Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des soldats Français bléssés samedi à l'Est de Kaboul .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Chef d'Etat Major des Armées
Chef d'Etat Major des Armées
avatar

Nombre de messages : 7405
Age : 60
Localisation : Reims, Epernay, Chalons en Champagne.
Points : 5521
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Des soldats Français bléssés samedi à l'Est de Kaboul .   Dim 28 Sep 2008 - 14:42

PARIS (AFP) - Six semaines après l'embuscade meurtrière du 18 août, quatre soldats français ont été blessés samedi dans un accrochage survenu en Kapisa, une région située à l'est de Kaboul où les incidents entre soldats alliés et insurgés sont fréquents.

(Publicité)
Sans atteindre le même degré de gravité, cet accrochage a de nouveau frappé le 8e RPIMa (Régiment de parachutistes d'infanterie de marine) dont huit hommes figuraient déjà parmi les dix morts du mois d'août.

Selon des sources militaires françaises à Paris et Kaboul, il est survenu lorsqu'une vingtaine d'assaillants embusqués ont ouvert le feu, notamment au RPG (lance-roquettes), sur une section du 8e RPIMa.

Cette trentaine de soldats français effectuait une mission de reconnaissance aux côtés de policiers afghans dont l'un a également été blessé dans l'affrontement, qui s'est prolongé de 14H50 à 17H00.

L'accrochage s'est produit à Ebdakel, un village de Kapisa situé entre les deux "bases d'opérations avancées" de Tagab et Nijrab où ont été déployés 700 soldats français envoyés en renfort en Afghanistan au cours de l'été. Des convois français circulent ainsi quasi-quotidiennement dans cette zone.

Les quatre blessés ont été atteints par des éclats de roquettes. Le plus sérieusement touché souffre d'une jambe fracturée. Ils ont été transportés à l'hôpital militaire de Bagram, à une cinquantaine de kilomètres au nord de la capitale afghane.

Trois d'entre eux y étaient toujours hospitalisés dimanche, l'un d'eux devant être rapatrié en France, selon le commandement français à Kaboul, qui a précisé que ses jours ne "sont pas en danger".

Le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant s'est également attaché dimanche soir à "rassurer les familles", parlant de blessés "très légèrement" touchés.

La patrouille bénéficiait d'un soutien aérien constitué d'appareils A-10 américains qui ont effectué plusieurs démonstrations de force en survolant la zone à très basse altitude.

Les appareils, conçus pour assurer une couverture aérienne aux forces terrestres, n'ont cependant pas ouvert le feu, l'accrochage s'étant produit aux abords du village où des tirs auraient pu atteindre des civils, a dit le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major des armées à Paris.

Outre les A-10, quatre hélicoptères américains -deux OH-58 Kiowa et deux appareils d'évacuation sanitaire- ont également prêté main forte aux soldats français. En Kapisa, ceux-ci relèvent du Commandement régional Est (RC-E) de l'Otan, placé sous la responsabilité d'un général américain.

Une première section de renforts terrestre est arrivée sur place "dans la demi-heure" avant l'arrivée d'une seconde section, selon le commandant Prazuck.

Un insurgé au moins a été tué et deux blessés, selon un premier bilan, ont précisé les autorités militaires françaises.

Les violences ont redoublé d'intensité depuis près de deux ans en Afghanistan malgré la présence de 70.000 soldats de deux forces multinationales, l'une de l'Otan, l'autre sous commandement américain (Operation Enduring Freedom).

Parmi les dernières victimes en date: Malalaï Kakar, la policière la plus célèbre d'Afghanistan, assassinée dimanche matin par des talibans devant son domicile à Kandahar (sud).

En Kapisa, où les éléments français ont relevé des soldats américains, on dénombre, selon le commandant Prazuck, "au moins un incident par semaine", tirs de roquettes ou d'armes automatiques, mines artisanales placées le long des routes, attentats suicide...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.materiel-militaire.com
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3398
Age : 73
Localisation : centre
Points : 2528
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Des soldats Français bléssés samedi à l'Est de Kaboul .   Dim 12 Oct 2008 - 6:00

Nos gars sont bien dans l'oeil du cyclone, et ce n'est pas facile.
Il faut bien prendre conscience, que les militaires français et ceux des autres nations, sont en Afghanistan pour faire la guerre, et non pas pour une opération de surveillance, une ballade sanitaire, ou d'observation neutre, des talibans.
D'aucuns, journaleux, politicards ou discutailleurs du café du commerce, l'avaient oublié....
Et toujours par la pensée avec nos soldats !
jcj
Revenir en haut Aller en bas
 
Des soldats Français bléssés samedi à l'Est de Kaboul .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Afghanistan : 4 Soldats Français tués
» Des soldats français ont-ils servi de cobaye lors des essais nucléaires ?
» Poilu, surnom donné aux soldats français pendant la Première Guerre mondiale.
» 1958 guerre d'Algérie : 3 soldats français fusillés en Tunisie
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Afghanistan-
Sauter vers: