Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les chasseurs-parachutistes restent à Pamiers

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Chef d'Etat Major des Armées
Chef d'Etat Major des Armées
avatar

Nombre de messages : 7413
Age : 61
Localisation : Reims, Epernay, Chalons en Champagne.
Points : 5531
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Les chasseurs-parachutistes restent à Pamiers   Mer 4 Mar - 12:18

Les chasseurs-parachutistes restent à Pamiers
Armée. Le livre blanc épargne l'Ariège qui garde son régiment, le 1er RCP.
L'affaire est entendue, Pamiers garde son régiment. Le 1er RCP n'est pas dans la liste des unités appelées à disparaître où à se déplacer, inscrites dans les lignes du livre blanc de la défense nationale dévoilé hier par le gouvernement. À Pamiers chacun retenait son souffle, mais l'absence de mobilisation « visuelle » des élus sur la question prouvait qu'ils avaient tous obtenu des assurances « rassurantes » sur le sort du 1er RCP. André Trigano voilà quelques semaines avait laissé entendre que le régiment restait, mais tout en restant prudent sur la confirmation, car chacun avait bien compris que pour vivre heureux il fallait vivre caché. Pas de manifestation de joie intempestive ou prématurée. Rester au fond de la tranchée et attendre la fin de l'orage. Hier André Trigano pouvait se dire « satisfait et heureux », et confessait « que de toute façon il n'y avait pas de raison technique qui aurait pu motiver le départ de l'unité ».

Il faut dire que le départ du régiment de Pamiers aurait été une catastrophe pour la ville. C'est un millier d'âmes de moins, toutes professionnelles, c'est-à-dire dotée d'un convenable salaire, ce sont des familles, à la fois vivant sur Pamiers mais aussi sur les communes environnantes qui tirent un plein bénéfice de la présence de l'armée. Dans les 17 000 à 18 000 âmes dont est créditée la cité des Trois Clochers, au moins cinq cent ont un béret sur le crâne sans compter femmes et enfants. Un départ des militaires eut été un sinistre majeur pour le marché de l'immobilier. Même si Pamiers a eu l'intelligence de ne pas mettre tous ses œufs « économiques » dans le même panier, on voit mal comment la ville aurait évité une longue convalescence après une telle amputation. Sans compter qu'on est dans l'incertitude sur la pérennité du commissariat, alors même que le tribunal quitte l'ombre des Trois Clochers.

Maintenant que Pamiers et ses communes voisines sont rassurées, reste à conforter cette présence militaire en basse Ariège. Aux Pujols, une piste attend d'être un allongée et surtout d'être élargie pour accueillir l'A 400 M qui va remplacer le Transal vieillissant et qu'utilisent les paras pour leurs exercices de saut.

Le RCP reste donc le regard posé sur les cimes des Pyrénées. Et s'il part en octobre, ce n'est que pour quelques mois… au Tchad, sa prochaine mission.

_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La collection du magazine Forces Terrestres est toujours disponible à des tarifs très avantageux ! De même que les ouvrages sur le VAB et sur l'AMX 30 sont toujours en stock !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.materiel-militaire.com
 
Les chasseurs-parachutistes restent à Pamiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 2° Régiment de Chasseurs Parachutistes (4e SAS)
» 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes
» 14e Régiment de Chasseurs Parachutistes
» 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes : Témoignages de l'Histoire - ECPAD
» Journées portes ouvertes 2018 au Premier Régiment de Chasseurs Parachutistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Réorganisation et restructuration de nos Armées.-
Sauter vers: