Matériel-Militaire

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3190
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 5835
Date d'inscription : 23/06/2017

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane Empty
MessageSujet: Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane   Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane EmptyMer 17 Oct 2018 - 11:10



Hier, 16 octobre 2018, dans la matinée, de violents combats ont éclaté entre la force conjointe du G5 Sahel composée essentiellement de soldats maliens, accompagnés par les combattants du Groupe d’auto-défense touareg Imghad et alliés (GATIA).

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane C97eab10

C’est dans la forêt de Zoungway, située entre Indaki et Ebangh-malane dans le Gourma, que les combats ont commencé.

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane Armee-11

« Cette forêt est le fief de Abdoul Hakim, le numéro 2 de l’organisation Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS) et il était sur place quand les combats ont commencé », nous confie une source bien informée. Tout laisse à croire que Abdoul Hakim, l’ancien commissaire islamique de Gao en 2012 se trouvait dans la forêt au moment de l’affrontement.

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane Dtxcss10

Dans cette forêt minée qui s’étend sur une distance de 20 km, les combats entre les belligérants étaient violents, les djihadistes opposant une résistance farouche. Aux environs de midi, les hélicoptères de la force Barkhane sont intervenus avec plusieurs frappes pour affaiblir la résistance des djihadistes.

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane Tigre_10

Après le raid de Barkhane, les soldats du G5 Sahel poursuivaient le ratissage de la forêt, mais ils se sont confrontés une fois de plus à la résistance des djihadistes. La nuit commençait à tomber, les soldats se repliant à l’extérieur de la forêt.

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane 7612d310

« Le bilan de la journée est de trois blessés, un soldat du G5 sahel et deux combattants du GATIA. Neuf motos appartenant à des djihadistes ont été récupérées par les soldats », nous confie une source sécuritaire qui suit la situation dans cette zone.

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane 29b98111

La zone de combats a été surveillée toute la nuit par la force Barkhane. « Je voyais les avions de Barkhane décoller toute la nuit pour se diriger vers la forêt Zoungway », nous dit un habitant de la ville de Gossi où sont stationnés une partie des moyens aériens de Barkhane engagés dans cette opération.

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane Ulumnz10

Ce 17 octobre au matin, des soldats français de la force Barkhane ont fait une descente musclée dans le village d’Indaki, qui borde la forêt Zoungway à la recherche de djihadistes qui ont fui la forêt pour s’y cacher en se fondant à la population.
Aux dernières nouvelles, le ratissage du village Indaki et de la forêt est en cours, et les combats ont repris.

Source : Nordsud journal.com

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
TheBoss

Nombre de messages : 3190
Age : 60
Localisation : Limoges
Points : 5835
Date d'inscription : 23/06/2017

Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane Empty
MessageSujet: Re: Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane   Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane EmptyJeu 18 Oct 2018 - 12:24



Le 16 octobre, dans la région de Ndaki, à environ 200 km au sud-ouest de Gao, un combat de rencontre a eu lieu entre les forces armées maliennes (FAMa), appuyées par les militaires français de l’opération Barkhane, et des membres d’un groupe armé terroriste. Ce combat, mené au sol par les FAMa, s’est conclu par l’abandon du terrain par l’ennemi et la destruction d’un campement terroriste conséquent.
Ce matin-là, vers 08h30 heure locale, deux sections des FAMa effectuent une mission de reconnaissance à l’ouest de Ndaki lorsqu’elles sont prises à partie par un volume estimé d’une cinquantaine d’assaillants, certains se déplaçant à moto. Les militaires maliens réagissent immédiatement et manœuvrent pour fixer l’ennemi afin d’éviter d’être contournés.
Mis en alerte par les FAMa, le commandement de l’opération Barkhane déclenche un appui aérien comprenant une patrouille d’hélicoptères Tigre, rapidement renforcée par une patrouille de 2 Mirage 2000.
A leur arrivée, les hélicoptères Tigre essuient des tirs ennemis à l’arme légère mais également au lance-roquette RPG. Hélicoptères et avions délivrent des tirs de riposte. Les combats se poursuivent au sol. La ténacité des terroristes laisse penser que, soit le site est important, soit des chefs font partie des assaillants et les combattants tentent d’assurer leur protection.
Une deuxième patrouille de Mirage relève la première sur zone tandis que le dispositif est renforcé en début d’après-midi par deux groupes de commandos de montagne. Militaires maliens et français procèdent à des reconnaissances puis à une saisie de la zone boisée où l’ennemi semble s’être installé.
Dans la journée du 17 octobre, il apparaît que l’ennemi a abandonné le terrain, emportant avec lui ses éventuels blessés ou morts puisque seul un corps de combattant terroriste a été découvert. Un campement est découvert puis détruit.
Au bilan, ce sont une quinzaine de motos et un pick-up qui ont été saisis puis détruits. Un important stock de matériel permettant la confection d’IED a également été saisi sur le campement, détruit en fin de journée du 17 octobre.
Cette opération démontre la volonté des armées maliennes de mener des actions dans la profondeur et de se porter au contact des GAT, avec comme objectif de dénier à l’ennemi la possibilité de constituer des zones refuges. La coordination d’urgence mise en place entre les troupes au sol et les aéronefs de Barkhane a permis aux troupes au sol de l’emporter.

Source : Point de situation de l’État-Major des Armées du 12 au 18 octobre 2018

Revenir en haut Aller en bas
 
Violents combats impliquant la force du G5 Sahel et Barkhane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Japanese Maritime Self Defense Force (Marine Japon)
» l'union fait la force 'a Meknes
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» rugby a la force navale
» Désemparée face à sa force physique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matériel-Militaire :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Serval - Barkhane - Guerre du Mali-
Sauter vers: