Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attentat à la voiture piégée contre un convoi de Barkhane

Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1842
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3403
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Attentat à la voiture piégée contre un convoi de Barkhane   Ven 12 Jan 2018 - 7:26

L'EMA a confirmé une rumeur qui circulait depuis quelques heures sur les réseaux sociaux: le 11 janvier en fin de matinée, entre Indéliman et Ménaka (est du Mali), un attentat à la voiture piégée a visé un convoi militaire français.

Trois soldats ont été blessés, dont un gravement touché qui a été évacué vers un hôpital militaire en France.

Le véhicule piégé est venu se coller contre un VAB qui a été endommagé. Le conducteur de ce véhicule piégé est mort.



L’attaque est intervenue alors que les forces françaises ont mené, dans la nuit du 10 au 11 janvier, une opération dans la ville de Ménaka " pour s’emparer des membres de groupes armés terroristes sévissant dans cette région frontalière du Niger", a indiqué l’état-major de Barkhane dans un communiqué.

Comme le rappelle Olivier Fourt (RFI), l'attaque a eu lieu le 11 janvier, date anniversaire du lancement de l'opération Serval.

Source : Ouest-France / Lignes de défense
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1842
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3403
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Attentat à la voiture piégée contre un convoi de Barkhane   Ven 12 Jan 2018 - 11:25

La date de cette attaque ne doit rien au hasard. Le 11 janvier, soit cinq ans après le début de l’opération Serval, au Mali, un véhicule de l’avant blindé (VAB) français a été la cible d’un VBIED (Vehicle Borne Improvised Explosive Device) alors qu’il faisait partie d’un convoi circulant entre Ménaka et Indélimane, près de Gao.



L’explosion a fait trois blessés parmi les occupants du VAB, dont un sérieusement touché. Ce dernier a été rapatrié dans la nuit pour être admis dans un hôpital d’instruction des armées (HIA). Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Le mode opératoire de cette attaque, vraisemblablement commise par le Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin (Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans – GSIM), qui réunit plusieurs groupes jihadistes sous l’autorité de Ilyad ag Ghaly, est plutôt rare au Mali.

Selon les données disponibles, et avant celle contre Barkhane, la dernière attaque ayant utilisé un VBIED remonte au 18 janvier 2017. Ce jour-là, un véhicule rempli d’explosif avait visé, à Gao, le mécanisme opérationnel de coordination (MOC), c’est à dire l’organisme chargé d’organiser les patrouilles conjointes entre les ex-rebelles touareg et les miliciens pro-gouvernementaux prévues par l’accord de paix d’Alger. Cet attentat, qui fit plus de 60 tués, avait été revendiqué par le groupe al-Mourabitoune, intégré désormais au GSIM.

Quoi qu’il en soit, cette attaque contre la force Barkhane est survenu au lendemain de l’arrestation, à Menaka, de plusieurs « membres de groupes armés terroristes sévissant dans cette région frontalière du Niger » par les militaires français.

« Dans le strict respect du droit international, les commandos ont procédé à des fouilles permettant de saisir de l’armement, du matériel et des documents. Des personnes ont également été capturées afin de lever le doute sur leur contribution aux actions des groupes armés terroristes de cette région », a expliqué l’État-major des armées.

Source : Opex360
.
Revenir en haut Aller en bas
dam84
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 48
Localisation : Avignon
Points : 192
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Attentat à la voiture piégée contre un convoi de Barkhane   Ven 12 Jan 2018 - 15:34

R.I.P. et Condoléances aux familles

_________________________________________________
Ancien d'active, Ancien réserviste du Train et service de Santé.... silent
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1842
Age : 59
Localisation : Limoges
Points : 3403
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Attentat à la voiture piégée contre un convoi de Barkhane   Sam 13 Jan 2018 - 11:57

Le 11 janvier, trois militaires français ont été blessés (dont un gravement) lors d’une attaque suicide contre leur convoi menée avec un véhicule bourré d’explosifs (VBIED), sur l’axe reliant Ménaka à Indélimane, près de Gao, au Mali.

La date coïncidant avec le cinquième anniversaire du lancement de l’opération Serval, l’on pouvait penser que le Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin (Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans – GSIM), une organisation qui réunit plusieurs groupes jihadistes ayant fait les frais de l’intervention française, allait revendiquer cette attaque.



Finalement, l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS) a envoué, le 12 janvier, un communiqué à l’agence de presse mauritanienne ANI pour « proclamer sa responsabilité » de l’attaque ayant visé les militaires français ainsi que de celle menée en octobre dans la région de Tongo Tongo (Niger), au cours de laquelle 4 commandos des forces spéciales américaines avaient été tués. Cette dernière n’avait jusqu’à présent pas été revendiquée.

« Les soldats du califat ont attaqué hier jeudi 11 janvier au petit matin une colonne de l’armée française avec un véhicule piégé », a ainsi affirmé l’EIGS, qui a, par la même occasion, revendiqué plusieurs autres attaques au Mali, au Burkina Faso et au Niger.

A priori, il s’agirait de la première attaque de l’EIGS contre la force Barkhane au Mali. Cette organisation est dirigée par Adnan Abou Walid Al-Sahraoui, un ancien membre du Front Polisario ayant rejoint le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Après le rapprochement de ce dernier avec « Les signataires par le sang » de Mokthar Belmokthar pour former le groupe « al-Mourabitoune », Al-Sahraoui fit, en mai 2015, publiquement allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI ou Daesh). Mais ce ralliement fut officiellement accepté 18 mois plus tard, c’est à dire en octobre 2016.

En décembre dernier, il a été rapporté que le GSIM et l’EIGS avaient noué une alliance. Ce qu’a confirmé un récent rapport des Nations unies sur la situation au Mali. « La MINUSMA [mission de l’ONU, ndlr] a reçu des informations selon lesquelles les deux groupes agissaient en parallèle et probablement en collaboration », y lit-on.

Apparemment, le GSIM se concentre sur le nord et le centre du Mali tandis que l’EIGS est surtout présent dans la région frontalière avec le Niger.

Source : Opex360
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attentat à la voiture piégée contre un convoi de Barkhane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attentat à la voiture piégée contre un convoi de Barkhane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qué calor ! Comment lutter contre la chaleur ?
» Non recours contre l'état
» remède EFFICACE contre le mal des transports...
» CORSE: nouvel attentat contre une gendarmerie - Un de plus !
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Serval - Barkhane - Guerre du Mali-
Sauter vers: