Materiel-militaire.com

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fermetures de garnisons 2008-2012

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mar 1 Avr 2008 - 0:12

Source : Libération 01-04-2008 (poisson d'avril ?)

Les villes de garnison vont souffrir. Selon un document interne de l’état-major de l’armée de terre, dont nous avons eu connaissance, une trentaine de garnisons vont être fermées d’ici à 2012 et plus d’une dizaine de régiments dissous. Ce document, daté du 4 février 2008, concerne les «opérations domaniales et infrastructures», liées à la réorganisation des armées entreprise dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP). Ce «document de travail» peut encore faire l’objet de quelques «arbitrages», précise un proche du dossier, mais il trace un portrait de ce que sera l’armée de terre vers 2010.


Unités transférées. L’idée de base est de «densifier» les implantations, comme pour la carte judiciaire ou hospitalière. Des unités seront supprimées, d’autres transférées. La liste de ce que les militaires qualifient d’«abandon de garnison» est longue :
Limoges,
Lunéville,
Versailles (partiellement),
Noyon,
Saarburg (Allemagne),
Bourg-Saint-Maurice,
Senlis,
Bitche,
Laon-Couvron,
Commercy,
Fontevraud (partiellement),
Charleville-Mézières,
Sourdun,
Joigny,
Chaumont,
Dieuze,
Rambouillet,
Châteauroux,
Arras,
Givet,
Briançon et
Barcelonnette.

S’y rajouteraient de plus petites implantations : Château-Chinon, Fourchambault, Guéret, Neuvy-Pailloux, Tulle, Langres, Saint-Florentin et Bruz.

Cette liste montre que le quart nord-est du pays est très touché, et que les fermetures ont souvent lieu dans des zones qui connaissent déjà des difficultés économiques. Mais le ministre de la Défense, Hervé Morin, ne cesse de répéter que «la Défense n’a pas vocation à faire de l’aménagement du territoire». Un discours qui séduit les états-majors, mais qui inquiète d’autres officiers. «Certes, explique l’un d’eux, mais nous avons aussi vocation à faire du lien social.»

Quant aux unités appelées à disparaître, la liste est longue :
les 8e, 12e et 402e régiment d’artillerie,
les 1er, 2e et 5e régiment du génie,
le 6e régiment de commandement et de soutien, le 517e régiment du train, le 601e régiment de circulation routière, l
e centre d’entraînement commando de Givet, le centre national d’aguerrissement à la montagne, le centre d’instruction et d’entraînement au combat en montagne et
plusieurs unités du commissariat (4) et du matériel (7).

Génie. Des états-majors passeraient à la trappe, comme l’EMF 3 et l’EMF 4, ainsi que ceux des brigades du génie et de l’artillerie. Outre ses fermetures, de nombreux régiments vont déménager : ainsi l’Ecole d’application de l’infanterie quittera Montpellier pour Saumur ou Draguignan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mar 1 Avr 2008 - 0:20

Compte-tenu que Chalons, Hagenau, Illkirch, Metz, Souges ne figurent pas sur les abandons de garnisons, selon d'autres sources (fiabilité incertaine ) :
le 61°RA déménagerait de Chaumont à Metz (en lieu et place du 2°Rg ?)
le 2ème régiment de hussards, le 28ème groupe géographique et l'état-major de la brigade de renseignement déménageraient à HAGUENAU
le 13°RDP de Dieuze à Souges
Revenir en haut Aller en bas
SERGENT CHAR
Lieutenant Colonel
Lieutenant Colonel
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 28
Localisation : .
Points : -177
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mar 1 Avr 2008 - 0:36

Le 517e RT rejoins le 516e à Toul pour faire un pool appui-mobilité visiblement ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mar 1 Avr 2008 - 0:55

Toujours d'après Libé (le blog)

Selon le document que nous publions (voir notes précédentes), trois armes seront particulièrement touchées. Voici les mesures contenues dans le document, en date du 4 fevrier.

Artillerie:

Dissolution de la Brigade d'artillerie à Haguenau et création, à la place, du Centre de mise en oeuvre (CMO) à Draguignan

Dissolution des 8ème RA de Commercy, du 12ème RA d'Haguenau à l'exception de la batterie Cobra qui sera transférée au 1er RA de Belfort et du 402 ème RA de Chalons en Champagne.

Transferts du 57 ème RA de Bitche à Montpellier, du 61 ème RA de Chaumont à Metz et du 1er RAMa de Laon-Couvron à Châlons en Champagne.

Génie:

Dissolution de la Brigade du génie à Strasbourg et création d'un CMO à Angers

Dissolution des 1er RG d'Illkirch, 2ème RG de Metz et 5ème RG de Versailles.

Transferts du 3ème RG de Charleville-Mésières à Metz, ainsi que de deux unités rattachées à l'actuelle Brigade du génie : le 2ème RD de Fontevraud à Draguignan et le 28ème GG de Joigny à Haguenau.

Train:

Dissolution des 15 ème BT de Limoges, du 6 ème RCS de Douai, du 517 RTRN de Chateauroux, du 601ème RCR d'Arras.

Transfert des 503 ème RTRN de Souge à Nïmes, du 519 ème RTRN de La Rochelle à Toulon (partiellement) et du 1er RMED de Metz à La Valbonne.
Revenir en haut Aller en bas
boniface
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

Nombre de messages : 560
Age : 75
Localisation : Paris
Points : 303
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mar 1 Avr 2008 - 12:54

Allons jusqu'au bout de la politique pronée par la RGPP et décidons une bonne fois pour toute que la France est désormais un pays neutre qui n'a plus besoin d'armée...Au moins les choses seront claires !

JMB
Revenir en haut Aller en bas
Daneck
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1582
Age : 39
Localisation : Epernay
Points : 1554
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mer 2 Avr 2008 - 10:26

Un dossier assez complet du journal L'Union de ce jour, sur l'avenir des régiments de la région Champagne Ardennes. On parles du 1er RAMA de Laon qui arriverait à Châlons en Champagne, à la place du 402ème RA.

C'est sur le lien ci-dessous :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/50661741@N05/
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3469
Age : 74
Localisation : Val-de-Marne
Points : 2603
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mer 2 Avr 2008 - 10:57

boniface a écrit:
Allons jusqu'au bout de la politique pronée par la RGPP et décidons une bonne fois pour toute que la France est désormais un pays neutre qui n'a plus besoin d'armée...Au moins les choses seront claires !

JMB

Je crains fort que les années à venir ne soient pas des années "militaires".
Il est clair que la volonté politique de notre pays, n'est pas de créer des régiments, mais d'en dissoudre, et de garder des unités capables d'aller se battre en opérations extérieures...Je parle pour l'Armée de Terre...Mais ce forum n'est pas un lieu crée pour débattre de ce problème, j'arrêterais donc ma reflexion.
Une chose est certaine, l'armée de grand-papa, de papa et celle que les gens de ma génération ont connue, c'est bien fini et nini.... Sad
Revenir en haut Aller en bas
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3469
Age : 74
Localisation : Val-de-Marne
Points : 2603
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mer 2 Avr 2008 - 12:16

Je viens d'aller faire un tour sur le site du journal Libération !
Edifiant et dramatique ! Plus de 20 garnisons vont disparaître dans les prochaines années, et les régiments du génie vont être très durement touchés !!!
Question de budget et de choix de défense très certainement...
Allez voir sur internet, vous ne serez pas déçus (ou acheter le journal)
Je ne pense pas que ce soit un poisson d'avril ! Malheureusement...
Mais c'est ainsi. Nous n'y pouvons rien. On peut se consoler en pensant qu'il y aura toujours des camions et des blindés à étudier et à photographier...Pour le reste, c'est une grande coupe sombre qui ne me plaît guère...France, ton Armée fout le camp...Réveille-toi !
jcj
Revenir en haut Aller en bas
Torf51
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée


Nombre de messages : 4347
Age : 33
Localisation : Mourmelon Suippes Mailly ... et autres
Points : 2285
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mer 2 Avr 2008 - 12:38

Un lien vers le site du journal l'Union, d'Aujourd'hui, c'est navrant et triste!!!
Bonne lecture tout de même!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La nouvelle refonte de l’armée de terre n’épargnera pas la région. L’Aisne et les Ardennes perdraient chacun un régiment. Dans la Marne, la dissolution du 402e RA est déjà programmée.

Un régiment de moins par département

LES jours du 3e régiment du Génie à Charleville-Mézière, du centre commando de Givet, du 1er régiment d’artillerie de marine de Laon et du 402e régiment d’artillerie de Châlons-en-Champagne sont comptés. Un coup dur pour les départements concernés quand on sait que les retombées économiques d’un régiment sont estimées, en moyenne, à 30millions d’euros par an.
Le site internet de Jean-Dominique Merchet, journaliste spécialisé dans la Défense, confirmait hier des rumeurs insistantes en s’appuyant sur un document de travail de l’état-major de l’armée de terre du 4février.
La réforme en cours des armées a pour but de réaliser des économies budgétaires, tout en améliorant leur efficacité. Objectifs : passer de 120.000 soldats à 85.000 et de 24.000 personnels civils à 7.000 à l’horizon 2014. Et économiser 4,1milliards d’euros entre 2009 et 2014 , auxquels il faut ajouter 1,9 milliard par an à partir de 2015.
Méthode : regrouper ou supprimer des régiments, faire appel à des sous-traitants privés pour l’alimentation, l’habillement ou les travaux d’infrastructure.


56 sites abandonnés

L’audit sur les capacités militaires de la France préconise, dans sa version du 25mars (1), de « mettre fin à la dispersion excessive des régiments », en créant 87 bases de défense « d’au moins 1.800 personnes voire 3.200 personnes » et en « évacuant 56 sites ».
Il suggère de rationaliser le soutien, l’administration générale et les achats. Il est écrit noir sur blanc qu’il faut « supprimer toutes les implantations isolées ou inférieures à 1.000 personnes lorsque la localisation ne s’impose pas ».
L’armée, officiellement, ne confirme pas ces informations. Le commandant Patrick Simo, chargé de la communication de la région militaire Est, se montre carrément agacé par ces fuites. « Le 8avril, le ministre de la Défense rencontre les chefs de corps. Le Livre blanc de la Défense doit paraître en mai. La convergence de sa parution avec les conclusions des 29 groupes de travail aboutira à la nouvelle carte de l’armée de terre. Dire quoi que ce soit avant est prématuré. Les préconisations d’un des 29 groupes de travail, quand bien même celles-ci peuvent apparaître pertinentes sur certains points, ne peuvent pas préfigurer la décision finale. »

Les limites des économies

Sous couvert d’anonymat, un colonel rappelle aux politiques que les objectifs économiques ont des limites : « Le budget des armées est l’assurance-vie des hommes qui sont engagés en Afghanistan et ailleurs. C’est aussi l’assurance-vie de la France. Il faut garder ça à l’esprit. D’autant que ces réorganisations coûtent elles-mêmes beaucoup d’argent. Il faut aussi souligner que cette réforme épargne tous ces hauts fonctionnaires civils du ministère. Des intouchables à 10.000€ par mois ! »
Un autre officier, lui aussi soumis à l’obligation de réserve, insiste sur les limites de l’externalisation : « Napoléon avait militarisé le transport parce que les civils abandonnaient leur poste quand cela chauffait trop. Si on peut sous-traiter la maintenance des véhicules commerciaux, il y a des tâches dont les militaires ne peuvent pas se séparer ».

Christophe Perrin

Hervé Morin « ne confirme rien »

Une trentaine de garnisons vont être fermées d'ici à 2012 et plus d'une dizaine de régiments dissous, selon un document interne de l'état-major de l'armée de terre.
« Je ne confirme rien du tout, ce sont des documents de travail propres à l'armée de terre », a déclaré hier Hervé Morin, le ministre de la Défense affirmant n'avoir « pas encore vu la moindre liste ». « Ça n'a pas de sens », a-t-il ajouté.
Le document, daté du 4 février 2008, concerne des « opérations domaniales et infrastructures » liées à la réorganisation des armées dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP). Le ministre de la Défense a fait valoir que ces questions feront l'objet d'une « réflexion interarmée », autrement dit associant les trois armes (terre, air et marine), et qu'elle devra « intégrer l'ensemble des priorités du Livre blanc » sur la défense et la sécurité nationale, attendu désormais en mai.
Réaffirmant que la défense n'avait pas « pour vocation première de faire de l'aménagement du territoire », Hervé Morin a cependant affirmé que les décisions sur la réorganisation de l'armée de terre devront « intégrer des problématiques d'aménagement du territoire » et supposent « des politiques de développement » ainsi qu'une approche « interministérielle ».


***

Haute-Marne : deux unités sur la sellette

Deux unités de Haute-Marne seraient menacées, le 61e régiment d'artillerie de Chaumont-Semoutiers, qui compte environ 900 personnels militaires et civils, et l'Etablissement du matériel de Langres, où sont affectées environ 80 personnes.
Unique régiment de renseignement équipé de drones, le 61e RA pourrait être transféré au 1er régiment d'hélicoptères de combat de Phalsbourg (Moselle). Cette ville pourrait également intégrer l'Etablissement du matériel de Langres au sein de la 15e base de soutien des matériels.
« Est-ce là le soutien promis par le gouvernement aux territoires les plus fragilisés ? Où sont les mesures annoncées par le président de la République en faveur de ces territoires en difficulté ? », s'interroge dans un communiqué Jean-Paul Bachy, président PS de la région Champagne-Ardenne.

F.D.
Les garnisons et régiments dans le collimateur


Seraient supprimées les garnisons de Limoges, Lunéville, Versailles (partiellement), Noyon, Saarburg (Allemagne), Bourg-Saint-Maurice, Senlis, Bitche, Laon-Couvron, Commercy, Fontevraud (partiellement), Charleville-Mézières, Sourdun, Joigny, Chaumont, Dieuze, Rambouillet, Châteauroux, Arras, Givet, Briançon et Barcelonnette.
De plus petites implantations doivent également être dissoutes à Château-Chinon, Fourchambault, Guéret, Neuvy-Pailloux, Tulle, Langres, Saint-Florentin et Bruz. La liste des unités amenées à disparaître compte les 8e, 12e et 402e régiments d'artillerie, les 1er, 2e et 5e régiments du génie, le 6e régiment de commandement et de soutien, le 517e régiment du train, le 601e régiment de circulation routière, le centre d'entraînement commando de Givet, le centre national d'aguerrissement à la montagne, le centre d'instruction et d'entraînement au combat en montagne et plusieurs unités du commissariat et du matériel.


***


Pourquoi le 1er Rama de Laon est


Publicité
menacé

L'artillerie est l'une des armes les plus concernées par les réductions budgétaires selon un observateur avisé des questions militaires. A cet égard, l'avenir du 1er régiment d'artillerie de marine de Laon-Couvron, qui compte moins de 1.000 hommes, apparaît fragile. « Les canons de 155 AUF1 de ce régiment sont des bonnes armes mais on en a déployés quatre en Yougoslavie et 4 au Liban en 25 ans. C'est beaucoup d'argent dépensé pour pas grand-chose. »
Alors qu'un rapport récent estime à 30 % la surcapacité de l'artillerie française, la suppression du 402e RA de Châlons, du 8e RA de Commercy et du 12e RA de Strasbourg n'y suffiront pas. Qu'adviendra-t-il du 1er Rama ? « Je ne comprends pas pourquoi il déménagerait à Châlons où ce régiment serait à l'étroit », explique Jean-François Brillant, de l'association « Servir et Défendre ».
Au sein du régiment, nul doute que les militaires et les personnels civils de Laon-Couvron étaient hier à l'affût de la moindre information. « C'est normal puisque cela peut avoir des conséquences familiales, professionnelles pour les épouses », commente le lieutenant Frédéric Greveldinger : « Mais il faut arrêter avec ces bruits. En l'occurrence, c'est une hypothèse parmi 28 autres. La vérité, c'est que rien n'est encore décidé ».
Certains n'ont-ils pas intérêt à lancer des ballons sondes pour tester les réactions locales ? La semaine dernière, le bruit courait que le régiment de marche du Tchad de Noyon serait regroupé avec le 1er Rama à Laon. Autant d'incertitudes qui poussent le mairie de Laon à ne faire aucun commentaire.
Le député PS de la circonscription, René Dosière, lui, n'est pas choqué par une réorganisation « si celle-ci permet aux soldats d'être mieux équipés et mieux entraînés ». « Je suis d'accord avec Morin. L'armée n'a pas vocation à faire de l'aménagement du territoire. » Mais l'élu prévient : « L'armée ne peut pas se comporter comme un patron-voyou qui abandonne un site du jour au lendemain. Il faut que les ministères travaillent ensemble pour trouver une solution ».

Châlons, le 402e RA sera dissouss


Châlons-en-Champagne va perdre le 402e régiment d'artillerie. La dissolution de l'unique régiment de défense antiaérienne sol-air moyenne portée de l'armée de terre est prévue d'ici à 2012 dans le cadre de la réorganisation des armées.
Le 402e RA est doté depuis 1964 du système de missiles Hawk qui arrive en fin de vie. Son retrait du service prévu avant 2012 devrait coïncider avec la fin du déploiement du nouveau système sol-air moyenne portée terrestre (SAMPT) qui a été confié à l'armée de l'air.
« C'était déjà dans les tuyaux depuis deux ans », confirme le colonel Philippe Boisgontier à la tête du régiment depuis 2006. Le 402e RA compte environ un millier de personnels militaires et civils. Plus d'un tiers est régulièrement engagé dans des missions d'opérations extérieures (Côte d'Ivoire, Djibouti, Guyanne, Afghanistan, Liban actuellement).
Selon le colonel Boisgontier, une partie du personnel resterait sur place pour être intégré au régiment qui devrait succéder au 402e. Il pourrait s'agir du 1er régiment d'artillerie de marine de Laon, qui compte environ 950 personnes.
Une autre partie devrait rejoindre la nouvelle plate-forme militaire du camp de Mourmelon proche qui va servir de parc de matériels et de services à toutes les unités d'artillerie qui viennent s'y entraîner. D'autres personnels pourraient être mutés dans deux régiments d'artillerie dotés de missiles sol-air de très courte portée, le 57e RA de Bitche (Moselle) et le 54e RA d'Hyères (Var).
Créé à Metz en 1923, le 402e régiment d'artillerie « de défense contre aéronefs » a déjà été dissous deux fois, la première en 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la deuxième en 1962 après la guerre d'Algérie.
Recréé, il s'est installé en 1966 au quartier Foch de Laon. Dix ans plus tard, en 1976, il a déménagé au quartier Corbineau à Châlons-en-Champagne où il a succédé à l'Ecole d'application de l'artillerie (EAA), transférée à Draguignan (Var).
« La dissolution d'un régiment est toujours un moment assez lourd. Une page se tourne », commente, déjà nostalgique, le colonel Boisgontier, qui devrait quitter le régiment en juin prochain.
Quant aux élus châlonnais, ils paraissent rassurés. « Châlons restera une place militaire importante. Nous en avons eu l'assurance par le ministère de la Défense. Non seulement un autre régiment succédera au 402e RA, mais Châlons va bénéficier de l'extension des compétences du camp de Mourmelon », assure le maire UMP Bruno Bourg-Broc. « La place stratégique militaire de Châlons sort renforcée », se félicite Benoist Apparu, adjoint au maire et député UMP de la Marne.
Ville traditionnelle de garnison et siège de l'état-major de la 1re Brigade mécanisée, Châlons-en-Champagne, 49.000 habitants, compte 1.400 militaires.


Départ du 3e Génie de Charleville : « Ce serait une catastrophe ! »

Le 3e régiment de Génie à Charleville-Mézières emploie 1.080 personnes dont 480 familles qui consomment sur place, sont logées en ville ou dans les environs proches, qui ont des enfants fréquentant les écoles, les collèges, les lycées et même les formations post-bac locales. « Le régiment représente un poids énorme dans la vie et l'économie de la ville », dit Claudine Ledoux. « Son départ serait une catastrophe ! » Le maire du chef-lieu ardennais, et vice-présidente du conseil régional, veut croire que le document de travail en question est encore « susceptible d'arbitrages ».
Claudine Ledoux appelait hier à un « front commun » ; elle a d'ailleurs invité les parlementaires ardennais, les présidents des conseils général et régional, le maire de Givet, et les présidents des deux associations de maires pour une réunion de crise qui aura lieu demain.
Claudine Ledoux estime qu'en plus des arguments socio-économiques à faire jouer, celui du lien armée-nation, « particulièrement fort au chef-lieu ardennais », pourrait compter.
Alors que le député PS Philippe Vuilque appelait hier à une « mobilisation générale », on tentait de rassurer de l'autre côté de l'hémicycle. « Rien n'est décidé ! », insistait Bérengère Poletti. « J'ai rencontré François Fillon ce matin et lui ai demandé un rendez-vous pour évoquer la problématique de l'aménagement du territoire. On ne peut pas faire ça aux Ardennes ! » La députée ardennaise a, par ailleurs, obtenu un rendez-vous auprès du ministre de la Défense pour le 15 avril, auquel elle convie tous les parlementaires ardennais.
Patrick Flaschgo
Revenir en haut Aller en bas
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3469
Age : 74
Localisation : Val-de-Marne
Points : 2603
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mer 2 Avr 2008 - 12:57

En lisant ces infos, je me suis mis à fredonner La Marseillaise, et j'ai enchaîné avec La Madelon...Juste comme çà....parceque ces deux airs me venaient à la tête...
jcj
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Chef d'Etat Major des Armées
Chef d'Etat Major des Armées
avatar

Nombre de messages : 7413
Age : 61
Localisation : Reims, Epernay, Chalons en Champagne.
Points : 5531
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Le 3ème Régiment du Génie suite.   Jeu 3 Avr 2008 - 7:48

Départ du 3e Génie : quelles répercussions ?
journal l'Union du 3 avril 2008


Le départ du 3e Génie ne mortifiera pas le quartier du Faubourg de Pierre. Scolarité, commerce, logement, les répercussions se diluent sur l'ensemble de la ville.


« IL est difficile de déterminer l’impact qu’a le 3e Génie sur notre chiffre d’affaires mais sur l’ensemble de l’année, les militaires ne sont pas beaucoup présents. Ce sont surtout les familles qui assurent la vitalité et elles ne font pas forcément leurs courses dans le quartier. »
Au Faubourg de Pierre, quartier où le 3e Génie est implanté, les commerçants de proximité ne s’affolent pas d’un éventuel départ des mille sapeurs. Bien sûr, leur chiffre d’affaires pâtirait de la suppression mais pas dans des proportions vitales. Aucun ne craint de mettre directement la clé sous la porte.
Au Pedro, l’un des trois bar-tabacs du quartier repris il y a deux ans, Stéphane Gillard ne cache pas qu’il aurait racheté l’établissement avec ou sans le 3e génie. « La réputation du Pedro repose sur l’ouverture du dimanche et notre clientèle est essentiellement composée de personnes qui passent par le faubourg pour rejoindre leur lieu de vie ou de travail », indique-t-il. « Bien sûr, la fermeture d’un tel régiment n’est pas une bonne chose pour le dynamisme de la ville en général mais en ce qui nous concerne, l’impact devrait être limité. »

Les célibataires

Un peu plus bas, l’épicier Aderdour Lahouchine (Proxi) est un peu plus inquiet. Comme nombre de ses voisins, il constate que ce sont surtout les célibataires du Génie qui s’approvisionnent dans les commerces du quartier.
« Quand les militaires sont là, je vois tout de suite la différence », affirme-t-il. « Le chiffre d’affaires augmente. Les célibataires qui logent à la caserne viennent au petit ravitaillement et sur le bilan global, ce sont des clients précieux. Mais il faut reconnaître que ce régiment est souvent en déplacement et que si notre commerce ne reposait que sur les sapeurs, il ne serait pas viable. »
La boulangère du Faubourg, Sylvie Cédrone, fait le même constat. Quand ils sont présents, les militaires viennent tous les matins acheter des croissants, du pain et des sandwichs.
« Ils aiment bien déjeûner entre eux », confie-t-elle. « Pour nous, ce sera une perte mais je pense surtout à l’impact négatif que cela va avoir sur la ville en termes de logements, d’enfants scolarisés et retombées économiques dans les grandes surfaces, l’habillement, etc. Qu’est-ce qui va rester à Charleville ? »

Désertification

Au Faubourg, c’est surtout la désertification du département qui affole. « Les Ardennes ne cessent de perdre de la population », développe Aderdour Lahouchine. « Le secteur privé licencie à tour de bras, une petite unité par ci, une usine par là, ça fait du monde au total et si l’Etat se met à faire pareil, où va-t-on ? Que va devenir cette ville ? »
Et demain justement ? Si le Génie part, qu’y aura-t-il à la place ? Un lotissement de petites maisons qui permettraient l’implantation de nouvelles familles en ville ? « Une école de la gendarmerie ? Ça serait possible ? », demande l’épicier. L’ombre des compensations qu’on serait en droit d’espérer plane-t-elle déjà ?

Christelle Lefebvre




***



Colonel Lecœur : « Pas de catastrophisme »


« Le document qui a filtré date du 4 février et n'est probablement qu'une hypothèse de travail, un rapport d'étape. Rien n'est confirmé », disait dès mardi le colonel Roland Lecœur, chef de corps du 3e RG et délégué militaire départemental, en parlant de la liste des « abandons de garnisons » et des « transferts » de régiments.
« Personnellement, j'espère que le 3e RG restera à Charleville-Mézières et je ne veux pas faire de catastrophisme. Pour nous, il s'agit de continuer à travailler normalement ».
Cela dit, le chef de corps ne nie pas que la période soit psychologiquement délicate : « J'aimerais bien pouvoir dire à mes personnels que la phase d'incertitude est terminée… »


***



La rumeur a bon dos


Que n'a-t-on lu ou entendu quand nous nous fîmes l'écho, début février, de rumeurs persistantes qui incluaient le 3e RG et Charleville dans la liste des régiments et villes susceptibles d'être concernés par la « nouvelle carte militaire » préparée en haut-lieu.
A quelques semaines d'un scrutin local, il est vrai, voilà qui tombait mal pour les élus de la majorité UMP, après le rude impact de la « nouvelle carte judiciaire ».
« Nos concurrents font flèche de tous bois. Après la rumeur annonçant le retrait de notre tête de liste, voilà celle qui promet le départ du 3e RG dans un avenir proche. Il n'y a rien de vrai derrière tout cela. Il s'agit bien d'une manipulation de l'équipe sortante qui fait le siège de la presse pour la convaincre que notre régiment serait inscrit sur une « liste noire » qui n'existe que dans leur imagination… », avait écrit par exemple sur son blog le toujours nuancé Patrick Fostier.
Désormais, on sait qu'une liste existe « mais qu'il ne s'agit certes que d'un document de travail ». Désormais, aussi, on sait que « l'armée n'a pas vocation à être un outil d'aménagement du territoire » (dixit le ministre Hervé Morin) mais cela n'empêche pas que déjà l'on évoque « des compensations ».
Bref, les sapeurs ne sont pas encore partis que l'on songe à des mesurettes pour faire passer la pilule. Il y a plus de vingt ans, sous un gouvernement de gauche, un éphémère Groupement médical avait ainsi fait illusion quelques années à Sedan pour atténuer la catastrophe qu'avait été le départ du 12e Chasseur.
Une rumeur qui n'en est pas une : dans les Ardennes, d'août 14 à mai 40, de crise du textile en crise de la métallurgie, l'histoire a une fâcheuse tendance à bégayer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.materiel-militaire.com
Admin
Chef d'Etat Major des Armées
Chef d'Etat Major des Armées
avatar

Nombre de messages : 7413
Age : 61
Localisation : Reims, Epernay, Chalons en Champagne.
Points : 5531
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Article du journal l'Union de février 2008   Jeu 3 Avr 2008 - 7:51

Dissolution ou départ ? Le 3e RG au cœur de la rumeur !


La rumeur du départ du 3e RG de Charleville-Mézières vient des déclarations faites en janvier à propos du Livre blanc en cours d’élaboration au ministère de la Défense sur la réorganisation de l’armée. Cependant, rien ne sera officiellement décidé avant la fin avril.
PHOTO (Archives Angel GARCIA) : Le 3e RG fait partie du paysage carolo et ardennais... depuis 1947. Depuis début janvier, la rumeur d’une menace de départ ou de dissolution du 3e Régiment de génie court en ville et dans le département d’une manière de plus en plus insistante. Certains rassurent, d’autres tendent le dos...

L’ORIGINE de la rumeur d’une possible dissolution du 3e RG vient des déclarations du ministre de la Défense, Hervé Morin, et du président de la République, Nicolas Sarkozy, à propos de l’élaboration en cours d’un « livre blanc » de la Défense qui déterminera les grandes lignes de la réorganisation de l’armée française souhaitée au plus haut niveau de l’État.
Le ministre envisage une réorganisation à deux niveaux.
Opérationnel, d’abord, pour rationaliser la géographie des implantations.
Sur le plan des conditions de vie des personnels, ensuite, notamment pour faciliter l’emploi des conjoints des militaires et la scolarisation de leurs enfants.
En 1996, le même genre de rumeur avait secoué le microcosme politique local, car, à l’époque, l’ordre du jour était (déjà) aux économies et il était question d’une possible concurrence entre le 13e régiment de génie d’Epernay et le 3e de Charleville-Mézières.

Aménagement du territoire

Dans un premier temps, les deux régiments avaient consolidé leurs spécialités (les blindés pour l’un et la mécanisation pour l’autre) et le conseil général s’était hâté d’assurer le maintien du « 3 » dans les Ardennes, en mettant à sa disposition un grand terrain de manœuvres à Hagnicourt.
Cependant, en 2003, le 13e RG pliait tout de même définitivement bagage pour le camp de Valdahon, dans le Doubs, au grand dam des élus sparnaciens ! Pendant ce temps-là, dans les Ardennes, tout le monde ne voyait dans cet épilogue que la conséquence d’une logique d’aménagement du territoire : les Ardennes en crise ne méritaient pas de perdre le 3e RG et avaient fait ce qu’il fallait pour le conserver.
En revanche, Epernay payait certainement l’exiguïté de l’enclavement de son régiment à l’intérieur de la ville.
Quoi qu’il en soit, le scénario qui se profile maintenant comporte une donnée plus inquiétante pour Charleville-Mézières, à savoir que «la Défense n’a plus vocation à participer à l’aménagement du territoire», dixit Nicolas Sarkozy.
Officieusement, on sait qu’il va falloir «rationaliser les moyens», éviter de «doublonner», «densifier les emprises» et... supprimer jusqu’à 30.000 postes sur 5 ans !

Pas avant fin avril

Les atouts ardennais pour maintenir le «3» dans les Ardennes ne seraient-ils plus des cartes maîtresses ?
Pas plus que la situation économique du département (taux de chômage, nombre de rmistes, etc.) ne serait susceptible d’écarter la menace d’une délocalisation du régiment ?
Si les conditions de vie des militaires et l’attrait de l’implantation régimentaire pour les gradés deviennent un critère réellement pris en compte, que penser alors de l’incitation financière de 9.000 euros annoncée par la ministre de l’Intérieur, en décembre, pour faire venir chaque cadre supérieur de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés à Charleville-Mézières ? Est-ce un signe que les Ardennes n’attirent pas les cadres ?
Mais rien n’est décidé, affirme-t-on du côté de l’autorité militaire départementale. Les conclusions du «livre blanc» ne sont pas encore connues.

Elles ne le seront pas avant fin avril. Après les élections municipales et cantonales...

Patrick Flaschgo

Le colonel Lecoeur : « Rien n'est établi»

« Aujourd'hui, le 3e RG représente 1.080 personnels (active réservistes et civils), soit 480 familles et 730 enfants scolarisés. Il ne fait l'objet d'aucune décision de délocalisation ou de dissolution », affirme le colonel Roland Lecoeur, chef de corps du 3e RG et délégué militaire départemental.
« Le plan annuel de mutation du personnel est conforme à ceux des années précédentes et les travaux d'investissement au sein du quartier en programmation pluriannuelle se poursuivent : les indications alarmistes sont donc infondées.
La réforme de la Défense étudiée actuellement a pour objectif, fixé par le Président de la République, de renforcer la dimension interarmées des capacités françaises et de mieux coordonner l'action interministérielle.
Un point d'étape a eu lieu le 3 janvier en présence du Président de la République qui a validé les premières propositions de la commission du livre blanc tout en demandant à ce que ses travaux soient approfondis... Les traductions législatives en matière militaire auront lieu d'ici l'été prochain. En conséquence, rien n'est établi. »

Bérengère Poletti : « Un non sujet ! »

Pour la députée UMP de la 1re circonscription, cette rumeur de délocalisation du 3e RG est « un non sujet ! ».
Bérengère Poletti déplore ce genre de rumeurs qui, à chaque fois, « desservent les Ardennes ».
Cela correspond « à des manœuvres politiciennes qui servent des intérêts électoraux ». Selon la parlementaire de la majorité présidentielle (et candidate à la mairie de Charleville-Mézières), « aucune liste noire » ne circule avec les noms des régiments condamnés. « Il y aura un arbitrage du Président de la République », précise-t-elle.

Réponse d'Hervé Morin

Bérengère Poletti a obtenu vendredi une réponse du ministre de la Défense qui confirme qu'il s'agit de « rumeurs sans fondement puisqu'aucune décision n'a été prise concernant les implantations militaires ».
Hervé Morin rappelle cependant que « dans le cadre d'un effort budgétaire, le Chef de l'État entend maintenir l'équipement et le format des armées autour de 2 % du PIB » (produit intérieur brut).


***

Claudine Ledoux : « Une épée de Damoclès »

« On sait que cette réforme est d'abord faite pour réduire les coûts ». Le maire de Charleville-Mézières, « sérieusement inquiète », en est persuadée.
Claudine Ledoux a écrit au ministre de la Défense pour lui demander une entrevue. « C'est une épée de Damoclès que nous avons au-dessus de la tête et nous avons le droit de savoir avant les élections municipales… L'état-major sait quels régiments seront dissous : la liste noire existe ! »
Le maire estime que le départ du 3e RG serait une « catastrophe économique » pour l'agglomération de Charleville-Mézières.
« Je me demande dans quelle mesure nous n'allons pas payer la future installation d'une base française à Abu Dhabi ! », dit-elle.


***

Philippe Vuilque : « Inacceptable ! »

Le député PS de la 2e circonscription, a, lui aussi, écrit à Hervé Morin. Philippe Vuilque adresse un courrier et une question orale au ministre de la Défense pour connaître la nature exacte des décisions qui seront prises et demande de toute urgence une entrevue.
« La disparition du 3e régiment du génie serait dramatique pour la ville et le département au plan économique et démographique. Les services, entreprises et commerces locaux seraient considérablement affaiblis par cette perte d'activité… Ce projet est inacceptable ! », ajoute le député socialiste, qui « appuie la démarche de Claudine Ledoux ».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.materiel-militaire.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mer 23 Fév 2011 - 3:48

Invité a écrit:
Toujours d'après Libé (le blog)


Train:

Dissolution des 15 ème BT de Limoges, du 6 ème RCS de Douai, du 517 RTRN de Chateauroux, du 601ème RCR d'Arras.

Transfert des 503 ème RTRN de Souge à Nïmes, du 519 ème RTRN de La Rochelle à Toulon (partiellement) et du 1er RMED de Metz à La Valbonne.

Attention, ne confondons pas le 6 ème RCS à été recréé en 2005 par Michelle Alliot Marie sous l'arme de l'Infanterie.
Revenir en haut Aller en bas
phill52
1ère classe
1ère classe


Nombre de messages : 31
Age : 49
Localisation : Haute Marne
Points : 33
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Mer 23 Fév 2011 - 14:36

Ou es passée le bon temps du service militaire obligatoire ? J'ai une question a poser . Le jour ou la France se feras attaquer , qui la défendras vue que on nous ferme nos garnison ?
Revenir en haut Aller en bas
KPascalExa
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 47
Localisation : Alsace
Points : 643
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 4:30

J'ai une réponse sous forme de question, se faire attaquer par qui?

Amicalement

_________________________________________________
Toutes mes photos... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/23bima/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 5:00

23Bima a écrit:
J'ai une réponse sous forme de question, se faire attaquer par qui?

Amicalement

C'est bien tout le dilemne de l'armée Francaise : pro mais sans moyens financiers suffisants, à quoi ca sert ?
Revenir en haut Aller en bas
phill52
1ère classe
1ère classe


Nombre de messages : 31
Age : 49
Localisation : Haute Marne
Points : 33
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 5:05

23Bima a écrit:
J'ai une réponse sous forme de question, se faire attaquer par qui?

Amicalement


Tu ces ont ce crois en sécurité mais le danger et de partout autour de nous voir même a l'intérieur ..
Revenir en haut Aller en bas
medicairborne
brigadier
brigadier
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 51
Localisation : Pailhès (09)
Points : 78
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 6:12

phill52 a écrit:
23Bima a écrit:
J'ai une réponse sous forme de question, se faire attaquer par qui?

Amicalement


Tu ces ont ce crois en sécurité mais le danger et de partout autour de nous voir même a l'intérieur ..


Là on change de ministére ! Oh mais il n'a egalement pas de budget !!!! What a Face Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
phill52
1ère classe
1ère classe


Nombre de messages : 31
Age : 49
Localisation : Haute Marne
Points : 33
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 6:13

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3469
Age : 74
Localisation : Val-de-Marne
Points : 2603
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 6:15

Aujourd'hui, la France n'a pas les moyens militaires de se défendre dans le cas d'une attaque massive et généralisée sur ses frontières terrestres, et dans son espace aérien.
C'est clair.
Nous n'avons pas basé notre stratégie de défense, sur ce cas de figure.
Actuellement, l'hypothèse d'une attaque générale de notre pays est exclue.
Au pire,[b] il nous reste la force nucléaire [/b]!
Notre armée est concue pour se porter chez l'ennemi, dans le cadre d'OPEX bien ciblées : Afghanistan, Tchad, etc...Elle est donc plus spécialisée, aéroportée, et celà coûte très cher.
C'est le choix qu'a fait le gouvernement français.
Donc, on n'entretient pas une armée de 300 000 hommes sur le territoire national, d'où disparition des régiments, des bases et des structures militaires (casernes, forts etc...) y afférentes.
Notre ennemi sur le territoire, se présente sous forme de terrorisme, et d'espionage, et plus sous l'aspect d'un uhlan hirsute ! C'est moins caricaturale, mais c'est plus sournois !
Notre riposte doit donc s'adapter à cette nouvelle forme d'attaque.
L'armée est en profonde mutation, de façon à répondre le plus efficacemment possible aux nouveaux ennemis, dans un monde ou tout bouge, voir notamment, les mouvements actuels dans les pays arabes de la méditerranée.
L'amée ne doit donc pas rester figée face à un ennemi qui change et se transforme rapidement.
L'armée qu'on a connue jusqu'à ces dernières années est donc révolue. C'était la mienne, la votre pour beaucoup, et bien ce sera maintenant nos souvenirs !
Personnellement, j'en ai de bons ! La preuve je cours encore après sur ce forum Very Happy Very Happy

jcj
Revenir en haut Aller en bas
KPascalExa
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 47
Localisation : Alsace
Points : 643
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 6:38

phill52 a écrit:
23Bima a écrit:
J'ai une réponse sous forme de question, se faire attaquer par qui?

Amicalement


Tu ces ont ce crois en sécurité mais le danger et de partout autour de nous voir même a l'intérieur ..

Certes le danger est partout, mais subir une attaque en métropole par un état est dans l’immédiat un peu hors sujet.
Ensuite il y a toujours la possibilité d'une attaque d'un pays en dehors de nos frontières, pourquoi pas? Mais j'ai beaucoup de mal a visualiser la chose.
Pour finir il y a, comme tu le mentionne, l'ennemi de "l'intérieur "! Admettons!?! Mais que viens faire l'armée dans ce cas, vue qu'elle n'a pas compétence sur le territoire national (hors Vigipirate)?
L’armée de conscription n’a pas de sens, il faut être pragmatique, hormis si tu souhaite faire du social.
Maintenant il faut tout simplement ce poser des questions comme, est ce que notre armée est dimensionné aux conditions actuels de son utilisations ? Est-elle correctement équipée par rapport à ses missions ? Etc.….
Mais regretter le "service militaire obligatoire", d’un point de vue strictement militaire, est une aberration.

Totalement en accord avec ton analyse jcj

Amicalement

_________________________________________________
Toutes mes photos... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/23bima/
jcj
Général de Corps d'Armée
Général de Corps d'Armée
avatar

Nombre de messages : 3469
Age : 74
Localisation : Val-de-Marne
Points : 2603
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 8:42

D'accord avec toi également, sur tes reflexions 23Bima. Le monde bouge très vite, tout change, tout se transforme.
Quelle armée pour demain ? C'est là, la question.

jcj
Revenir en haut Aller en bas
coyoteghost
Lieutenant Colonel
Lieutenant Colonel
avatar

Nombre de messages : 1062
Age : 44
Localisation : Eclose 38300
Points : 1186
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 8:51

D'accord avec jcj et 23Bima .

Si vis pacem, para bellum
« Si tu veux la paix, prépare la guerre »


Cordialement .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 8:55

23Bima a écrit:
phill52 a écrit:
23Bima a écrit:
J'ai une réponse sous forme de question, se faire attaquer par qui?

Amicalement


Tu ces ont ce crois en sécurité mais le danger et de partout autour de nous voir même a l'intérieur ..

Certes le danger est partout, mais subir une attaque en métropole par un état est dans l’immédiat un peu hors sujet.
Ensuite il y a toujours la possibilité d'une attaque d'un pays en dehors de nos frontières, pourquoi pas? Mais j'ai beaucoup de mal a visualiser la chose.
Pour finir il y a, comme tu le mentionne, l'ennemi de "l'intérieur "! Admettons!?! Mais que viens faire l'armée dans ce cas, vue qu'elle n'a pas compétence sur le territoire national (hors Vigipirate)?
L’armée de conscription n’a pas de sens, il faut être pragmatique, hormis si tu souhaite faire du social.
Maintenant il faut tout simplement ce poser des questions comme, est ce que notre armée est dimensionné aux conditions actuels de son utilisations ? Est-elle correctement équipée par rapport à ses missions ? Etc.….
Mais regretter le "service militaire obligatoire", d’un point de vue strictement militaire, est une aberration.

Totalement en accord avec ton analyse jcj


Amicalement

On s'écarte un peu du sujet, mais je ne partage pas cet avis :
Des appelés pourraient très bien faire tourner les GSBDD, les missions vigipirates, les relèves DOM TOM, 2 des 4 régiments leclerc (on a de tte manière pas les moyens de les projeter, ex liban et kosovo), la moitié du 1°RA ou des UIISC, le CENTAC et les camps, certaines compagnies des RMAT, les postes" fixes" des base aériennes....etc...
On pourrait bien économiser à des endroits pour privilégier une vraie force d'intervention cohérente, bien équipée et avec un bon soutien logistique.
Revenir en haut Aller en bas
zurich
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1998
Age : 47
Localisation : Soissons 02
Points : 1862
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   Jeu 24 Fév 2011 - 10:50

Une petite citation de... j'ai oublié qui :
Celui qui oublie l'histoire, se condamne à la revivre...



Quand on voit à quelle vitesse s'est enflammé le conflit en Géorgie, il n'y a pas très longtemps... La Géorgie, pour rappel, c'est en Europe...

_________________________________________________
Donnez-moi les moyens et je resplendirai.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fermetures de garnisons 2008-2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fermetures de garnisons 2008-2012
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cyberworld (Imax 3D) - (2001-2008 + 2012)
» Royal Rumble 2008
» Calvi 6 et 7 juin 2008
» Brest 2008, nous y étions
» 5 Couleurs Iridescent DIOR "Golds" (été 2008)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel-militaire.com :: L'actualité de nos Armées :: Réorganisation et restructuration de nos Armées.-
Sauter vers: