Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TheBoss
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 52
Localisation : Bourges
Points : 594
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   Mer 26 Juil 2017 - 11:07

L'appareil est tombé près de la ville malienne de Gao, entre Ilouk et Azawa. Selon des sources onusiennes, il s'agirait d'un Tigre allemand.



Le crash (accidentel ou dû à des tirs, ce qui est possible puisque des combats avaient lieu au sol au même moment entre factions maliennes?) aurait coûté la vie à deux personnes (l'équipage selon toute vraisemblance). Mais ni la MINUSMA ni le ministère allemand de la Défense n'ont encore communiqué.

Le crash survient à quelques jours de la visite que la ministre de la Défense allemande doit effectuer au Mali; en effet Ursula von der Leyen se rendra dans la BSS la semaine prochaine.

Le 18 mars 2015, deux militaires néerlandais de la même force des Nations unies au Mali avaient péri dans l'accident de leur hélicoptère Apache qui s'était écrasé dans la région de Gao.

L'Allemagne a assuré la relève des Pays-Bas, qui ont rapatrié leurs CH-47 Chinook et AH-64 Apache.



Ce sont pas moins de huit hélicoptères que l'armée allemande va déployer au Mali.

Source : Lignes de défense / Ouest France
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 52
Localisation : Bourges
Points : 594
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   Mer 26 Juil 2017 - 11:10

Un porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilité du Mali (MINUSMA) a indiqué qu’un hélicoptère d’attaque allemand de type Tigre s’était écrasé, ce 26 juillet, dans la région de Gao.



Pour le moment, on ignore le sort de l’équipage allemand (un pilote et un chef de bord) et aucune cause pouvant expliquer la chute de cet hélicoptère n’a été avancée. L’on sait seulement qu’une équipe de secours a été envoyée vers la zone où l’appareil est tombé.

La perte de ce Tigre de la Bundeswehr survient quelques jours avant d’un déplacement au Mali d’Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense.

En janvier, le gouvernement allemand a décidé de renforcer sa participation à la MINUSMA, en portant ses effectifs militaires jusqu’à 1.000 soldats. Ce renfort devait permettre le déploiement, à Gao, de 4 hélicoptères NH-90 TTH et de 4 Tigre UHT.

Ce n’est pas la première fois qu’un hélicoptère d’attaque est perdu au Mali. En mars 2015, un AH-64 « Apache » néerlandais s’était écrasé à une vingtaine de kilomètres de Gao alors qu’il revenait de mission. Ses deux membres d’équipage y avaient laissé la vie.

Source : OPEX360
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 52
Localisation : Bourges
Points : 594
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   Jeu 27 Juil 2017 - 11:03

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a confirmé la mort des deux membres d’équipage de l’hélicoptère d’attaque Tigre, qui s’est écrasé le 26 juillet à environ 70 kilomètres au nord de Gao, alors qu’il effectuait une mission pour le compte de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA).



« Nous avons la triste certitude que deux soldats de la Bundeswehr ont donné leur vie pour notre pays », a déclaré Mme von der Leyen. « le décès de ces deux hommes dans l’exercice de leur fonction nous affecte énormément. J’aimerais dire aux familles et proches que nous sommes à leur côté. J’ai parlé avec la chancelière et elle m’a demandé d’exprimer sa plus profonde compassion », a-t-elle ajouté, lors d’une courte déclaration prononcée dans la soirée, à Berlin.

D’après un porte-parole des Nations unies, cet hélicoptère de la Bundeswehr surveillait des « affrontements au sol » peu avant sa chute. Selon des informations de l’hebdomadaire Der Spiegel, le pilote d’un second appareil a précisé que le Tigre a chuté brusquement, le « nez en avant », sans appel d’urgence ou de détresse de son équipage.

L’inspecteur général adjoint de la Bundeswehr, le vice-amiral Joachim Georg Rühle, a confirmé qu’il n’y avait eu « aucun appel de détresse » de l’équipage. « On ignore totalement » la cause de la perte de cet hélicoptère, dont il ne reste qu’une épave calcinée, mais « aucun indice » n’indique pour l’instant une « intervention extérieure ». En clair, il n’aurait a priori pas été touché par des tirs depuis le sol. En attendant d’en savoir plus, les vols des Tigre allemands sont « pour le moment suspendus ».

L’Allemagne a déployé quatre Tigre UHT pour les besoins de la MINUSMA. Ce n’est qu’à partir de mai dernier que ces appareils ont commencé leurs missions dans le nord du Mali. Cependant, il leur a fallu une dérogation aux règles imposées par la Bundeswehr. L’une d’elles fixait, par exemple, une limite de température maximale de 43°C pour utiliser ces hélicoptères. Cette valeur, calculée en fonction de la pression atmosphérique et de l’altitude, a été augmentée de 5°C pour les machines envoyées à Gao.

Par ailleurs, un rapport interne de la Bundeswehr s’inquiétait de la « perte d’expertise » de ses équipages de Tigre, susceptible de poser un « problème de sécurité des vols. »

Source : OPEX360
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 52
Localisation : Bourges
Points : 594
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   Jeu 10 Aoû 2017 - 4:31

Que s’est-il vraiment passé avant la chute hélicoptère d’attaque allemand Tigre UHT, le 26 juillet, au nord de Gao [Mali]? Un rapport d’enquête préliminaire du ministère allemand de la Défense vient de donner quelques précisions, sans pour autant apporter une réponse définitive sur la cause de ce drame.



Pour rappel, cet hélicoptère, qui était l’un des quatre Tigre déployés par la Bundeswehr à Gao pour le compte de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), a chuté brusquement, le « nez en avant », alors qu’il surveillait des « combats au sol » à 70 km environ au nord de Gao. Son équipage, constitué par le capitaine Thomas Müller et le commandant Jan Färber, deux officiers expérimentés, n’a pas survécu.

Selon le rapport d’enquête cité par l’agence Reuters, l’hélicoptère volait à 250 km/h, à 1.800 pieds d’altitude (environ 550 mètres), quand il a soudainement piqué du nez pour s’écraser 10 secondes plus tard et prendre feu.

Le document indique que, d’après les informations actuellement disponibles, quand le Tigre a « commencé à descendre », certaines de ses « parties se sont détachées, notamment les principales pales du rotor. »

Reste à voir pour quelle(s) raison(s), ce qui prendra encore du temps, comme l’a indiqué Jens Flosdorff, le porte-parole du ministère allemand de la Défense, étant donné que les enregistreurs de vol n’ont pas encore été totalement analysés. Aussi, il a mis en garde contre les conclusions hâtives, alors que certains, outre-Rhin, évoquent un possible défaut dans la maintenance de l’appareil.

D’après la Deutsche Welle, Airbus Helicopters n’a pas souhaité commenter le contenu de ce rapport préliminaire mais a précisé être disponible pour « appuyer les autorités » dans leur enquête.

En attendant, la Bundeswehr, qui a suspendu les vols de ses hélicoptères Tigre, a dit être en contact avec ses homologues française et espagnole, lesquelles disposent également du même type d’appareil, mais en version HAD (appui et destruction).

Quoi qu’il en soit, la presse d’outre-Rhin a rappelé que, initialement, les Tigre de la Bundeswehr ne devaient pas voler par des températures supérieures à 43°C. Or, pour la mission au Mali, cette limite a été augmentée de 5°C. Mais des restrictions demeurent pour l’ensemble des matériels envoyés au camp Castor, à Gao. Une situation ubuesque pour le quotidien Die Welt. « Tous les véhicules ne sont pas inutilisables à cause des conditions climatiques. Certains ne correspondent tout simplement pas aux normes allemandes. Si par exemple un airbag ou un feu arrière est défectueux, un 4×4 ne peut pas être utilisé. Y compris en Afrique », soulignait-il, en avril dernier.

Source : Opex360
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 52
Localisation : Bourges
Points : 594
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   Sam 12 Aoû 2017 - 12:14

S’il est encore trop tôt pour connaître les causes qui ont provoqué la chute d’un hélicoptère d’attaque Tigre UHT allemand au Mali, en juillet, Airbus joue la carte de la prudence. En effet, le groupe européen a diffusé une note dans laquelle il met en garde ses clients contre des « conditions potentiellement risquées de navigabilité » de ce type d’appareil.



« En l’absence d’information sur l’état de l’enquête (des autorités allemandes), Airbus a transmis une note à tous les opérateurs de l’appareil afin de les informer de ‘conditions potentiellement risquées’ de navigabilité », a en effet indiqué, le 11 août, un porte-parole d’Airbus Helicopters.

« Aucune cause ne peut-être écartée », a ajouté ce porte-parole, avant de préciser qu’Airbus n’était « pas associé » à la commission d’enquête allemande chargée de déterminer les raisons qui ont causé la perte d’un des 4 hélicoptères Tigre UHT déployés par la Bundeswehr à Gao, au titre de sa participation à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA).

D’après un rapport préliminaire du ministère allemand de la Défense, le Tigre qui s’est écrasé à 70 km au nord de Gao, le 26 juillet, volait à 250 km/h, à 1.800 pieds d’altitude, quand il a brusquement piqué du nez. Et lors de sa chute, qui a duré 10 secondes, il aurait perdu certaines pièces, dont les pales de son rotor.

Un porte-parole d’Airbus Allemagne a expliqué que cette mise en garde sur les conditions de navigabilité fait partie d’une procédure destinée à informer les utilisateurs du Tigre, dont la France, l’Espagne et l’Australie.

« Comme nous ne pouvons exclure quoi que ce soit concernant les causes du crash pour le moment car la situation n’est pas claire du tout, nous nous devons de diffuser une mise en garde. Et parce que la situation n’est pas claire, nous ne pouvons effectuer de recommandation », a-t-il dit.

Si la France n’a pas soulevé de problèmes majeurs avec ses hélicoptères Tigre, qu’elle a utilisés maintes fois en opérations (Afghanistan, Libye, Mali, Centrafrique), ce n’est pas le cas de l’Australie, qui a décidé de retirer les siens du service, ses 22 exemplaires, en version ARH, présentant « 76 lacunes en matière de capacité » dont « 60 critiques ». En outre, Canberra estime leur maintien en condition opérationnelle trop coûteux.

Sources : Opex360
Revenir en haut Aller en bas
TheBoss
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 52
Localisation : Bourges
Points : 594
Date d'inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   Mer 16 Aoû 2017 - 11:34

Après la perte d’un hélicoptère d’attaque allemand Tigre UHT dans le nord du Mali, en juillet, l’Australie a décidé de suspendre de vol les 22 appareils de ce type (version ARH pour Armed Reconnaissance Helicopters) actuellement en dotation au sein de ses forces terrestres. Cependant, cette restriction pourra être levée en cas d’urgence.



Cette mesure a été prise en raison de la mise en garde adressée par Airbus contre des « conditions potentiellement risquées de navigabilité » tant que ne sont pas connues les causes de la perte du Tigre de la Bundeswehr. Pour rappel, ce dernier aurait perdu les pales de son rotor alors qu’il venait d’amorcer une chute qui aura duré 10 secondes.

Un porte-parole du ministère australien de la Défense a précisé que les opérations des [hélicoptères] Tigre étaient désormais limitées aux vols essentiels. « La Défense consulte le groupe Airbus […] pour examiner les avis récents. Aucune nouvelle information relative à l’enquête sur l’accident n’a été reçue », a-t-il dit.

« Comme nous ne pouvons exclure quoi que ce soit concernant les causes du crash pour le moment car la situation n’est pas claire du tout, nous nous devons de diffuser une mise en garde. Et parce que la situation n’est pas claire, nous ne pouvons effectuer de recommandation », avait expliqué un porte-parole d’Airbus Helicopters après la diffusion de sa mise en garde.

Cela étant, les Tigre de l’armée australienne ont souvent fait l’objet de dures critiques à Canberra. Un rapport publié en 2016 dénonçait ainsi 76 lacunes « en matière de capacité » et un coût de maintien en condition opérationnel (MCO) beaucoup trop élevé par rapport à ce qui avait été initialement prévu. D’où la décision de les retirer du service en 2020. Décision annoncé dans le dernier Livre blanc australien sur la Défense.

Parmi les utilisateurs du Tigre, et outre l’Allemagne et l’Australie, qui ont dont décidé de clouer leurs appareils au sol sauf en cas d’urgence, l’Espagne n’a pas clairement précisé ses intentions. « L’armée suivra les recommandations techniques du constructeur une fois qu’il aura effectué les enquêtes nécessaires et vérifier ce qui a pu cause l’accident » du Tigre de la Bundeswehr, a simplement indiqué le ministère espagnol de la Défense.

Quant à la France, aucune mesure particulière n’a été annoncée. Apparemment, les Tigre de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) continuent d’être utilisés en opération.

Source : Opex360
Revenir en haut Aller en bas
PAPY GEGE
Chef d'Etat Major des Armées
Chef d'Etat Major des Armées
avatar

Nombre de messages : 6256
Age : 70
Localisation : BAUGE MAINE ET LOIRE
Points : 6263
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   Mer 16 Aoû 2017 - 12:34

scratch  Problème de version, pièces détachées d'origine ou sous licence. Il est vrai que beaucoup de questions peuvent être soulevées, mais combien de crash dans l'Alat depuis que l'appareil est opérationnel Question Question
Revenir en haut Aller en bas
parisljm
Seconde classe
Seconde classe


Nombre de messages : 7
Age : 79
Localisation : 50
Points : 7
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   Jeu 17 Aoû 2017 - 3:12

vous voyez une voiture qui perds son moteur ou ses roues en cours de route...? ca rappelle les sabotages de certains infiltres en 39/45 et pendant la guerre d algerie LP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crash d'un Tigre allemand de la MINUSMA près de Gao
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos Kiddy Comfort Pro (4* crash test TCS) - groupe 1/2/3
» Les navires Allemand dans le port d'Ostende de 1940 à 1944
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves
» patrouilleur allemand 1917 - k132
» Pointe du Hoc : le blockhaus allemand ouvre demain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Les opex :: Serval - Barkhane - Guerre du Mali-
Sauter vers: