Matériel-Militaire

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un bloc opératoire au plus près des combattants

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3861
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 7026
Date d'inscription : 23/06/2017

Un bloc opératoire au plus près des combattants Empty
MessageSujet: Un bloc opératoire au plus près des combattants   Un bloc opératoire au plus près des combattants EmptyMer 14 Aoû 2019 - 9:00



La mission principale de l’antenne de chirurgie vitale (ACV), est de prendre en charge un blessé de guerre au plus vite, c’est-à-dire arrêter le saignement d’un blessé grave et stabiliser son état pour augmenter significativement ses chances de survie.

Un bloc opératoire au plus près des combattants 2019_e83

Une antenne chirurgicale a été déployée sur la base temporaire de Gossi lors de l’opération conjointe menée dans le Gourma du 25 juillet au 3 août avec les soldats maliens, fournissant au groupement tactique « Belleface » un bloc opératoire et une expertise chirurgicale au plus près des combattants.

Un bloc opératoire au plus près des combattants 2019_e88

Le « damage control » : un concept de la marine américaine inspire la chirurgie de sauvetage

Le médecin commandant Philippe, anesthésiste réanimateur et commandant l’ACV, explique : « Lorsqu’un navire victime d’une voie d’eau menace de sombrer, il faut colmater la coque au plus vite. Ensuite le navire sera mené à bon port pour y être définitivement réparé. Mon équipe et moi travaillons selon cette même logique née de la marine américaine. »

Un bloc opératoire au plus près des combattants 2019_e84

L’ACV n’hospitalise pas, elle prodigue les soins vitaux avant la prise en charge du blessé par une structure responsable du traitement définitif. Ce dernier traitement peut être effectué à l’antenne médico-chirurgicale de Gao ou bien dans un hôpital militaire en France, selon les cas.

Un bloc opératoire au plus près des combattants 2019_e86

Trois tonnes de matériel et de personnel projetables par vecteur aérien


Le médecin commandant précise : « Lorsque l’ACV est projetée par avion ou par hélicoptère, trois heures suffisent à mon équipe pour être en capacité d’agir. Sur un sol nu, nous installons deux grandes tentes et tout le matériel nécessaire à nos interventions. »

Un bloc opératoire au plus près des combattants 2019_e85

L’ACV compte 12 personnes. Outre l’anesthésiste réanimateur qui la commande, l’équipe comprend un chirurgien viscéraliste, un neurochirurgien ou un chirurgien ORL maxillo-facial, cinq infirmiers, trois aides-soignants et un adjudant d’unité responsable de la logistique. L’ACV est dimensionnée pour accueillir, -au plus près de la zone d’action-, deux blessés graves simultanément, et jusqu’à dix blessés au total.

L’ACV : une capacité rare et un procédé unique au monde

Dans la première tente, un laboratoire d’analyse sanguine permet d’adapter les traitements de réanimation et de déterminer les groupages sanguins. Les blessés y sont accueillis.

Un bloc opératoire au plus près des combattants 2019_t19

Deux postes de déchocage y sont agencés de façon symétrique pour la conservation des automatismes. Les blessés sont déshabillés, les constantes observées, les lésions recherchées à l’aide d’un échographe, les diagnostics établis avec les médecins. Un concentrateur absorbe l’oxygène de l’environnement pour le transformer en oxygène pur en cas de troubles respiratoires.

Les médecins statuent sur la personne à opérer prioritairement, sur place ou dans une autre structure après transfert par hélicoptère.

Un bloc opératoire au plus près des combattants 1-s2_010

Le bloc opératoire se trouve dans une deuxième tente, avec une banque de sang. L’ACV dispose de plasma cryodesséché en poudre. C’est un produit inventé et fabriqué par le service de santé des armées (SSA), un procédé unique au monde dont la facilité et la rapidité d’emploi augmentent les chances de survie des blessés. L’ACV permet d’opérer toutes les urgences vitales. Seuls la France et les Etats-Unis possèdent une telle capacité. « Nous sommes aussi une équipe soudée, nous formons une vraie famille !» tient à préciser l’Adjudant Stéphanie, aide-soignante.

Source : État-Major des Armées

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bloc opératoire au plus près des combattants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matériel-Militaire :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Serval - Barkhane - Guerre du Mali-
Sauter vers: