maintes tergiversations entre la Sous - Direction de la Gendarmerie et l' Etat - Major des Armées qui ne voulait pas affaiblir la Gendarmerie. à un moment où ses charges sont accrues, et avec une condition toutefois imposée par l' E. M. A. : que les Gendarmes du 45ème Bataillon de Chars de la Gendarmerie soient uniquement ceux nécessaires aux missions de combats et à l' encadrement, le complément devant être composé de Militaires mobilisés.

Ainsi après un appel à volontaires du 26 Octobre 1939 auprès des Gend. Départementaux, Gardes Républicains Mobiles et Gardes de PARIS, le 45 B.C.G. est formé ( N° 45 pour l' ordre de création ) à VERSAILLES - SATORY ( SEINE et OISE à l' époque), et placé sous le commandement du Capitaine Breveté d' Etat - Major BEZANGER (qui passera Chef d' Escadron le 25 Mars 1940.

Après étude la répartition suivante est adoptée :
- 19 Officiers de Gendarmerie.
- 1 Officier du Service de Santé.
- 2 Officiers d' Infanterie.
- 266 Gradés ou Gendarmes.
- 10 Sous - Officiers d' Infanterie.
- 269 Caporaux et Chasseurs



Très vite, les Unités s'organisent et l'instruction commence sous l' impulsion énergique du Lt Colonel BARRIERE et du Cpt. BEZANGER.
Les difficultés sont grandes en raison de la pénurie des moyens accordés...
Le 22 Février 1940, le Cpt. BEZANGER, dans son rapport N° 6/4 S sur la mise sur pied du Bataillon, signale que si le Personnel est pratiquement au complet, il ne dispose en tout et pour tout que de 3 chars d' instruction et 10 véhicules automobiles !

le 15 mars 1940, la note N° 4191 - I/FT du Grand Q.G. prescrit pour le 20 Mars la création de la 3ème Div. Cuirassée Rassemblée en 6ème Région Militaire avec son QG à
REIMS, elle doit être articulée en 2 Demi - Brigades :
La 5ème Demi - Brigade de chars lourds B1 bis formée par les 41ème et 49ème B.C.C. ( Lt Col. MAITRE )
La 7ème Demi - Brigade de chars légers H 39 formée par les 42ème B.C.C. et du 45 B.C.G. ( Lt Col. SALANIE )
L' Infanterie de la 3ème DC, est le 16ème Bat. de Chasseurs Portés ( BCP ) commandé par le Cdt WARINGHEM.

Le 28 Avril l' échelon sur roue quitte SATORY par la route suivi le lendemain par les Blindés qui sont embarqués sur voie ferrée à la gare des Matelots à Versailles.

Le regroupement du Bataillon se fait près de REIMS à BOULT sur SUIPPES et BAZANCOURT où le rejoint la 1ère Cie de combat partie un mois plus tôt s' entraîner et manoeuvrer dans la région d' HEURINGHEM ( PdC ). L' Instruction reprend avec plus d' intensité qu' à SATORY en raison de l' ambiance plus réaliste créée par la vie en campagne.
Les exercices et les manoeuvres sur le terrain se multiplient et peu à peu les Unités voient leur cohésion renforcée,

la machine se rode ... Elle a de la " gueule " .

Et puis un certain 10 Mai 1940, commence la CAMPAGNE de FRANCE avec la ruée des Panzers à travers les ARDENNES, appuyés par les Stukas et l' Infanterie Motorisée. Il est impossible de raconter en quelques lignes ce choc de Titans qui a fait près de 100 000 Morts dans les rangs de l' Armée Française, et anéanti tant d' Unités dont le 45 B.C.G., qui après 37 jours de combats ( STONNE, TANNAY, SY, la Côte 276, etc...) a cessé d' exister, avec une partie de ses Equipages et tous ses chars détruits, dans le désarroi général le 17 Juin 1940.

Notons que les débris du 45e, après être passés par Autun, Moulins, Clermont-Ferrand, se sont rééquipés avec le matériel d'une compagnie polonaise de chars à Saint-Chamond et ont combattu à La Fouillouse (Loire) les 22 et 23 juin, puis ils se sont repliés au sud de Saint-Étienne.
L’autre partie elle est internée au Fort de L’Est en banlieue parisienne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En hommage aux Anciens du 45ème BCG et à ceux de toutes les autres Unités Blindées qui se sont sacrifiées comme eux, je reprends l'allocution du Général BUISSON, commandant la 3ème Division Cuirassée, prononcée le 6 Juillet 1946 à l' occasion de l' inauguration du monument de la Gendarmerie à VERSAILLES.

" Que d' actes d' héroïsme accomplis dans cette sombre période de 1940 où les troupes d' élites comme le 45ème Bataillon de Chars de la Gendarmerie ne connaissaient qu' une consigne : obéir, se battre jusqu' au dernier face au Nord, ne jamais se replier sans ordres, tenir, les dents serrées, à un contre dix et mourir en soldat la tête haute, le cœur généreux, comme un Capitaine DELPAL, un Lieutenant PICHARD, un Lieutenant LAGATHU, un Adjudant - Chef GUICHARD, un Adjudant COULON, un Mdl /Chef PERREIN, un Gend. POTEL, VERHILLE, TERRIER, YDIER, ROBICHE, BERTHOUX, GRABET et comme tant d' autres qu' il faudrait citer.
Officiers, Sous - Officiers et Soldats d' élites de 1940, trop souvent oubliés depuis, parfois même calomniés, 45ème Bataillon de Chars de la Gendarmerie qui avez fait face et qui avez combattu jusqu' au dernier appareil avant de connaître l' humiliante captivité, votre Général des heures de sacrifice tient à vous dire... son affection et sa fierté..."


Si vous aussi vous avez parmis vos proches d'anciens soldats de Juin 1940, publiez leur histoire.
Qu'ils ne restent pas pour l'Histoire une Armée en déroute.
Revenir en haut Aller en bas
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Jeu 6 Mai 2010 - 14:37

Le Musée de la Gendarmerie renové et agrandi que vous pourrez visiter en 2013.

Installé au sein de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale, grande école militaire inscrivant son action dans une démarche de qualité et certifiée ISO 9001, dans un bâtiment témoin de l’architecture militaire du début du 20ème siècle, le musée sera aménagé en espace muséal innovant et dynamique.

Implanté sur un axe urbain important puisqu’il s’agit de l’artère principale d’accès au centre ville de MELUN depuis l’autoroute A5, il sera largement ouvert sur la ville grâce aux aménagements urbains programmés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Jeu 6 Mai 2010 - 14:41

Si vous passez par la Bretagne à Vannes Préfecture du Morbihan - "Le Musée Guillaudot - Les Soldats Bleus dans l'ombre"


Les horaires d'ouverture Visite gratuite sur rendez-vous
Du lundi au vendredi 08h00 - 12h00 • 14h00 - 18h00

Les contacts
Téléphone : 02.97.54.75.05
Télécopie : 02.97.54.01.66
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le Musée Guillaudot :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les soldats bleus dans l'ombre :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Jeu 6 Mai 2010 - 14:47

Le monument national de la gendarmerie (Versailles):

En 1935, afin de rendre hommage à l'action des gendarmes, militaires et personnalités publiques se sont associés pour étudier et proposer l'érection d'un monument.
Après avoir collecté les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet et obtenu la cession gratuite d'un terrain sur la commune de Versailles, un concours d'architecte a été organisé et remporté par MM.Nicod et Auzelle. La statue a été réalisée par M.Rispal.
Les travaux prirent fin en novembre 1941. Les circonstances ne permirent cependant l'inauguration officielle du monument qu'en 1946.

Le Monument :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Reportage photos:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
fetnat52
Lieutenant Colonel
Lieutenant Colonel


Nombre de messages : 1395
Age : 66
Localisation : Sud des Landes
Points : 928
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Ven 7 Mai 2010 - 0:17

pmo, merci pour ces posts qui retracent un aspect méconnu (par moi) de l'histoire de la Gendarmerie.
fetnat52
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Ven 7 Mai 2010 - 1:30

tiens, je ne vois pas décembre 2001 dans l'historique de la gendarmerie !!!
Revenir en haut Aller en bas
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Ven 7 Mai 2010 - 12:44

jaiglisséchef a écrit:
tiens, je ne vois pas décembre 2001 dans l'historique de la gendarmerie !!!

Ca c'est "historique", mais ce n'est pas l'Histoire.
De plus ce n'est certainement pas un titre de gloire.
Si les raisons sont fondées la manière de "s'exprimer" est inqualifiable, les forces de l'ordre ne peuvent pas semer le désorde.

Fermez le ban.... la suite serait hors sujet et étrangère à ce Forum et cette rubrique.
Revenir en haut Aller en bas
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Ven 7 Mai 2010 - 13:02

les Légionnaires ont Camerone et les Marsouins Bazeilles, la Gendarmerie elle a Hondschoote.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cette bataille a eu lieu 353 jours après la victoire de Valmy et 354 jours après la naissance de la République
Le 1er février 1793, la Convention déclare la guerre à l’Angleterre et à la Hollande. Quelques mois plus tard, les forces anglaises envahissent le territoire de la République et s’installent à Furnes. Le 23 août 1793, les Anglais somment Dunkerque de se rendre. Devant le refus des autorités, ils en débutent le siège.
Début septembre 1793, Carnot décide de dégager Dunkerque pour rejeter les Anglais de l’autre côté de la frontière. Le 6, les Français passent à l’offensive.
La 32e division de gendarmerie est placée sous les ordres du général Leclaire. Au cours de cette journée, elle participe à un engagement contre les Anglais aux alentours de Bergues et bivouaque, le lendemain, devant le village d’Hondschoote, occupé par les troupes hanovriennes.
Le 8 septembre 1793, les canons de la 32e division sont mises en batterie et commencent un feu nourri. Leclaire ordonne ensuite aux gendarmes de prendre d'assaut les retranchements ennemis, protégés par des terrains inondés et de l'artillerie. Chargeant à la baïonnette, les gendarmes se rendent maîtres de la redoute, au prix d'un violent combat au corps à corps. Craignant d'être enveloppés, le détachement hanovrien, se retire de la place.
A midi, les gendarmes du 2e bataillon de la 32e division pénètrent dans Hondschoote.
Sur les 400 membres de l’Arme qui participent à cet assaut, 117 sont tués ou blessés. Ils font plus de 300 prisonniers parmi les troupes ennemies et prennent un drapeau, ainsi que plusieurs pièces de canon.

Cette bataille a une importance déterminante dans le désenclavement de Dunkerque. Suite à cet engagement, les alliés reculent et libèrent pour quelques mois le nord de la France.
Premiers exemples d’unités de gendarmerie combattantes, les divisions de Gendarmerie nationale sont supprimées après la paix de Bâle, signée le 16 germinal an III (5 avril 1795).
Hondschoote est la première bataille inscrite au drapeau de la Gendarmerie nationale.
Une prise d'armes est célébrée chaque année en souvenir à Hondschoote.
La Convention créa la Gendarmerie moderne, Hondschoote la porta sur les fonds baptismaux.
[
Le moulin de Hondschoote :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
mr le comte
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 901
Age : 47
Localisation : quelque part dans les brumes du nord
Points : 745
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Sam 8 Mai 2010 - 2:12

Merci bcp Pmo pour cet apport imposant concernant l'historique de la gendarmerie, trés interessant. N'hésite pas si tu as d'autres documents à nous les faire partager.

merci encore

_________________________________________________
et par Saint Georges vive la cavalerie !
Revenir en haut Aller en bas
http://mrlecomte1970.skyrock.com
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Sam 8 Mai 2010 - 2:22

Je vais distiller au fur et à mesure.....

Malgrè ses tourments qui durent depuis 1989, je ne veux pas que l'on réduise la Gendarmerie à cela et à ceux minoritaires qui "surfent" sur cette vague.

"ne jamais renoncer!" Cool
Revenir en haut Aller en bas
mr le comte
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 901
Age : 47
Localisation : quelque part dans les brumes du nord
Points : 745
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Sam 8 Mai 2010 - 2:35

Effectivement, seul compte sur le forum, l'apport de sujets et les commentaires y afférents, et cela sans aucun esprit de moquerie ou de polémique stérile ou puérile, j'y veillerais personnelement. La partie historique du forum sert à mieux connaitre l'histoire des unités et des armées sans interprétations partisanes.

A nouveau merci pour cet apport historique de grand intéret.

_________________________________________________
et par Saint Georges vive la cavalerie !
Revenir en haut Aller en bas
http://mrlecomte1970.skyrock.com
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Sam 8 Mai 2010 - 2:46

Milles excuses pour mon coup de gueule au sujet de l'émission de France 2.

Mais accuser l'Etat de parler de l'Etat (je ne défendais pas la GND dans mon coup de gueule) je n'ai pas pu supporter.

Il n'est que temps de parler d'Etat, du respect du à l'Etat.
Car l'Etat c'est nous, nous tous, ensembles.....Peuple uni.
Pas de place pour les intérêts uniquements catégoriels.

Place à l'histoire....


Dernière édition par pmo le Sam 8 Mai 2010 - 3:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mr le comte
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 901
Age : 47
Localisation : quelque part dans les brumes du nord
Points : 745
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Sam 8 Mai 2010 - 2:51

Aucun souci de ce coté la PMo. Au fait aurait tu quelques docs ou renseignements sur la gendarmerie sous l'ancien régime, sous l'empire et la gendarmerie pendant la 1ere guerre mondiale (des unités de marche de gendarmerie ont elles existés et on t'elles étaient envoyées au front ?) ainsi que sur la motorisation de l'arme ?

d'avance merci

cordialement

_________________________________________________
et par Saint Georges vive la cavalerie !
Revenir en haut Aller en bas
http://mrlecomte1970.skyrock.com
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Sam 8 Mai 2010 - 3:06

Pour les journaux de Marches = SHD Gendarmerie Vincennes (je ne trouve plus rien "en ligne" sur leur site).

Mais en 2013 à Melun la section "Histoire" devrait être importante.

Les divisions de la Gendarmerie sous la Révolution je t'envoie quelquechose pour "mail"...

La 1ére Guerre Mondiale :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les 2 Guerre Mondiales, Algérie, Indochine:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
pmo
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 2807
Age : 55
Localisation : 78
Points : 2436
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Sam 8 Mai 2010 - 3:16

Les automitrailleuse de la Gendarmerie en 14-18 :



Une erreur à réparer :

Martial Bezanger (1900-1992), qui commandait le 45e BCG en 1940, se documente dans les années 1970 pour écrire ses mémoires.
C’est avec stupéfaction qu’il apprend que son père, chef en 1914 de la brigade de Montcornet,avait lui-même fait parti d’un détachement combattant de gendarmerie motorisée :

« Tenons-nous bien : nous croyons, en 1940, avoir, pour la première fois, doté des militaires de l’Arme d’engins blindés en formations combattantes.
Il n’en est rien : le 22 septembre 1914 sont organisées deux sections d’automitrailleuses, par le lieutenant-colonel Villette, qui les affecte, l’une au détachement d’Arras, l’autre à celui de Douai. »

C’est en fait six détachements qui ont été constitués, à l’automne 1914, exclusivement avec des gendarmes repliés des légions envahies.
Tous les six ont pris part à des combats.
Celui d’Arras a même fait l’objet d’une distinction collective
.
Or, ce n’est que plus d’un demi-siècle plus tard, après avoir essuyé un premier refus à l’occasion du cinquantenaire des événements, que le groupement du Pas-de-Calais, héritier légitime de la gendarmerie. d’Arras, commence d’arborer sur son fanion une Croix de Guerre méritée en droit depuis 1915.

À cette occasion, on découvre qu’aucun des membres de l’unique formation de gendarmerie portant les couleurs de la Grande Guerre, et par lesquels ils auraient logiquement fallu initier tout processus de communication, n’avait reçu la carte


Un oubli qui ne fut jamais répéré....

Source:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir les pages 75 et 76.
Revenir en haut Aller en bas
mr le comte
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 901
Age : 47
Localisation : quelque part dans les brumes du nord
Points : 745
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Sam 8 Mai 2010 - 3:28

A nouveau Pmo un grand merci pour ces renseignements, et surtout pour les automitrailleuses, à coup de l'inédit qui éveille fortement mon envie d'en savoir plus !

_________________________________________________
et par Saint Georges vive la cavalerie !
Revenir en haut Aller en bas
http://mrlecomte1970.skyrock.com
marcay
brigadier
brigadier


Nombre de messages : 63
Age : 58
Localisation : marçay
Points : 70
Date d'inscription : 17/01/2011

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Mar 18 Jan 2011 - 6:48

je viens ajouter mon grain de sel à ce sujet
mon grand pere garde a cheval et gendarme a été "viré" pour insubordination (dixit les achives de l'armée) de la gendarmerie en 41 , entré dans le maquis en 42 et tué au combat le 6 septembre 44 dans des altercations le lendemain de la liberation de Poitiers avec la colonnes eister , a été reabilité en 45 avec le grade d'adjudant d'active (et la pension pour ma grandmere)
ça n'a aucun rapport mais bon c'est dit
a+
Revenir en haut Aller en bas
mr le comte
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 901
Age : 47
Localisation : quelque part dans les brumes du nord
Points : 745
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   Jeu 20 Jan 2011 - 6:32

La "petite histoire" des gens simples forment la cohorte incessante de la "grande Histoire" que l'on apprend sur les bancs de l'école. En résumé, un gendarme républicain est mis en dehors de l'armée par le régime de vichy, prend le maquis pour libérer son pays et est tué par l'occupant et est réhabilité par la république pour service rendu: 5 ans de l'histoire de France parmi les plus douloureuses mais qu'il ne faut pas oublier ni juger avec les critéres de maintenant.
Merci pour ton témoignage marcay

cordialement

_________________________________________________
et par Saint Georges vive la cavalerie !
Revenir en haut Aller en bas
http://mrlecomte1970.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: historique de la gendarmerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
historique de la gendarmerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Historique des navires
» Historique du 9RG
» Cherche le Dictionnaire Historique du Japon
» Effacer l'historique de son navigateur (Firefox-4, IE-9, Chrome-11)
» Historique du phare de Goury (50).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: Historique de nos Armées :: Historique de nos unités-
Sauter vers: