Matériel-Militaire

Les véhicules militaires de nos Armées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Il y a 100 ans ; La Bataille des Frontières avec le 35 RAC

Aller en bas 
AuteurMessage
Béghin Bernard
Adjudant chef
Adjudant chef
Béghin Bernard

Nombre de messages : 393
Age : 72
Localisation : Tarascon
Points : 493
Date d'inscription : 05/03/2012

Il y a 100 ans ; La Bataille des Frontières avec le 35 RAC Empty
MessageSujet: Il y a 100 ans ; La Bataille des Frontières avec le 35 RAC   Il y a 100 ans ; La Bataille des Frontières avec le 35 RAC EmptyVen 10 Oct 2014 - 12:18

Le 35è Régiment d'Artillerie quitte sa garnison de Vannes, par voie ferrée, les 8 et 9 août 1914,
pour la frontière du Nord Est, sous le commandement du colonel Ely.

Régiment d'appui de la 22ème Division d'Infanterie, composée des 43è me Brigade( 62è de Lorient et
116è RI de Vannes), et 44ème Brigade (19è RI de Brest et 118è RI de Quimper), elle même
relevant du 11ème Corps d'Armée ,le 35 è régiment d' artillerie, pour ce conflit naissant,
est constitué de 3 groupes à 3 batteries de canons de 75 Modèle 97.
Il débarque dans la région de Grand Pré (Ardennes).

Le 11 août , les groupes stationnent à Oches et St Pierremont, au Nord Est de Vouziers, alors que
3 jours plus tard, la 22ème DI se porte sur la Meuse, et que le 35è RAC l'accompagne, cantonnant
à Thelonne et Douzy, dans le Sud Est de Sedan.

Le 21 août, le 11ème Corps pénètre en Belgique à travers le massif des Ardennes. Le plateau, au
Nord de la Semoy, est atteint par Bouillon. Le lendemain, il reçoit l'ordre d'attaquer l'ennemi qui
occupe les bois au Nord de Paliseul, avec , comme premier objectif , le village de Maissin.

22 août 1914. l'avant-garde du 11ème Corps ne tarde pas à rencontrer des éléments de la
25 ème Division d'Infanterie de Hesse, relevant du 18 ème Corps d'Armée allemand, retranchés
dans des positions à peine décelables, protégés par des réseaux de fil de fer.
Les groupes du 35 sont obligés de prendre position à courte distance de l'ennemi, afin d'appuyer
l'attaque des bataillons de la 22ème Division.

Les groupes mettent en batterie, pour le 1er, à droite de la route de Paliseul à Maissin,
le 2ème à sa droite, et le 3ème à la Ferme Bellevue. Ce dernier est pris sous les feux de l'infanterie
et de l'artillerie adverses. Le capitaine Gallotti, commandant la 7ème batterie est tué, les capitaines
de Lagarde Montlezun, commandant la 8ème batterie, et Parmentier, blessés, et le sous lieutenant
Meneur, porté disparu. La 6ème batterie, surprise par l'infanterie ennemie, doit abandonner ses tubes
alors que le combat a été particulièrement meurtrier pour les régiments de la division.

La 22ème Division retraite sur Paliseul et Bouillon ou les groupes cantonnent le soir.

Le 23 août, les groupes du 35 sont en position sur la rive gauche de la Semoy, dans le secteur de La Chapelle

Le 24, la retraite se poursuit sur Sedan, tandis que le 1er groupe du 35 est à Curfoz avec l'arrière garde
de la Division. La frontière est franchie à Corbion, et le soir, le régiment cantonne à Frénois, tandis que
des positions sont reconnues sur la rive gauche de la Meuse .




Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a 100 ans ; La Bataille des Frontières avec le 35 RAC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bataille du Pont de la Fière
» RMC Découverte : "Champs de Bataille : La libération de Paris"
» Les Soirées de la reconstruction.
» RIO DE LA PLATA (1939)
» LA HOUGUE (1692)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matériel-Militaire :: Historique de nos Armées :: Souvenons nous-
Sauter vers: