Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Jeu 8 Nov 2018 - 8:47



Les secours tentaient jeudi de maintenir à flot la frégate HelgeIngstad  de la Marine norvégienne, victime d'une importante voie d'eau après une collision avec le pétrolier Sela dans un fjord de Norvège.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'accident, qui s'est produit peu après 04 h 00 (03 h 00 GMT) dans le fjord Hjeltefjord près de Bergen (ouest), a fait huit blessés légers qui ont été pris en charge, selon l'armée norvégienne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

De retour de l'exercice de l'Otan Trident Juncture mercredi en Norvège, la frégate KNM Helge Ingstad est entrée en collision avec le tanker maltais Sola TS et a été victime d'une voie d'eau. Ses 137 occupants ont tous été évacués.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"La KNM Helge Ingstad a subi des dégâts au-dessus et en dessous de la ligne de flottaison. Les dégâts étaient tels que la frégate n'était plus stable et n'avait plus assez de capacité de flottaison", a déclaré Sigurd Smith, officier de la Marine norvégienne, lors d'une conférence de presse. "Il a par conséquent été décidé de l'échouer énergiquement sur le rivage", a-t-il expliqué.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En milieu de journée, le bâtiment gris de quelque 5.000 tonnes était quasiment couché sur le flanc, sa plateforme hélicoptère à l'arrière gisant en grande partie sous les flots, selon les images des chaînes de télévision.

Vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La frégate KNM Helge Ingstad, qui a pris l'eau après une collision avec le tanker maltais Sola TS, dans le fjord Hjeltefjord près de Bergen le 8 novembre 2018

"Elle a pris beaucoup d'eau et il y a un réel danger qu'elle coule là où elle se trouve", a déclaré un peu plus tôt à l'AFP un responsable du Centre de secours de Sola.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La Marine redoutant que la frégate ne glisse et finisse par sombrer, des remorqueurs essayaient de la maintenir en place sous la surveillance de plusieurs navires militaires.

"Nous essayons de stabiliser le navire sur la rive" avant d'envisager de le renflouer, a expliqué le chef d'état-major de la Marine, l'amiral Nils Andreas Stensønes. "Nos évaluations laissent pour le moment penser qu'il n'y a pas de danger que quelque chose, à savoir un accident, se produise avec les armements" à bord, a-t-il précisé.

Battant pavillon maltais mais propriété d'un armateur grec, le pétrolier de plus de 62.000 tonnes (à vide) ne déplore quant à lui aucun blessé parmi les 23 personnes à bord et n'a subi que des dégâts légers, selon le Centre de secours.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'Administration côtière du pays scandinave dit avoir détecté de nappes fines de diesel en mer et s'être mobilisée pour contenir les risques de pollution.

Un filet antipollution a été mis en place à proximité de la frégate.

L'organisme norvégien d'enquête sur les accidents, qui a ouvert une enquête, a d'abord indiqué qu'un remorqueur avait aussi été impliqué dans la collision mais la Marine a ensuite démenti cette information.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Construite en Espagne en 2009, la KNM Helge Ingstad avait participé aux opérations de désarmement chimique de la Syrie entre décembre 2013 et mai 2014.







Sources : Courrier International et Twitter

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Jeu 8 Nov 2018 - 11:15



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : Mer & Marine

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Jeu 8 Nov 2018 - 11:18



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mise à jour du 13 /11 /2018 : la frégate accidentée presque entièrement immergée





Dernière édition par TheBoss le Mar 13 Nov 2018 - 7:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Jeu 8 Nov 2018 - 11:23



L’exercice de l'OTAN TRIDENT JUNCTURE se termine aujourd’hui.
Environ 2 000 membres des Forces Canadiennes se sont entraînés aux côtés de 30 autres alliés et pays partenaires de l’OTAN dans un scénario de défense collective.

Vidéos :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : Twitter Forces Armées du Canada

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Jeu 8 Nov 2018 - 11:55



Profitons encore de quelques vidéos  bounce  bounce

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : Twitter NATO JFC Naples

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Ven 9 Nov 2018 - 3:21



Du 25 octobre au 7 novembre 2018, près de 3 000 militaires français ont été mobilisés pour l’exercice Trident Juncture organisé sur l’ensemble du territoire norvégien. Ces dix jours d’entraînement intense, avec des conditions météo dégradées, ont permis de renforcer l’interopérabilité des différentes nations de l’OTAN et d’entretenir l’aptitude des armées à agir dans les conditions d’environnement particulières du Grand Nord.
Le sergent Steeve, chef de groupe du 19e régiment du génie (19e RG), nous explique comment évoluent ses hommes dans le froid scandinave.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sergent, comment réagissent vos hommes dans un environnement hostile où le thermomètre affiche des températures négatives ?

Ils réagissent bien. Ils ont le moral et sont concentrés sur la mission. Pour le moment, il n’y a pas le moindre souci mais cela n’est pas dû au hasard. Nous nous sommes entraînés et préparés à ce déploiement. Par ailleurs, nous veillons à bien nous alimenter. C’est un facteur essentiel dans la gestion du froid puisqu’il permet à nos corps de maintenir une bonne température interne. Nous faisons donc l’effort de nous nourrir de produits énergétiques mis à disposition dans les rations fournies par le service du commissariat des armées.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pouvez-vous revenir sur votre entraînement ?

Avant de partir, mes hommes ont suivi une préparation importante, notamment un entraînement dans le camp militaire de la Courtine (Creuse). En hiver, les températures y sont parfois négatives ! Bien que nous ne soyons pas des troupes de montagne, nous sommes aguerris aux conditions extrêmes. Lorsque nous sommes arrivés en Norvège, le thermomètre affichait -12°. Mes hommes ont pu mettre en pratique ce qui leur a enseigné en France. Aujourd’hui je note une réelle progression dans leur résistance au froid.

Ici, à plus de 300 km au nord d’Oslo, quels conseils donnez-vous à vos hommes ?

Je leur demande de se préserver. Nous les avons répartis en binôme afin qu’ils veillent les uns sur les autres. Le froid ne pardonne pas. Ils doivent avoir les bons réflexes tels que changer de tee-shirt après un effort pour éviter de garder sur eux l’humidité causée par la transpiration. Si un personnel se retrouvait « hors-service » c’est le groupe qui serait affaibli. Le but est véritablement de garder le régiment opérationnel du début à la fin.

Pour être opérationnels malgré le grand froid, les militaires se sont entrainés et ne laissent rien au hasard.

Source : Ministère des Armées

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Ven 9 Nov 2018 - 3:40



Incidents en mer, difficultés avec la météo, menaces de la Russie… L’exercice mené par l’OTAN en Norvège s’est déroulé dans des conditions difficiles.

Nom de l’opération : Trident Juncture 2018. Forces déployées : 50 000 militaires, 250 avions, 10 000 véhicules, 250 aéronefs et 65 navires. Du jamais-vu depuis la fin de la Guerre froide. Entre le 25 octobre et le 7 novembre, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan), qui réunit 29 pays, s’est coordonnée avec la Suède et la Finlande, non-membres, pour organiser un exercice géant en Norvège. Une opération forcément complexe à coordonner, qui a d’ailleurs été le théâtre de plusieurs accidents et couacs plus ou moins sévères, comme autant de preuves de la nécessité de l’exercice...

Accidents de voiture

La veille du lancement de l’exercice, le 25 octobre, un accident est survenu pendant les préparatifs, impliquant quatre véhicules militaires américaines. Quatre soldats ont blessés et hospitalisés.

Nouvel accident similaire le 3 octobre dernier : en plein exercice, un tank a percuté un véhicule militaire de terrain plus petit dans le compté d’Hedmark. Quatre soldats suédois ont été blessés.

Navires en détresse

Alors que l’opération débutait à peine le 26 octobre et que les militaires rejoignaient la zone d’exercice en Norvège, un incendie a touché des turbines à gaz dans un vaisseau déployé du Canada. L’équipage est rapidement parvenu à éteindre le feu et il n’y a pas eu de blessé, rapporte le site canadien Global News. Le vaisseau, intitulé HMCS Halifax, a pu continuer son intervention.

Quelques jours plus tard, le vaisseau HMCS Toronto a subi une coupure de courant d’environ six heures, avant de faire étape à Belfast, en route pour la Norvège, explique le journal canadien The Chronicle Herald. Une série de problèmes similaires dans d’autres vaisseaux de la marine royale canadienne à travers le monde a poussé les autorités à lancer une enquête.

La flotte américaine a également déclaré avoir perdu une de ses trois unités, l’USS Gunston Hall, dont les chalands de débarquement ont été endommagés par une mer démontée au large de l’Islande.

Enfin ce 8 novembre, au lendemain de la clôture de l’exercice, une frégate norvégienne est entrée en collision avec un tanker maltais dans un fjord norvégien. 8 blessés légers sont à déplorer, et le navire militaire menaçait dans l’après-midi de sombrer.

Des démonstrations compliquées devant les journalistes

Alors que des journalistes étaient invités le 30 octobre sur le site, un hélicoptère Seahawk, qui devait convoyer une poignée de passagers vers le navire de commandement USS Mount Whitney (qui dirige l’opération), a reçu une interdiction d’embarquer, faute de liste préalable des passagers.

Après plusieurs débats, l’hélicoptère a enfin pu partir… Avant de faire demi-tour une fois arrivé au-dessus du bateau. Il a « des problèmes de moteur », a expliqué l’officier de bord. Mais problème : le Seahawk n’avait plus assez de kérosène pour rejoindre sa base de départ. Il a donc fait escale sur l’USS Iwo Jima.

C’est là que s’est produit un autre cafouillage, alors qu’il tentait à nouveau de décoller. Le contrôle aérien a détecté, au même moment, l’arrivée d’un intrus dans la zone et paralysé tout le trafic civil comme militaire. Quelques minutes plus tard, les militaires se rendaient compte de leur erreur. « Il se trouve que l’intrus c’était nous », a confié un membre d’équipage du Seahawak dans un éclat de rire.

Le climat rugueux ...

Dans la même période, certains équipages racontent avoir eu du mal à s’adapter aux températures basses au sol. Une bataille fictive, intitulée « bataille d’Oppdal », a notamment opposé des Marines à des troupes espagnoles et italiennes, qui se disputaient le contrôle d’un aérodrome dans le centre du pays. Mais les soldats américains, la plupart originaires d’Etats du Sud où il fait rarement moins de 20 degrés et plus entraînés à manœuvrer dans le désert, ont du mal à opérer leur char d’une soixantaine de tonnes dans la neige et sur la glace.

« Le pilote doit être vraiment sur ses gardes parce qu’on ne peut pas toujours s’arrêter quand on veut », explique Joaquin Medina, chargeur de munitions à bord du char, dont le camouflage couleur sable tranche avec la blancheur environnante. « Il y a deux jours, c’était très enneigé et très glissant, nos chenilles étaient comme en roue libre. On a essayé de s’arrêter, mais le tank continuait d’avancer. On essayait de tourner mais impossible de le faire », dit-il.

Les provocations de la Russie

Echaudée, la Russie, qui avait promis « une riposte » à l’annonce de l’exercice, s’est invité dans les grandes manœuvres militaires en Norvège. L’équipage multinational de l’USS Mount Whitney a ainsi pu voir passer au-dessus de ses têtes un avion Tupolev TU-142, construit du temps de l’Union soviétique. Le ministère de la Défense russe a par la suite précisé que deux Tupolev TU-142 avaient effectué un « vol planifié » de plus de 12 heures dans la zone.

Moscou avait déjà marqué le coup en disant projeter, la même semaine, des tests de missiles dans les eaux internationales de la mer de Norvège, dans une zone et à des dates chevauchant largement celles de l’exercice de l’Otan.

« Nous n’avons pas vu quoi que ce soit qui ressemble à un test de missile ou bien des navires ou aéronefs susceptibles d’attester la tenue de tels tests », a cependant confié Robert Aguilar, le capitaine de l’USS Mount Whitney. De quoi conforter dans leurs convictions les militaires occidentaux qui confiaient en privé voir en ces projets « une provocation ».

« C’est pour ça qu’on s’entraîne »

Ces couacs serviront à mieux anticiper d’éventuels problèmes en cas de véritable intervention, selon l’amiral américain Brad Skillman, qui avait réagi après la série d’incident du 30 octobre. « C’est pour ça qu’on s’entraîne, pour éviter les imprévus le jour où les choses deviendront sérieuses », avait-il assuré.

Source : La Parisien

Il y en a toujours pour voir "la bouteille à moitié vide"
;

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Ven 9 Nov 2018 - 10:48



Encore l'amphibie français  cheers  cheers

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et d'autres moyens français  bounce  bounce

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Même la LOG ! !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Encore plein d'autres superbes photos, Terre - Air - Mer, sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vu le Technamm Masstech T4... Wink

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Dim 11 Nov 2018 - 7:34



Allez, une petite colle pour finir ce sujet sur TRJE18 Wink
Mais que font donc ces différentes unités ??  Suspect

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Petite info supplémentaire : cela se passe à leur arrivée en Norvège  lol! ...

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Lun 12 Nov 2018 - 10:37



Le Groupement tactique interarmes (GTIA) Korrigan a participé, du 20 octobre au 7 novembre, à l’exercice Trident Juncture organisé par l’OTAN sur le territoire norvégien. Composé d'un État Major Tactique (EMT), d'un train de combat n°2 (TC2), de 2 compagnies du 3e RIMa renforcés de l'Escadron de Reconnaissance et d’Investigation du Régiment d'Infanterie Char de Marine, d’une compagnie de combat du Génie du 6e Régiment du Génie et d’un JFAC du 11e Régiment d'Artillerie de Marine, le GTIA Korrigan formait à cette occasion le bataillon motorisé de la very high readiness joint task force (VJTF) de l’OTAN, unité placée sous le commandement de la 9e Panzer-Lehr brigade allemande.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La participation du GTIA KORRIGAN à l’exercice Trident Juncture 18 a été scandée par deux phases majeures. La première phase de combat enhancement training / force integration training s'est déroulée du 22 au 26 octobre sur le camp de Rena. Cette phase a, pour l’essentiel, été consacrée au tir et à la manœuvre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le GTIA a ainsi pu bénéficier des infrastructures du camp de Rena pour exécuter des tirs aux armes légères d’infanterie, aux armes de bord et aux armes d’appui. L’entraînement à la manœuvre a par ailleurs permis aux groupes et sections de s’adapter au terrain et de prendre en compte la spécificité du pilotage en environnement hivernal. Cette phase de monté en puissance du GTIA Korrigan a permis aux soldats français de se préparer à la phase de combat dans un contexte interarmées et interalliés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La seconde phase de livex, s'est, quant à elle, déroulée du 28 octobre au 5 novembre et a mobilisé plus de 3500 hommes de toutes nationalités confondues. Cette manœuvre défensive en terrain libre de grande amplitude (environ 150 kms du Nord vers le Sud) a permis le déploiement de toutes les fonctions opérationnelles d’une brigade de l’OTAN face à une brigade finlando-suédoise, jouant le rôle de force adverse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Intégré au sein d’une brigade multinationale composée principalement d’allemands, de néerlandais, de norvégiens, le GTIA a pu éprouver sa capacité à mener une coordination efficace avec des bataillons étrangers. Cette phase s’est également caractérisée par sa forte exigence en termes de rusticité et d'aguerrissement, les températures enregistrées lors des premiers jours de la séquence étant de l’ordre de -18 degrés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cet exercice a permis de tester les capacités de défense et d'interopérabilité de l'OTAN. Pour le GTIA Korrigan, ce fût l'occasion d'évoluer dans un environnement particulièrement exigeant, de collaborer avec différentes nationalités partageant ainsi ses savoir-faire tout en développant les procédures de coordination.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vidéo : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : Facebook 3° RIMa

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Mar 13 Nov 2018 - 10:49



Embarqué à bord du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude à Toulon le 8 octobre 2018, un groupement tactique armé par le 126e régiment d’infanterie a débarqué sur les plages de Norvège pour participer à la phase de LIVEX (live exercice) de l’exercice Trident Juncture, qui s’est déroulée du 25 octobre au 7 novembre. L’exercice a consisté pour le GTE en un débarquement amphibie depuis le Dixmude, suivi d’une progression dans les terres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le groupement tactique embarqué (GTE) se compose d’un état-major tactique et de plusieurs compagnies de combat, renforcées par des éléments du 6e régiment de génie, du 1er régiment d’infanterie de marine et du 11e régiment d’artillerie de marine, d’un train de combat, ainsi que d’une section du 45e Régiment des Royal Marines britanniques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avant toute action terrestre, le premier temps de la manœuvre a consisté en la mise à terre des éléments français et britanniques sur le sol norvégien, après une reconnaissance de la plage et une préparation de ce débarquement par les équipes de plongeurs de la Marine nationale et du génie.

Une fois la plage sécurisée et équipée, les soldats français et britanniques ont débarqué à l’aide d’un engin de débarquement amphibie rapide (EDAR) et de deux chalands de transport de matériel (CTM), qui assuraient la transition entre le Dixmude et la terre ferme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Simultanément, le sous-groupement aéromobile du 1er régiment d’hélicoptère de combat a assuré la protection de la zone de débarquement avec ses Tigre et participé à la mise à terre des combattants avec ses NH 90.

Une fois débarqué, le GTE s’est reconstitué et a entamé sa progression. C’est le peloton de reconnaissance et d’investigation suivi de la section des commandos des Royal Marines britanniques qui a ouvert l’itinéraire et reconnu l’axe de progression. Soldats français et britanniques se sont coordonnés pour sécuriser un carrefour et permettre ainsi au GTE de progresser en toute sécurité vers son objectif. Au même moment, un poste de commandement « Harpon » et une section ont été héliportés dans la profondeur par NH90 depuis le BPC Dixmude pour permettre au GTE de déployer un poste de commandement tactique en avant-poste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Durant toute la phase de LIVEX, les soldats français et britanniques du GTE ont vécu côte à côte, ont rempli ensemble leurs missions, et ont fait la démonstration d’une intégration poussée et d’une interopérabilité parfaite qui se résument en une expression commune aux deux pays : « esprit de corps ».

Source : État-Major des Armées

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Mar 13 Nov 2018 - 10:55



Du 25 octobre au 7 novembre 2018, quatre Mirage 2000 RDI en provenance de la base aérienne 115 d’Orange ont pris part à l’exercice Trident Juncture 2018.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cet exercice majeur de l’OTAN a permis aux pilotes français de développer leur expertise dans un contexte de coopération multilatérale et dans des conditions climatiques extrêmes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Située au-delà du cercle polaire arctique, la base aérienne de Bodø a accueilli huit nations et leurs aéronefs. Eurofighter, F-16, Grippen, Mirage 2000 RDI, Tornado décollent notamment pour trois « tours » successifs : le matin, l’après-midi et le soir. Les pilotes ont pu évoluer dans de vastes zones de travail au-dessus de la mer de Norvège ou de la Suède.

La composante aérienne de l’exercice participait à la Nato Response Force (NRF - Force de réaction de l’OTAN), dans le cadre d’une opération interalliée majeure menée en application de l’article 5 du traité de l’Atlantique Nord.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Le scénario envisage l’agression d’un pays membre de l’OTAN, en l’occurrence la Norvège, et l’application de l’article 5, mettant en œuvre la clause d’assistance mutuelle qui conduit au déploiement des forces des trois armées. », souligne le lieutenant-colonel Anthony, chef du détachement français à Bodø et commandant de l’escadron de chasse 02.005 « Ile de France.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les Mirage 2000 RDI français ont été insérés dans d’importants dispositifs aériens, appelés COMAO (Combined Air Operations - opérations combinant plusieurs aéronefs de types différents). « La différence majeure, avec un entraînement en France est le nombre d’avions, ajoute le lieutenant Simon, pilote de chasse. Ici, nous participons à des missions avec plus de 50 aéronefs en vol, ce qui nécessite une forte coordination ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour les équipages français, les objectifs de ces entraînements sont variés : entretien des compétences de Mission Commander (chef de mission), entraînement au ravitaillement en vol, participation à des missions air-air dans un environnement multinational et face à des avions étrangers. « Notre challenge est de travailler dans un environnement interallié, et d’être interopérable pour effectuer nos missions en vol et au sol » ajoute l’officier.

Source : État-Major des Armées

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Mer 14 Nov 2018 - 10:22



-2 degrés Celsius. Dans le village d’Alvdal, les plongeurs de combat du 19e régiment du Génie (RG) sont face à un lac pour une opération de reconnaissance.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Attention à ne rien oublier les gars. Veillez-bien à prendre tout votre matériel. » En moins de quinze minutes, le groupe de combat de six plongeurs passe du treillis à la combinaison de plongée. Chaussures, casques, uniformes… l’ensemble de l’équipement des soldats est rangé de manière organisée dans des sacs étanches après que les militaires du groupe se soient dévêtus dans la neige et le froid scandinave. A près de 300 kilomètres au nord d’Oslo, lors de Trident Juncture, cet exercice est une première sur le sol norvégien pour les sapeurs du 19e régiment du Génie (19e RG) de Besançon. Pourtant les hommes semblent à l’aise dans cet environnement hostile.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Parmi eux, le sergent-chef Florian, responsable du groupe plongeur et de la mission : « Être discret est important car le but de cette mission est de récolter le maximum de renseignement sur un endroit où l’on pourrait rencontrer l’ennemi dans les prochains jours de l’exercice. » Avant de préciser : « Chaque groupe de combat est composé de soldats spécialisés dans un domaine précis. Par exemple, un photographe est là pour prendre des photos des points de passage. Un topographe est également présent afin de lire les cartes et de nous conseiller les meilleurs itinéraires. » La suite se passera sous l’eau à deux mètres de profondeur et sur une distance d’un kilomètre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Reconnaissance par VAB et observation italienne

Si la mise à l'eau des plongeurs de combat s’est faite sans éclaboussure, elle le doit aussi au travail réalisé quelques minutes plus tôt par les sapeurs de la deuxième compagnie. Après une première partie de reconnaissance d’itinéraire en véhicule de l'avant blindé (VAB), les militaires poursuivent l’ouverture à pied car le terrain est trop étroit pour le blindé. Dans un ballet parfaitement coordonné, les sapeurs de tête ratissent le moindre mètre carré avec leur détecteur électromagnétique de mine (DHPM). Le chef de groupe, le sergent Nadège, veille à ce que le chemin menant à la rivière soit sans embuche pour la mise à l’eau des plongeurs. Quelques instant plus tard, le groupe de six plongeurs arrive et peut donc se changer sans crainte sous la protection des dix sapeurs de combat. Non loin de là, sur un pont, deux militaires italiens observent avec intérêt : « les français ont une expérience opérationnelle importante. Leur capacité à s’adapter est reconnue et cet exercice dans le froid norvégien le démontre. »

Sources : État-Major des Armées et Facebook 19° RG

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   Ven 16 Nov 2018 - 7:27



Merci, merci  ! !   cheers cheers
Vous avez été 1265 à venir voir ce sujet, en moins de 3 mois affraid
J'espère qu'il aura répondu à vos attentes Wink
Alors n'hésitez pas à le faire savoir... pour un projet sujet  bounce  bounce

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'exercice "Trident Juncture 18" de l'OTAN en Norvège
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Un chasseur de mine français dans l'escadre OTAN
» Europe de la défense // Otan ?
» Accusation d'utilisation d'enfants par l'OTAN
» Elections 2012 : Passe d’armes au sujet de l’Otan
» Exercice «Mojito»: les hélicoptères s’entraînent en interarmées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Exercices militaires.-
Sauter vers: