Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le CRR-FR en exercice OTAN en Bulgarie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BTR
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 185
Age : 58
Localisation : b
Points : 676
Date d'inscription : 07/12/2015

MessageSujet: Le CRR-FR en exercice OTAN en Bulgarie   Ven 17 Mar 2017 - 13:42

C’est dans la lumière blafarde de la tente surchauffée du CJOC (centre des opérations combinées interarmées) que l’on effleure le savoir-faire du Corps de réaction rapide France (CRR-FR), habituellement basé à la citadelle Vauban à Lille et téléporté durant deux semaines au fin fond de la Bulgarie et d'un camp américain de l'OTAN.
Dans le cœur de l’état-major multinational, une cinquantaine d’officiers et de sous-officiers enchaînés à leur ordinateur portable s'efforce de mettre en cohérence les outils des guerres modernes, renseignement, marine, air, représentants des brigades alliées, hélicoptères, appuis feux, forces spéciales, génie, logistique, conseillers politiques, juridiques, culturels, actions civilo-militaires, cyber, influence, médias, réseaux sociaux réunis dans la StratCom, la communication stratégique... Une usine à bataille !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous sommes là dans un « jeu », fabriqué par le Joint Warfare Centre de l'OTAN de Stavanger en Norvège. L'exercice réunit 1 150 soldats et civils de 22 nations de l'Alliance et 5 partenaires. Le CRR-FR est venu chercher la certification OTAN comme Poste de commandement interarmées de théâtre à dominante terrestre (JTF HQ ICC Land, dit l’acronyme de l’OTAN mais ici, l’anglais est de rigueur). Les 400 militaires de 14 pays du corps lillois sont passés au crible durant deux semaines d’un scénario crédible d’une opération au Arnland, un pays fictif mais pas très éloigné géographiquement de la Russie… Bombardés par des centaines d’incidents fictifs et scrutés par des évaluateurs otaniens du Shape à Mons sur un bon millier de critères.
Le déploiement logistique et des réseaux informatiques, assuré par le 41e RT de Douai, a réclamé une attention particulière avec 4 trains, 250 wagons et 26 000 tonnes de matériels traversant l'Europe !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Devant les trois écrans numériques et la cinquantaine de militaires (une dizaine de permanents du CRR, les autre sont formés sur place), l'expérimenté colonel Martini s'illustre en chef d'orchestre militaire. Face à lui, au premier rang, un battle captain, le capitaine Alban, 36 ans, originaire de Tourcoing, issu du génie et du 2e REG de Saint-Christol. Il surveille en permanence le flux d'infos qui remonte des différentes divisions, brigades, composantes et éléments. Il s'agit, si possible, de lever le brouillard de la guerre. " Je trie les informations, un événement pour une brigade n'est pas forcément important pour le général de corps d'armée qui commande l'opération ", observe le jeune officier qui prépare l'Ecole de guerre. Cette expérience (état-major opératif et travail interallié) lui sera précieuse durant la carrière : " Mon chef est belge, son supérieur est italien et je travaille avec un Danois et un Hongrois. Nous sommes tous complémentaires. "

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le major Alain, un commandant belge de Tournai en poste à Lille depuis deux ans, est un des coordonnateurs du CJOC. Il décrit l'effervescence des lieux concentrés sur la bataille fictive : " Quand plusieurs incidents se produisent en même temps, il y a parfois beaucoup de bruit et la tension nerveuse est fatigante. Mais cette souplesse des collaborations, ce niveau de réflexion sont passionnants. Quand un incident se produit, il faut trouver et coordonner les moyens et prendre les mesures adéquates le plus rapidement possible. "

Ce matin-là au Arnland, trois soldats canadiens ont été tués et une trentaine est blessée (dans le jeu, on vous rappelle !). Il s'agit de sécuriser la zone en urgence, d'expédier le service de santé pour prioriser l'urgence humaine, d'envoyer des hélicoptères pour récupérer les blessés, de prévenir le Canada, la nation hôte, la presse... On aimerait que ce soit aussi transparent dans la vie réelle !

Le CRR-FR est appelé à prendre au 1er juillet l’alerte annuelle JTF et devrait la reprendre dès 2020 car il fait désormais partie d'un top 3 officieux des neufs quartiers généraux équivalents, avec les Britanniques de l’ARCC et les Germano-Néerlandais du 1GNC. Il pourrait commander une petite opération interarmées (SJO, Small Joint Operation) allant jusqu’à 20 000 soldats.

" Cette exercice était une opportunité exceptionnelle de travailler avec réalisme. Il y a bien longtemps qu'un corps n'avait pas déplacé son poste de commandement à plus de 2 000 km avec 900 postes de travail et 200 conteneurs. Il y a du répondant, un savoir-faire de l'état-major et des transmetteurs. Quelque part, c'est la crédibilité de l'armée française qu'on vient prouver ", assure le général Thierry Corbet, le commandant du CRR-FR.
Revenir en haut Aller en bas
BTR
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 185
Age : 58
Localisation : b
Points : 676
Date d'inscription : 07/12/2015

MessageSujet: Re: Le CRR-FR en exercice OTAN en Bulgarie   Lun 20 Mar 2017 - 12:33

Pour réaffirmer son savoir-faire et ses compétences, le Corps de réaction rapide-France (Crr-fr) - état-major de l’armée de Terre française situé à Lille - a entamé depuis l’été 2016 une série d’exercices basés sur un scénario fictif de crise internationale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans cette optique, Trident Jaguar 2017, phase finale de certification menée depuis Stavanger en Norvège et Novo Selo en Bulgarie, a mobilisé pas moins de 1.150 militaires et civils et 27 nations, toutes armées confondues. « C’est une opportunité exceptionnelle et unique de s’entraîner avec un réalisme poussé à l’extrême », explique le général de corps d’armée Thierry Corbet, commandant le Crr-Fr. « Le fait d’avoir des équipes d’évaluation extérieures au corps permet par ailleurs de vérifier que nos procédures ont été bien écrites et que notre organisation est adaptée aux besoins de l’opération ; cela permet également de mettre le doigt sur d’éventuels dysfonctionnements. »

« Être capables d’intégrer les personnels de renfort interarmées et multinationaux dans un temps le plus court possible »

Objectif de l’exercice : démontrer les aptitudes du Crr-Fr à planifier et conduire une opération Otan d’envergure et de complexité limitées. « On attend de ce type d’état-major multinational d’avoir un noyau-clé formé et compétent », ajoute le général Corbet « Nous devons être capables d’intégrer les personnels de renfort interarmées et multinationaux dans un temps le plus court possible pour commander immédiatement l’opération. L’intérêt de ces exercices est de montrer que l’on a cette capacité en une semaine quasiment d’intégrer 200 personnes supplémentaires, et de conseiller le commandeur pour prendre une décision. »
Déployé en Bulgarie sur la base militaire de Novo Selo (Bulgarie) du 1er au 17 mars 2017, le corps de réaction rapide France (Crr-Fr) de Lille a conduit Trident jaguar 2017, exercice de certification avant une prise d'alerte OTAN annuelle à l’été 2017.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Déploiement logistique majeur pour l’armée française, Trident Jaguar a démarré dès début janvier 2017 pour le 41e régiment de transmissions de Douai, afin d’acheminer à bon port les 2.600 tonnes d’équipements à 2.500 km de distance et mettre en place 200 shelters sur la base militaire de Novo Selo. « C’est un déploiement inédit », complète le général de brigade Jean-Jacques Pellerin, chef de la division SIC-Cyber défense au sein du Crr-Fr. « Habituellement, pour une relève en opération extérieure, nous arrivons sur un théâtre d’opération déjà déployé. Pour cet exercice, nous avons géré toute la phase d’acheminement des équipements et assuré le déploiement des systèmes. La phase de désengagement sera sans doute la phase la plus délicate avec la fatigue des personnels, les conditions météo parfois difficiles ou les délais très contraints. Nous sommes en effet tenus de tenir les délais contractualisés avec la SNCF, de charger les trains en temps et en heure, avec un séquencement très précis. C’est une manœuvre dans la manœuvre ! »
« Il y a bien longtemps qu’un corps n’avait pas décidé d’organiser un déploiement à une telle distance pour mettre sur pied son PC », a souligné le Général Cordet. « C’est une vraie réussite logistique qui crédibilise les savoir-faire et renforce la réputation de l’armée française. »

Lien article : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Le CRR-FR en exercice OTAN en Bulgarie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rassemblement naval à Den Helder pour Brilliant Mariner 2006
» Un chasseur de mine français dans l'escadre OTAN
» Europe de la défense // Otan ?
» Exercice de sophro rapide par tapotement
» Accusation d'utilisation d'enfants par l'OTAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Exercices militaires.-
Sauter vers: