Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pas de trêve pascale: Barkhane poursuit ses opérations

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2120
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3877
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Pas de trêve pascale: Barkhane poursuit ses opérations    Jeu 5 Avr 2018 - 4:08

.
Depuis novembre dernier, les forces françaises sont engagées dans des opérations conjointes contre les groupes armés terroristes à la frontière entre le Mali et le Niger, comme l'a confirmé le général Guibert (patron de Barkhane) et l'EMA, mi-mars: "Nous menons des opérations sur différents secteurs et ensuite, là où on va, il y a des groupes d’autodéfense. Et effectivement, on ne s’interdit pas de travailler avec eux, ponctuellement, au cas par cas, dans les secteurs. C’est le côté en fait pragmatique et opération d’opportunité".

Elles interviennent en particulier au sud d'une ligne entre Ansongo et Ménaka, et jusqu'à la région de Tongo Tongo où une patrouille américano-nigérienne est tombée dans une embuscade en octobre 2017.

Le week-end dernier, des combats ont eu lieu dans cette zone comme l'affirme le MSA-GATIA dans un communiqué:



Ces combats ont opposé des "malfrats" et des combattants des groupes signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation qui étaient appuyés par des commandos français (GCP).



Le MSA-GATIA aurait eu des pertes assez lourdes, "3 morts" selon leur communiqué qui annonce aussi la mort d'une vingtaine de "malfrats".



Ces combats ont eu lieu au sud d'une ligne entre Ansongo et Ménaka, et jusqu'à la région de Tongo Tongo où une patrouille américano-nigérienne est tombée dans une embuscade en octobre 2017.

Le MSA-GATIA avait annoncé ces accrochages dans un communiqué qui annonçait une vingtaine de morts dans les GAT (groupes armés terroristes).



Effectivement, jeudi 5 avril matin, l'EMA a confirmé ces combats, ainsi que l'engagement des GCP et des frappes aériennes dans la zone d'Akabar.



L'EMA parle d'une trentaine de tués chez le GAT au terme d'une opération conjointe franco-malienne. Soit, comme le rapporte Olivier Fourt de RFI, la moitié des effectifs du GAT.

Sources : Ouest France -Lignes de défense et État-major des Armées.
.
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2120
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3877
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Pas de trêve pascale: Barkhane poursuit ses opérations    Jeu 5 Avr 2018 - 11:48

.
Un communiqué publié par le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) et le Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) a fait état, le 2 avril, de deux accrochages sérieux avec des « malfrats » dans la région de Menaka, dont un dans les environs d’Akabar, près de la frontière avec le Niger. Et ces deux organisations pro-gouvernementales ont donné le bilan d’une vingtaine de tués parmi leurs assaillants.

Ce 5 avril, l’État-major des armées (EMA) a donné des précisions au sujet des évènements du congé pascal. Ainsi, son porte-parole, le colonel Patrick Steiger, a parlé d’un accrochage sérieux ayant eu lieu dans la région d’Akabar, dans le cadre d’une « opération de reconnaissance et de contrôle de zone » menée depuis le 28 mars par un détachement de commandos parachutistes de la force Barkhane et les Forces armée maliennes (FAMa), en liaison avec les militaires nigériens et un « groupe d’autodéfense local ».



« Le 1er avril, ils ont été confrontés à un GAT [Groupe armé terroriste, ndr] estimé à une soixantaine d’individus, à environ 90 km au sud de Ménaka et à 3 km de la frontière nigérienne », a ensuite précisé le colonel Steiger. La zone où ont eu lieu les combats est connue pour abriter les combattants de l’État islamique au grand Sahara (EIGS), le groupe responsable de l’embuscade ayant coûté la vie à 4 militaires des forces spéciales américaines au Niger, en octobre dernier.



Au cours des combats, deux hélicoptères d’attaque Gazelle et deux Mirage 2000 ont été sollicités. Mais aucune frappe aérienne n’a été réalisée. Au total, 30 jihadistes ont été éliminés par les forces françaises et maliennes.



Des « pertes » sont à déplorer « côté malien », a précisé le colonel Steiger, sans donner plus de détails. Cela étant, le communiqué du MSA et du GATIA parlait de 3 tués et de 5 blessés dans leurs rangs.



Cet accrochage s’est produit alors que, trois jours plus tôt, une autre opération, menée cette fois dans la région de Tombouctou, visait Saïd Dagdag (alias Abdourahmane Al Maghrebi), un jihadiste d’origine marocaine présenté comme étant un « redoutable formateur dans le maniement d’armes lourdes et des explosifs. » Ce dernier a été tué par, d’après la presse malienne, lors de « violents échanges de tirs » avec les militaires français.

Source : Opex360.
.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de trêve pascale: Barkhane poursuit ses opérations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Barkhane : poursuite des opérations dans le massif du Tigharghar
» les mardis littéraires de Pascale Casnova
» Un chien poursuit sa queue
» Le général Patrick Brethous prend le commandement de la force Barkhane.
» BARKHANE AVRIL 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Serval - Barkhane - Guerre du Mali-
Sauter vers: