Matériel-Militaire

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3430
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 6277
Date d'inscription : 23/06/2017

Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty
MessageSujet: Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!   Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! EmptyMer 20 Mar 2019 - 11:13



La mission antiterroriste militaire Sentinelle sera mobilisée de manière "renforcée" samedi dans le cadre des manifestations des "gilets jaunes" afin de protéger des bâtiments officiels et autres "points fixes", a rapporté mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Cette initiative annoncée par le président Emmanuel Macron en Conseil des ministres permettra aux forces de l'ordre de se "concentrer sur les mouvements, sur le maintien et le rétablissement de l'ordre", a justifié Benjamin Griveaux.

Voilà qui devrait susciter bien des commentaires et des réticences.

Les soldats de Sentinelle sont-ils équipés et formés pour s'inscrire dans opérations de maintien de l'ordre ?
Quelles seront leurs consignes en cas de mouvements hostiles de la part de casseurs ?

Ou bien ne s'agit-il que d'un effet de manche ou de com' puisque c'est déjà le cas avec les patrouilles de Sentinelle autour des sites jugés sensibles ?
Et dans ce cas, "rien de changé" comme l'a sobrement commenté une source officielle.

Source : Ouest France - Ligne de défense

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3430
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 6277
Date d'inscription : 23/06/2017

Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty
MessageSujet: Re: Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!   Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! EmptyMer 20 Mar 2019 - 11:53



Le 2 décembre dernier, soit au lendemain des dégradations subies par l’Arc de Triomphe et des scènes de guérilla urbaine sur les Champs-Élysées lors du « troisième acte » du mouvement des « gilets jaunes », le syndicat Alliance Police nationale avait émis l’idée de faire appel aux militaires de l’opération intérieure [OPINT] Sentinelle afin de soulager les forces de l’ordre de leur mission consistant à protéger les édifices publics.

Cette solution ne fut pas retenue pour une raison rappelée par Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Florence Parly. « Les missions dévolues à l’armée sont des missions très claires : c’est la protection du territoire contre des agressions extérieures. […] À l’heure actuelle, l’ennemi des armées, c’est le terrorisme. Nous avons des missions intérieures avec l’opération Sentinelle qui sont des missions ciblées contre le terrorisme », avait-elle affirmé à l’antenne de BFMTV. En clair, l’armée n’a en effet pas vocation à faire du maintien de l’ordre.

Finalement, pour le « 4e acte » des « gilets jaunes », il fut décidé de déployer des véhicules blindés à roues de la gendarmerie [VBRG] dans les rues de Paris… Et de renforcer les effectifs de gendarmes et de policiers.

Avec une mobilisation annoncée en perte de vitesse par le ministère de l’Intérieur, les annonces gouvernementales sur le pouvoir d’achat et la tenue du grand débat nationale, les violences commises lors des manifestations hebdomadaires des « gilets jaunes » ont par la suite baissé d’intensité… Du moins était-ce le cas jusqu’au 16 mars, jour où les Champs-Élysées, difficiles à sécuriser du fait de leur configuration [1.910 mètres de long pour 70 mètres de large avec de nombreuses intersections], ont de nouveau été le théâtre d’incidents particulièrement graves, avec des bâtiments incendiés [banque Tarnaud, restaurant Le Fouquet’s, etc], des kiosque à journaux détruits ainsi que des boutiques vandalisées et pillées.

Le gouvernement a donc réagi en conséquence. À la préfecture de police de Paris, plusieurs responsables ont ainsi été « remerciés », dont le préfet, Michel Delpuech, son directeur de cabinet, Pierre Gaudin, et le directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne, Frédéric Dupuch. Puis le Premier ministre, Édouard Philippe, a donné le détail de nouvelles mesures, dont, notamment, l’interdiction de manifester dans les quartiers les plus touchers par les violences quand des « éléments ultras » sont annoncés, autonomie accrue pour les forces de l’ordre, renforcement de la police judiciaire sur le terrain, recours accru à l’article 40 du code de procédure pénale contre les personnes légitimant, voire encourageant les violences.

Est-ce parce que les autorités ont obtenu des renseignements précis faisant état de menaces particulières contre les bâtiments officiels? Toujours est-il que ce qui était catégoriquement exclu il y a trois mois est désormais d’actualité, alors que se profile le 19 acte des « gilets jaunes ».

« Des moyens spécifiques seront déployés dès le week-end prochain, avec, et cela a été annoncé […] par le Premier ministre, des brigades anti-casseurs, l’usage de drones, de produits avec des marquages indélébiles, une zone de filtrage en amont et, le président de la République l’a indiqué ce matin, la mobilisation renforcée du dispositif Sentinelle pour sécuriser les points fixes et statiques. Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs », a ainsi déclaré Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, à l’issue du Conseil des ministres de ce 20 mars.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« On a à notre disposition cette mission Sentinelle assurée par des militaires et qui ont parfaitement vocation à sécuriser les lieux, comme d’ailleurs nos concitoyens ont l’habitude de les voir », a ensuite précisé M. Griveaux.

Sauf que le ministère des Armées est très clair sur les objectifs de l’opération Sentinelle, lancée en janvier 2015. Ainsi, explique-t-il, Sentinelle est une « opération militaire de lutte contre le terrorisme visant à renforcer la protection des Français, avec des moyens militaires (humains et matériels) mettant en œuvre des savoir-faire militaires, aux côtés et en complément des forces de sécurité intérieures. » Et d’ajouter : « Disposant d’un mode d’action dynamique, les militaires s’adaptent et se coordonnent pour se déployer là où la menace est présente, dans le cadre d’un dialogue civilo-militaire accru à tous les niveaux qui permet d’ajuster le dispositif aux besoins de protection du moment. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Par ailleurs, et depuis l’automne 2017, le dispositif Sentinelle est organisé selon trois cercles, avec 3.500 militaires en permanence sur le terrain, 3.500 mobilisables pour les grands événements et 3.000 qui se tiennent en réserve en cas de crise.

Cela étant, le recours aux forces armées pour des missions relevant du maintien l’ordre est défini par l’article D1321-6 du code de la Défense.

Source : Opex360




Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3430
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 6277
Date d'inscription : 23/06/2017

Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty
MessageSujet: Re: Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!   Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! EmptyJeu 21 Mar 2019 - 11:44



Le président de la République a annoncé, mercredi 20 mars, que le dispositif militaire Sentinelle serait adapté samedi prochain, afin de permettre aux forces de sécurité intérieure (policiers, gendarmes) de se concentrer sur le maintien de l’ordre, en assurant à leur place certaines missions de lutte contre le terrorisme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Adaptable et réactif le dispositif de l’opération Sentinelle permet de venir ponctuellement en appui des forces de sécurité intérieure, dans le cadre de la lutte contre la menace terroriste, lorsque le besoin est exprimé sur des endroits bien définis.

Les militaires ne sont cependant en aucun cas eux-mêmes chargés du maintien de l’ordre. Ils ne sont ni équipés, ni formés, ni entraînés pour maîtriser des troubles à l’ordre public. Ils resteront donc dans la stricte mission de l’opération Sentinelle, à savoir les patrouilles mobiles et la protection des personnes dans des zones prioritaires, comme c’est le cas aujourd’hui.

Pour rappel, le dispositif Sentinelle est chargé depuis 2015 de protéger les lieux particulièrement exposés au risque terroriste (lieux touristiques, aéroports, gares, sites religieux…). Depuis son déploiement le dispositif a constamment évolué et s’appuie désormais sur un schéma plus flexible, plus réactif et moins prévisible.

Source : Ministère des Armées

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3430
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 6277
Date d'inscription : 23/06/2017

Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty
MessageSujet: Re: Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!   Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! EmptyJeu 21 Mar 2019 - 12:44



L'annonce que les militaires de Sentinelle vont apporter leur soutien aux forces de l'ordre, samedi, en prenant à leur charge la sécurité de bâtiments officiels a suscité bien des réactions.   affraid  confused  Suspect  Sleep ...

Mais que disent les "textes"     study
Il existe l' "Instruction ministérielle relative à l’engagement des armées sur le territoire national lorsqu’elles interviennent sur réquisition de l’autorité civile" (N°10100/SGDSN/PSE/PSN/NP du 14/11/2017).

Dans son article 18, sont énoncés les "Critères du recours aux armées ":
"Il peut être recouru aux armées lorsque les moyens de l’autorité civile sont estimés indisponibles, inadaptés, inexistants ou insuffisants (règle des « 4i »). L’application de ces quatre critères, qui ne sont pas cumulatifs, fait systématiquement l’objet d’un dialogue civilo-militaire, à l’échelon central, zonal et départemental."

On lira aussi en particulier le chapitre III (titre II):

"Chapitre III : Cas exceptionnel de la participation des armées à des opérations de maintien de l’ordre impliquant la confrontation à une foule hostile.

ARTICLE 21. Principes d’emploi. Les armées n’ont pas vocation à être engagées dans les opérations de maintien de l’ordre impliquant le contrôle ou la dispersion de manifestations, de foule ou d’émeutes sur la voie publique et ne peuvent intervenir qu’en ultime recours, sur décision des autorités gouvernementales.

ARTICLE 22. Mesures d’intervention susceptibles d’être mises en œuvre Les mesures d’intervention susceptibles d’être mises en œuvre pour l’exécution de ce type d’opération consistent en la mise en œuvre de techniques spécifiques destinés à contrôler, maintenir, filtrer ou interdire momentanément la liberté de mouvement des personnes dans des espaces déterminés.

ARTICLE 23. Les autorités gouvernementales sont seules juges du moment où le renfort des armées est nécessaire pour ce type d’opérations. Elles décident, selon les circonstances, de la nature des mesures à mettre en œuvre. "

A noter que "les militaires réquisitionnés peuvent faire usage de leurs armes en cas d’absolue nécessité et de manière strictement proportionnée :

 lorsque des atteintes à la vie ou à l’intégrité physique sont portées contre eux ou contre autrui ou lorsque des personnes armées menacent leur vie ou leur intégrité physique ou celles d’autrui ;
 lorsque, après deux sommations faites à haute voix, ils ne peuvent défendre autrement les lieux qu’ils occupent ou les personnes qui leur sont confiées ;
 lorsque, immédiatement après deux sommations adressées à haute voix, ils ne peuvent contraindre à s’arrêter, autrement que par l’usage des armes, des personnes qui cherchent à échapper à leur garde ou à leurs investigations et qui sont susceptibles de perpétrer, dans leur fuite, des atteintes à leur vie ou à leur intégrité physique ou à celles d’autrui ;
 lorsqu’ils ne peuvent immobiliser, autrement que par l’usage des armes, des véhicules, embarcations ou autres moyens de transport, dont les conducteurs n’obtempèrent pas à l’ordre d’arrêt et dont les occupants sont susceptibles de perpétrer, dans leur fuite, des atteintes à leur vie ou à leur intégrité physique ou à celles d’autrui ;
 dans le but exclusif d’empêcher la réitération, dans un temps rapproché, d’un ou de plusieurs meurtres ou tentatives de meurtre venant d’être commis, lorsqu’ils ont des raisons réelles et objectives d’estimer que cette réitération est probable au regard des informations dont ils disposent au moment où ils font usage de leurs armes."

Source : Ouest France - Lignes de défense

Revenir en haut Aller en bas
PAPY GEGE
Chef d'Etat Major des Armées
Chef d'Etat Major des Armées
PAPY GEGE

Nombre de messages : 7121
Age : 72
Localisation : BAUGE MAINE ET LOIRE
Points : 7294
Date d'inscription : 14/02/2008

Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty
MessageSujet: Re: Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!   Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! EmptyJeu 21 Mar 2019 - 13:32

Cela promet. Ma peur la plus forte, c'est que des individus en masse essayent de piquer leurs armes et munition.
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3430
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 6277
Date d'inscription : 23/06/2017

Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty
MessageSujet: Re: Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!   Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! EmptyVen 22 Mar 2019 - 5:48



La ministre de la Défense Florence Parly rappelle que « comme tous les jours, il y aura des militaires dans les gares, les aéroports, pour sécuriser des lieux publics ».

La ministre des Armées souligne que la mission des militaires est de lutter contre le terrorisme, pas de rétablir l’ordre public. Ils devraient ainsi protéger des bâtiments officiels.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Benjamin Griveaux s’est-il emmêlé les pinceaux ? A-t-il tenté un coup de com’? En annonçant mercredi que les soldats de la force Sentinelle seraient mobilisés de manière « renforcée » dans le cadre des manifestations des Gilets jaunes, le porte-parole du gouvernement a déclenché la colère de l’opposition. « Décision funeste », « surenchère permanente »… Les Républicains comme les Insoumis, à l’unisson de certains experts militaires, se sont indignés à l’idée que l’armée puisse être sollicitée pour effectuer des missions de police. Sauf que ce scénario n’est pas à l’ordre du jour. Florence Parly revient sur cette annonce… qui n’en était pas une.

En quoi le dispositif Sentinelle sera-t-il renforcé samedi ?

FLORENCE PARLY. « Après les incidents violents de samedi dernier, il est légitime que le gouvernement travaille à un renforcement du dispositif pour assurer dans les meilleures conditions possible le maintien de l’ordre public, qui est la compétence de la police et de la gendarmerie. Le dispositif Sentinelle, lui, est différent. Il relève des Armées et il a été créé avec une finalité particulière : la lutte contre le terrorisme. Cela n’a donc rien à voir avec le maintien de l’ordre. Il faut éviter les raccourcis.

Pourquoi le porte-parole du gouvernement a-t-il évoqué la participation des soldats de Sentinelle dans le dispositif de sécurité de samedi ?

Lorsque les premières manifestations des Gilets jaunes ont eu lieu, le ministère de l’Intérieur s’est rapproché du ministère des Armées pour examiner comment les policiers et les gendarmes pouvaient se voir alléger d’un certain nombre de tâches qu’ils accomplissent communément dans la lutte contre le terrorisme. Il s’agit de leur permettre de faire ce qu’ils sont les seuls à pouvoir faire : le maintien de l’ordre public. L’idée est donc de remplacer ponctuellement policiers et gendarmes sur des tâches que l’opération Sentinelle peut accomplir.

Les soldats de Sentinelle ont donc déjà été sollicités depuis le début du mouvement des Gilets jaunes ?

Toutes les semaines, il y a un échange entre le ministère de l’Intérieur et celui des Armées pour bien calibrer le dispositif. Compte tenu de ce qui s’est passé le week-end dernier, en étroite coordination avec le ministère de l’Intérieur, nous allons veiller à ce que Sentinelle puisse encore davantage soulager les forces de l’ordre… la répartition des tâches étant très claire entre militaires et policiers.

Il n’y aura donc pas de soldats face à des manifestants ?

C’est évidemment hors de question ! Comme tous les jours, il y aura des militaires dans les gares, les aéroports, pour sécuriser des lieux publics. Mais ils ne seront pas placés pour s’interposer vis-à-vis des manifestants. Leur mission, c’est de lutter contre le terrorisme, pas de rétablir l’ordre public ! Ils sont formés et équipés avec des armes pour mener un combat, neutraliser un ennemi (NDLR : c’est-à-dire le tuer), sur un théâtre d’opérations. Il n’est donc dans l’idée de personne de mettre les militaires en face des manifestants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alors pourquoi avoir mis en scène l’existence d’un dispositif présent depuis le début des Gilets jaunes ?

Il est utile que les Français sachent que grâce à Sentinelle, davantage de policiers et de gendarmes peuvent se consacrer à des opérations de maintien de l’ordre. Cet effort de substitution, limité à la menace terroriste, est plus ou moins sollicité selon les périodes.

Christophe Castaner demande à son nouveau préfet de police « l’impunité zéro ». Benjamin Griveaux évoque la participation de militaires au dispositif de samedi… Pourquoi cette volonté de dramatiser les enjeux sécuritaires de la journée de samedi ?

On ne dramatise pas, on informe. Le porte-parole du gouvernement a dit une chose très exacte : Sentinelle contribue, indirectement, au maintien de l’ordre public. Mais son unique vocation reste la protection des Français contre le terrorisme. »

Source : Le Parisien

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3430
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 6277
Date d'inscription : 23/06/2017

Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty
MessageSujet: Re: Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!   Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! EmptyVen 22 Mar 2019 - 11:55



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : Twitter Florence Parly

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty
MessageSujet: Re: Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!   Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sentinelle gardera les batiments face aux Gilets Jaunes ?!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mariés en face de l'église
» Couronne de courgettes jaunes au riz à la vapeur
» recherche une face chart !!
» Taches jaunes sur dents définitives
» pages jaunes et SFR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matériel-Militaire :: L'actualité de nos Armées :: Actualités des Armées !!-
Sauter vers: