Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Gao s'ouvre à la chasse... et aux drones ?

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Gao s'ouvre à la chasse... et aux drones ?   Ven 24 Aoû 2018 - 4:12



Un nouveau cap a été franchi avec le poser de deux Mirage 2000 français à Gao le 20 août.



Pour l'heure, le terrain n'est ouvert qu'aux atterrissage de jour -ce qui était le cas pour ce Mirage 2000D du 3/3 Ardennes et ce Mirage 2000C de la SPA 124 du 2/5 Ile de France, mais ce serait possible en urgence de nuit avec un balisage sommaire. La procédure doit être régularisée par un balisage permanent.



Positionner des chasseurs à Gao apporterait une meilleure réactivité par rapport aux besoins, qui sont aujourd'hui clairement dans cette région, jusqu'au nord du Mali, bien plus qu'au Niger.
Ce gain de précieuses minutes l'est aussi pour le kérosène, un bien précieux. Il pourrait même aussi contribuer à se passer des aussi précieux tankers des forces aériennes stratégiques (FAS) qui ne sont pas toujours au mieux de leur forme.




Alors qu'en parallèle, l'armée de l'Air va avoir une capacité de ravitaillement en vol de chasseur avec l'Atlas -qu'il faudrait aussi baser donc en permanence sur place- et les KC-130J -attendus l'an prochain- qui ont plutôt vocation à opérer dans la poudrière africaine.



Va-t-on voir une relocalisation des chasseurs de Niamey sur Gao ? C'est techniquement possible, et ce qui est vrai pour la chasse l'est aussi pour les drones.



Avec une capacité armement à venir, et une relocalisation à Gao -avec un gain d'accès aux zones d'intérêt-, les Reaper seraient mieux utilisés et plus réactifs.

Une réalité qui n'a sans doute échappé à personne, à Paris, ou en BSS.

Source : Le Mamouth

Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3891
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Gao s'ouvre à la chasse... et aux drones ?   Lun 27 Aoû 2018 - 12:46



Après plusieurs mois de travaux menés par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), la rénovation de la piste de Gao est pratiquement achevée, permettant d’ores et déjà son utilisation comme terrain de dégagement et de secours par les avions de chasse de la force Barkhane.



Deux Mirage 2000 en provenance de la base aérienne projetée de Niamey ont ainsi pu valider cette option en se posant sur la plateforme malienne le 20 août avant de redécoller vers leur terrain d’origine. Cette utilisation limitée pour l’instant à l’activité diurne sera étendue aux posés de nuit lorsque le balisage de la piste sera définitivement achevé.
Une première, qui permet à la chasse aérienne de la force Barkhane de bénéficier d’un temps et d’un rayon d’action augmentés au-dessus du territoire malien, comme l’explique le colonel Denis Lamberty, conseiller « air » du général commandant la force Barkhane et relai à N’Djamena du JFAC-AFCO  « Joint Force Air Component – Afrique Centrale et de l’Ouest » en charge de la conduite des opérations aériennes : « Les réserves carburant qui seront calculées pour faire face à une panne de ravitaillement en vol, ou à la recherche d’un terrain de secours, n’auront plus à être aussi importantes. Concrètement, cela signifie plus de temps passé en appui des forces au sol, et un rayon d’action élargi notamment en cas d’absence de ravitailleur ».



Outre les travaux menés par la MINUSMA de réfection de la piste qui était très dégradée, cette utilisation est également permise grâce à la formation des équipes du détachement de transit interarmées (DETIA) basées à Gao. Ces équipes ont pu acquérir les gestes leur permettant de maîtriser les procédures de parking, d’avitaillement et de remise en œuvre des avions de chasse, et surtout de mise en sécurité de l’armement.



Si cette piste refaite, longue de 2500 mètres, apporte un avantage opérationnel incontestable, le site de Gao n’a cependant pas vocation à devenir une base de déploiement des avions de chasse de l’opération Barkhane, qui continuent d’opérer depuis les bases aériennes projetées de Niamey et de N’Djamena disposant de toutes les facilités pour assurer leur mise en œuvre et leur maintenance.

Sources : État-major des armées

Revenir en haut Aller en bas
 
Gao s'ouvre à la chasse... et aux drones ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DRONE-porte drones
» La chasse à la grenouille-taureau, envahisseur vorace....
» Un chat tué avec une flêche de chasse: qui a fait ça ?
» Un maire italien fait la chasse aux nains de jardin
» La chasse aux chasseurs de primes est ouvertes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Serval - Barkhane - Guerre du Mali-
Sauter vers: