Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Malgrès tout, la réussite...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3403
Age : 73
Localisation : centre
Points : 2533
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Malgrès tout, la réussite...   Sam 7 Fév 2009 - 6:17

J'approuve ce que tu exprimes si bien sur ce conflit douloureux et qui a laissé des traces profondes chez ceux qui l'on vécu.
Revenons à nos camions...
jcj
Revenir en haut Aller en bas
Vomito
1ère classe
1ère classe


Nombre de messages : 35
Age : 41
Localisation : Audincourt
Points : 13
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Malgrès tout, la réussite...   Lun 9 Fév 2009 - 23:20

Je partage ce même sentiment ! Les anciens d'Algérie ont le même point commun : le silence !

Je vais vous faire un exposé du fond de ma pensée sur les conflits d'aujourd'hui, mais dans un autre post et plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3403
Age : 73
Localisation : centre
Points : 2533
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Malgrès tout, la réussite...   Mar 10 Fév 2009 - 0:01

A travers les posts de beaucoup d'entre nous, je perçois comme des ressentis très forts, cachés, pudiquement, mais toujours bien présents, presque à fleur de mémoire.
Bien sûr, c'est un forum de passionnés de bahuts et de blindés, mais ils évoquent en nous, de par leur nature militaire, bien des sentiments liés à nos souvenirs d'armée, et à ceux, souvent nos proches, qui nous les ont racontés.
Tout ça n'est pas neutre, et prouve que notre reflexion va bien plus loin que l'étude d'une masse de ferraille sur 4 roues ou 2 chenilles...

jcj le mauvais philosophe du matin...
Revenir en haut Aller en bas
Vomito
1ère classe
1ère classe


Nombre de messages : 35
Age : 41
Localisation : Audincourt
Points : 13
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Malgrès tout, la réussite...   Mar 10 Fév 2009 - 12:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Afghanistan : action civilo-militaire en Kapisa

Le 2 février, le Groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa et les forces de sécurité afghanes ont conduit une action civilo-militaire au profit de la population afghane dans le village de Qourghal, à 100 kilomètres au Nord-Est de Kaboul.

Lors de cette journée, 200 lots de vivres et de matériels ont été offerts aux habitants de la vallée afin de les aider à améliorer leurs conditions de vie. Cette aide a été renforcée par l'intervention d'un médecin militaire, venu prodiguer des soins gratuits à la population qui vit dans des conditions sanitaires précaires. En outre, une équipe d'experts en infrastructure est venue évaluer les besoins en travaux de rénovation de la clinique de la région.

En Kapisa, les forces de sécurité afghanes conduisent 6 à 8 opérations mensuelles d'aide à la population, soutenues par les forces françaises et américaines.

Environ 3400 militaires français sont présents en Afghanistan, au Tadjikistan, au Kirghizistan et en océan Indien, dans le cadre des opérations de la FIAS et de l'opération Enduring Freedom (OEF). Parmi eux, 2800 militaires français sont engagés sur le territoire afghan.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la défense

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

10/02/09 – Afghanistan : appui pour la mise en place des renforts américains

Du 13 au 29 janvier 2009, le Bataillon de commandement et de soutien du RC-C (regional command capital), l’escadron de reconnaissance et d’investigation (ERI) du BATFRA, les forces de police de Kaboul et l’Armée national afghane (ANA) ont appuyé les mouvements logistiques d’unités du RC-E rejoignant les provinces du Wardak et Logar (Sud de Kaboul) afin de renforcer le dispositif américain.

La mission des forces françaises et afghanes était de permettre à des convois de plus de 50 véhicules de traverser Kaboul en toute sécurité pendant 8 nuits.

Guidées depuis Bagram par l’ANA, les rames ont été prises en compte par un peloton de circulation routière et un peloton de l’ERI à l’entrée Nord de Kaboul. Tout au long du parcours dans la capitale, la sécurité a été assurée par la police de la ville.

Cette mission d’appui direct a été préparée depuis le début du mois de janvier en liaison étroite avec le commandement américain. Au total, près de 500 véhicules américains ont été guidés pour traverser Kaboul.


Sources : EMA
Droits : Ministère de la défense / ECP

Gloire à nos SOLDATS !!!
Revenir en haut Aller en bas
Vomito
1ère classe
1ère classe


Nombre de messages : 35
Age : 41
Localisation : Audincourt
Points : 13
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Malgrès tout, la réussite...   Jeu 12 Fév 2009 - 12:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Afghanistan : reconnaissance et accrochage en vallée d’Alasaï (vidéo)

Reconnaissance dans la vallée d'Alasaï. (Crédits : Armée de Terre)

La 4e compagnie du groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa, armé par des éléments de la 27e brigade d’infanterie de montagne (27e BIM) , a mené une opération de reconnaissance conjointe avec deux sections de l’armée nationale afghane (ANA) le vendredi 6 février 2009, dans la vallée d’Alasaï. Des combats contre des insurgés ont fait au moins sept morts dans leurs rangs et un mort parmi les soldats afghans. Les soldats français n’ont subi aucune perte.

Des armes, des munitions, des gilets de combat et divers documents ont été saisis dans le village de Khalikhel par les policiers afghans. Pendant l’opération de fouilles du village par le détachement afghan et français, une quarantaine d’hommes armés a pris à partie le détachement afghan à l’arme légère et à la roquette. Grâce au dispositif français mis en place sur les flancs nord et au sud de la vallée, les insurgés n’ont pas pu manœuvrer et ont été durement touchés. Les deux sections de l’ANA, chargées d’assurer la garde du flanc est du dispositif, ont pu se désengager sous les tirs d’appui des mortiers français et des avions de la coalition.

Plus tôt dans la matinée, la 2e compagnie du GTIA Kapisa a mené avec la police nationale afghane une opération de reconnaissance dans le village de Sheh Kot. Appuyés par la compagnie française, les policiers afghans ont interpellé un suspect et saisi de l’armement et du matériel nécessaire à la fabrication d’explosifs.

Sources : EMA
Droits : Armée de Terre 2009
Revenir en haut Aller en bas
Vomito
1ère classe
1ère classe


Nombre de messages : 35
Age : 41
Localisation : Audincourt
Points : 13
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Malgrès tout, la réussite...   Sam 28 Mar 2009 - 15:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Afghanistan : les soldats afghans et français s’imposent en vallée d’Alasaï (vidéo)



Du 14 mars au 23 mars 2009, le 1er Kandak de l’armée nationale afghane renforcé du 2° Kandak et appuyé par le GTIA Kapisa ont conduit avec succès une opération d’envergure en vallée d’Alasaï. Elle a permis de reprendre une zone sanctuaire des insurgés dans la Kapisa, de construire deux bases permanentes de l’armée afghane qui sera ainsi en mesure de contrôler le terrain dans la durée et offrir les conditions nécessaires au développement.

Le 14 mars à l’aube, environ 800 militaires afghans et français entrent en vallée d’Alasaï. Des hélicoptères CH47 du commandement Est (Regional Command Est) déposent des Français sur les crêtes qui surplombent toute la longueur de la vallée d’où ils pourront observer, guider les appuis ou les délivrer. Des drones français et américains observent en permanence la zone.

En fond de vallée les insurgés tentent de s’opposer à la progression des Afghans qui forcent le passage et atteignent le village d’Alasaï. Pendant 36 heures les insurgés vont tenter de reprendre ce terrain et de déloger les militaires français postés sur les crêtes. Les ripostes offensives des troupes au sol, les appuis des AMX 10RC et des mortiers français, des hélicoptères Apache et Kiowa et des chasseurs A10 et F15 de la coalition leur infligent de lourdes pertes. Samedi 14 mars en début de soirée le caporal Nicolas Belda est mortellement touché par un tir de roquette dans le village d’Alasaï. Six soldats afghans sont blessés.

Le calme revient dans la journée du dimanche 15 mars. Des tentatives d’infiltration sont déjouées aggravant les pertes insurgés alors que les travaux de construction de la base afghane d’Alasaï (Combat Outpost) débutent. Ils sont menés par des entreprises afghanes, des unités du génie afghan et français et achevés le 18 mars. Immédiatement une unité de l’armée afghane prend possession des lieux. Des travaux similaires sont conduits à Shekut quelques kilomètres à l’ouest de cette première base. La COP de Shekut est livrée à l’ANA le 23 mars.

Parallèlement à ces opérations de construction, des shuras (assemblées) sont organisées par l’armée afghane et les autorités administratives de la région (gouverneur, sous-gouverneur) à Alasaï, Shekut, Nijrab. Elles expliquent aux maleks et aux anciens le but des opérations conduites en vallée d’Alasaï, expriment leur détermination à tenir le terrain sous leur autorité, et recueillent les besoins des villageois (routes, dispensaires, agriculture ….). Le GTIA Kapisa organise des consultations médicales et examinent les besoins matériels urgents qu’il pourrait contribuer à satisfaire.

Le 21 mars les maleks et les anciens de la vallée d’Alasaï demandent à l’armée afghane une trêve de cinq jours dans les opérations offensives afin de permettre aux insurgés de récupérer leurs morts et de " les convaincre de déposer les armes et de se ranger du côté du gouvernement ou de quitter la vallée ". Les autorités afghanes acceptent cet accord le 23 mars. Le GTIA Kapisa a pris acte de cet accord en soulignant qu’il se réservait le droit de réagir immédiatement en cas de violation. " Nous resterons très vigilants durant cette trêve que nous respectons. Nous continuerons à observer les mouvements des insurgés et nous nous tenons prêts à intervenir aux côtés de nos camarades de l’armée nationale afghane ", commente le colonel Nicolas Le Nen, chef de corps du GTIA Kapisa. " Depuis une dizaine de jours, nous allons et venons dans une vallée qui nous était impénétrable avant l’offensive du 14 mars. La population souhaite que cette situation sécuritaire perdure.", conclue t-il.

Cette opération de grande ampleur marque une étape dans les actions menées depuis août 2008 par le bataillon français de Kapisa. Jour après jour, mission après mission, la connaissance du terrain s’est affinée, les modes d’action ont été ajustés, le sanctuaire insurgé délimité, la confiance établie avec les militaires afghans et américains qui opèrent aussi dans la zone, la sécurité a progressé dans la vallée centrale de la Kapisa, s’étendant progressivement en tâche d’huile vers les vallées secondaires. Les opérations du 14 au 23 mars ont permis de reprendre Alasaï, sanctuaire des insurgés, de donner les moyens aux afghans de tenir la vallée, de l’administrer, puis de la développer avec le soutien de la communauté internationale. L’implication du GTIA Kapisa dans la vallée d’Alasaï restera grande en soutien des militaires afghans.


Sources : EMA
Droits : Ministère de la défense


cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Malgrès tout, la réussite...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Malgrès tout, la réussite...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Help ! Poussette reversible, pliage compacte, tout terrain !
» choisir une poussette tout terrain
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait
» Je change tout le temps d'avis...
» Mon blog pas du tout Dukan ... plutot chiffons...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Afghanistan-
Sauter vers: