Matériel-Militaire

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une quinzaine de terroristes encore hors de combat

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3831
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 6966
Date d'inscription : 23/06/2017

Une quinzaine de terroristes encore hors de combat Empty
MessageSujet: Une quinzaine de terroristes encore hors de combat   Une quinzaine de terroristes encore hors de combat EmptySam 19 Jan 2019 - 4:02



Lors d’une opération menée conjointement avec les Forces armées maliennes [FAMa] à partir du 4 janvier, la force française Barkhane a démantelé le camp d’entraînement d’un groupe armé terroriste [la katiba de Serma], près de la frontière avec le Burkina Faso, précisément dans la forêt de Serma.

Une quinzaine de terroristes encore hors de combat 6f508a10

Le bilan provisoire de cette opération, conduite, selon l’État-major des armées [EMA] « dans la continuité » de deux autres menées mi-décembre et début janvier au nord de la RN16″, a été de 20 jihadistes mis hors de combat (tués, blessés ou capturés). En outre, des véhicules, de l’armement, des munitions de tout calibre, une importante de grenades, des engins explosifs improvisés [IED] et le nécessaire pour en fabriquer ont été saisis.

Une quinzaine de terroristes encore hors de combat Soldat10

Mais, plus important encore, des renseignements ont été collectés. Ce qui a permis de planifier un autre opération, cette fois dans la région de Dialoubé, située au sud-ouest de Tombouctou, dans le centre du Mali, avec l’objectif de neutraliser un groupe jihadiste qui, en lien avec le camp d’entraînement démantelé dans la forêt de Serma, s’apprêtait à attaquer une « emprise institutionnelle symbolique. »

Une quinzaine de terroristes encore hors de combat Atl2-g10

Une fois ces informations confirmées par une « manœuvre de renseignement » au sujet de laquelle l’EMA n’a pas donné de détails, des Mirage 2000 et un avion de patrouille maritime Atlantique 2 [ATL2] ont mené, le 10 janvier, des frappes contre ce groupe terroriste, avec l’appui d’un drone MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] MQ-9 Reaper.

Une quinzaine de terroristes encore hors de combat Reaper17

Pour rappel, l’Atlantique 2, déployé au Sahel par la Marine nationale, est un appareil conçu pour la lutte anti-sous-marine. Mais grâce à son autonomie [14 heures] et ses capteurs, il est aussi utilisé pour des missions de renseignement et de surveillance ainsi que pour l’illumination de cibles et des frappes aériennes avec des bombes GBU-12.

« Une quinzaine de terroristes ont été mis hors de combat », a indiqué l’EMA, selon qui les récents succès de Barkhane « ont permis de réduire le niveau de menace dans cette région peu accessible du delta intérieur du Niger. »

Les informations concernant cette « katiba Serma » sont parcellaires. On ignore l’identité de son chef [même si, selon RFI, un de ses cadres a été capturé, avec sa garde rapprochée, par Barkhane le 4 janvier] et ses capacités opérationnelles seraient difficiles à évaluer. Du moins jusqu’aux dernières opérations menées. En revanche, on sait qu’elle est constituée de combattants Peuls et qu’elle est affiliée au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM].

Une quinzaine de terroristes encore hors de combat Ag_gha10

« En zone des trois frontières, au mois de décembre, Barkhane a poursuivi son action conjointement avec les FAMa, notamment dans les régions de Fatili, Tin Diriguitan ou encore Tessit. La coordination avec les forces burkinabè a également été accrue afin de lutter contre les stratégies d’évitement mises en œuvre par les GAT [groupe armé terroriste] dans ces zones », souligne par ailleurs l’EMA, qui évoque des « coups sévères » portés aux jihadistes et à leurs soutiens.

Cependant, ces succès n’empêchent pas les GAT de continuer leurs actions. Le 15 janvier, dans la région de Menaka, et selon un responsable du ministère malien de l’Administration territoriale, au moins 10 personnes, dont des combattants du Mouvement pour le salut de l’Azawad [MSA, groupe pro-Bamako signataire des accords de paix et allié de Barkhane], ont été tuées lors d’attaques contre le village d’Inékar-Ouest et la localité voisine de Taghatert.

Une quinzaine de terroristes encore hors de combat Motos-11

De son côté, le MSA a avancé un bilan beaucoup plus lourd, via un communiqué. « Á l’issue des affrontements, les assaillants ont procédés à l’exécution sommaire d’une vingtaine de personnes civiles, dont des personnes âgées, en plus des quelques éléments du poste de sécurité du MSA morts au combat. Du côté des assaillants [arrivés à moto, ndlr], plusieurs morts sont aussi à signaler », a-t-il indiqué.

Source : Opex360

Revenir en haut Aller en bas
 
Une quinzaine de terroristes encore hors de combat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matériel-Militaire :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Serval - Barkhane - Guerre du Mali-
Sauter vers: