Matériel-Militaire

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le 6 novembre 2004, attaque de la base française de Bouaké

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3696
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 6719
Date d'inscription : 23/06/2017

Le 6 novembre 2004, attaque de la base française de Bouaké Empty
MessageSujet: Le 6 novembre 2004, attaque de la base française de Bouaké   Le 6 novembre 2004, attaque de la base française de Bouaké EmptyMer 6 Nov 2019 - 11:14



Le 6 novembre 2004 à 13 h 15, deux Soukhoï Su-253 de l'armée de l'air ivoirienne pilotés par des mercenaires biélorusses et assistés de copilotes ivoiriens effectuent un bombardement sur la base française de Bouaké, faisant neuf morts et 38 blessés parmi les soldats français et un civil américain membre d'une ONG.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Moins d’une heure après avoir frappé le camp français, les Sukhoï avaient été détruits à leur retour à Yamoussoukro par des militaires français. Puis l’ensemble des moyens aériens ivoiriens avaient été neutralisés sur ordre du président Jacques Chirac.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cette attaque est un épisode-clé de la crise politico-militaire en Côte d'Ivoire et comporte encore aujourd'hui de nombreuses zones d'ombre.    Suspect

Source : Wikipédia

Revenir en haut Aller en bas
 
Le 6 novembre 2004, attaque de la base française de Bouaké
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aéronavale divers] Base aero de Camaret en 1917
» Recherche Hélène TONNAY informaticienne
» PROTÉE
» Grostenquin R163A (67)
» Utilisation de la base GIRONDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matériel-Militaire :: Historique de nos Armées :: Souvenons nous-
Sauter vers: